AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le brouillard de la folie [PV: Wang Zhen Zhong; attention, scènes explicites et gores]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wang Zhen Shi

avatar

Age : 43
Situation : Célibataire
Activité criminelle : Mercenaire
Autres comptes : Maverick Weard
Crédits : Akuma
Messages : 55
Date de naissance : 08/08/1974

MessageSujet: Le brouillard de la folie [PV: Wang Zhen Zhong; attention, scènes explicites et gores]   Dim 17 Sep - 22:53

Plic ploc. Plic ploc. Plic ploc. Plic ploc.
Quelques gouttes sur le carrelage de la salle de bains.
Plic ploc. Plic ploc. Plic ploc. Plic ploc.
Beaucoup de sang dans la baignoire.
Plic ploc. Plic ploc. Plic ploc. Plic ploc.
Deux femmes se tenant la main.
Plic ploc. Plic ploc. Plic ploc. Plic ploc.
Putains et faire-valoir.

Wang Zhen Zhong se délectait de la mort des deux prostituées japonaises. Il détestait les femmes, surtout japonaises mais cela, tout le monde le savait déjà. Un pur connard. Et raciste. Et xénophobe. Bref.
Elles avaient essayé de séduire son amant et il n'avait pas supporté cela. Il avait pété un câble et il les avait suivies jusque là où elles résidaient. Cela avait été facile de se faire passer pour un client et de les assassiner tout en effaçant soigneusement ses traces, c'était un autre qui porterait le chapeau. Il avait fait en sorte que leur mort corresponde à une exécution faite par des yakuzas; ce qui était fréquent ces temps-ci. Et le concernant, il était chinois et tuait des yakuzas. Donc bon.

Il était quatorze heures et Wang Zhen Shi était dans un café, en face de l'immeuble où les deux prostituées ayant la vingtaine vivaient et emmenaient leurs clients. Il sirotait son thé et dégustait sa glace à la vanille, de très mauvaise qualité mais il faisait encore très chaud. Jing Hai ne l'avait pas accompagné, il était resté à leur appartement et faisait du rangement; il avait fichu l'ancien chirurgien dehors qui avait besoin de sortir et lui, de faire la poussière. Depuis l'arrivée de son petit frère dans sa vie, le mercenaire était devenu comme quelqu'un d'autre, obsédé par le fin limier chinois et incapable de s'en détacher. Et pourtant, ce n'était pas faute d'avoir essayé de le divertir et lui faire changer ses idées vers autre chose, quitte à le rendre obsédé par cela et par lui.

Wang Zhen Shi aimait voir les autorités s'escrimer sur la plupart des scènes de crime dont il était l'auteur; il se voyait tel un artiste observant les réactions d'un public adéquat. Ce qu'il n'avait pas prévu, c'était l'arrivée de l'inspecteur en charge de l'affaire; Wang Zhen Zhong.
Leurs regards se croisèrent.
Le fin limier connaissait son aîné. Il ne pouvait y avoir qu'une solution mais encore fallait-il le démontrer. Wang Zhen Shi allait s'en aller mais comme tout le monde aux alentours, les autorités devaient interroger tout témoin potentiel. Dont lui. Et merde.

_________________
Thème de Wang Zhen Shi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wang Zhen Zhong

avatar

Situation : Célibataire
Autres comptes : ///
Crédits : @Janus
Messages : 23
Date de naissance : 28/06/1995

MessageSujet: Re: Le brouillard de la folie [PV: Wang Zhen Zhong; attention, scènes explicites et gores]   Dim 24 Sep - 14:47

Une véritable boucherie.
Ce sont les mots qui vinrent à l'esprit de Wang Zhen Zhong en découvrant les deux cadavres qui se trouvaient dans la salle de bain. Le flash des appareils photos utilisés par la police immortalisait la scène afin de constituer une base à l'enquête avant de bouger les corps. Zhong était accroupi et se penchait au dessus de chaque corps, faisant fi de l'odeur et du choc qui avait parcouru tout son corps en passant la porte de la salle. Ses narines s'accoutumaient à l'odeur cuivrée du sang qui répandait ses fragrances dans la pièce.
Zhong avait comme une intuition, une idée entêtante qui lui brouillait l'esprit même si tout portait à croire qu'il s'agissait d'un règlement de comptes entre triades et yakuzas. La seule chose qu'il ne comprenait pas à ce tableau était l'intérêt que le crime pouvait avoir. Quelle utilité dans le fait d'aller jusqu'à faire couler une telle quantité de sang quand il est possible de tuer les personnes plus proprement.

Méthodique ?

Ce n'est pas le mot qui venait à l'esprit de Zhong mais comme une illusion de chaos et de méthode pourtant. Que penser ?

La police allait s'occuper de réunir les quelques témoins qui se trouvaient dans la zone et quelle ne fut pas la surprise pour Zhong de voir que son cher frère se trouvait dans les horizons d'une telle débauche de chair et de sang. C'était beaucoup trop gros pour que ce soit réellement un hasard même s'il n'avait pas de preuves mais cela viendrait. Même le crime le plus parfait a la faille la plus parfaite.

Alors que son frère était maintenu par les policiers avec d'autres témoins, Zhong se rapprocha pour jauger le profil de chacune des personnes présentes. Personne ne semblait avoir le profil d'un tueur ici mais son frère, Zhong voyait en lui l'ennemi de toujours et le seul responsable possible du crime qui avait eu lieu ici.
Zhong se tourna vers un policier et l'interpella : " Je connais cet homme, laissez-moi l'interroger. "
Le policier acquiesça en rappelant au chinois de bien suivre la procédure. Zhong se dirigea vers son frère détesté et lui lança d'un ton sec et pourtant poli :

- Tu préfères que je t'interroge à la dure en pleine rue où tu préfères que nous allions boire un café pour parler de ce qu'il s'est passé ici ?

Wang Zhen Zhong semblait intraitable, Shi passerait à l'interrogatoire quoiqu'il arrive mais son frère avait au moins la patience de lui laisser choisir comment les choses se passeraient. Pas sûr que cela dure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wang Zhen Shi

avatar

Age : 43
Situation : Célibataire
Activité criminelle : Mercenaire
Autres comptes : Maverick Weard
Crédits : Akuma
Messages : 55
Date de naissance : 08/08/1974

MessageSujet: Re: Le brouillard de la folie [PV: Wang Zhen Zhong; attention, scènes explicites et gores]   Lun 25 Sep - 0:50

Wang Zhen Shi soupira. Il n'avait pas du tout prévu que l'inspecteur en charge de l'affaire serait son cher et détestable petit frère; quoiqu'il aurait dû s'en douter mais il ne pensait pas qu'il serait aussitôt intégré dans cette nouvelle équipe; mais il s'était trompé, comme toutes ces fois où il n'avait jamais prêté attention à Wang Zhen Zhong et que celui-ci parvenait toujours à surprendre tout en demeurant dans l'ombre.

Il s'était levé pour aller payer et allait s'en aller lorsque l'un des policiers lui avait demandé de rester pour avoir son témoignage. C'était à ce moment précis que Wang Zhen Zhong était intervenu.


- Je connais cet homme, laissez-moi l'interroger.

Il ne broncha pas, son visage demeurant impassible, même si un léger rictus apparut subrepticement avant de s'en aller. Avant, il s'en fichait complètement de son petit frère; s'il n'avait jamais existé, c'eut été la même chose mais en mieux. Son premier amour ne serait pas mort. Maintenant, il le détestait et tout, absolument tout, chez lui, lui faisait horreur. Jusqu'à sa voix qu'il avait envie d'étouffer dans cette gorge qu'il désirait serrer de ses propres mains jusqu'à ce qu'il ne puisse même plus respirer.
Mais son obsession, son désir de le tuer, toute cette haine...s'il y a bien deux sentiments qui sont si opposés malgré la frontière si proche, ce sont bien la haine et l'amour; et dans sa folie, Wang Zhen Shi avait bien du mal à distinguer les deux. Il avait besoin qu'on l'arrête comme il avait besoin de soins et de répondre de ses actes criminels; la finalité serait sûrement bien brutale...


- Tu préfères que je t'interroge à la dure en pleine rue où tu préfères que nous allions boire un café pour parler de ce qu'il s'est passé ici ?

VA CHIER.

C'était ce qu'il avait envie de lui hurler avant de se jeter sur lui et de lui arracher sa langue et ses yeux, quitte à se faire tirer dessus. Il savait qu'il ne voulait que l'arrêter et il lui donnerait bien cette occasion si toutefois il pouvait l'emporter avec lui. Dans le sang et la douleur.
Cependant, il y avait quelque chose qui lui dictait que ce n'était pas une bonne idée. Il n'avait peut-être pas encore complètement perdu la raison.


- Si tu veux, petit frère.

Cela ne faisait plaisir à aucun des deux mais ils n'avaient pas le choix; ils ne devaient pas s'étriper devant tout le monde. Le ton de Wang Zhen Shi était tout aussi cassant et poli que celui de son benjamin.
Wang Zhen Zhong n'était pas malade et était tout à fait maître de lui-même, ce qui lui permettait de demeurer facilement calme, être posé et réfléchir tout en observant le moindre fait et geste de son interlocuteur. Wang Zhen Shi était malade, aussi bien physiquement que psychologiquement, dans sa tête, rien ne tournait vraiment rond et il serrait et desserrait distraitement son poing droit, comme un réflexe, un toc (non, ce n'est pas, ici, l'abréviation de Trouver Object Caché, espèces d'accros à l'Appel de Cthulhu !) et de légers tremblements étaient perceptibles dans tout son être; il n'était pas à l'aise en la présence de l'inspecteur Wang.

Subrepticement, le regard de l'aîné s'en alla vers la montre qu'il portait au poignet gauche et l'œil attentif et observateur de l'inspecteur pouvait facilement deviner non loin du bracelet de cuir noir de la montre, des bleus suspects qui devaient sûrement continuer sur le long du bras et sur l'autre peut-être. Wang Zhen Shi n'avait strictement aucune raison d'avoir de légers tremblements comme il avait et même si cela avait commencé il y a peu et que cela arrivait peu souvent, il y avait forcément des effets secondaires non négligeables à prendre en compte. Il avait tous les travers possibles aux yeux de sa famille et ses ancêtres devaient bien avoir honte de son comportement.

Ils s'installèrent dans le même café que le mercenaire avait essayé de quitter tantôt pour esquiver un interrogatoire, en vain. Wang Zhen Shi ouvrit la marche pour choisir directement l'endroit où ils seraient, choix en somme toute assez judicieux puisqu'ils ne seraient pas trop dérangés, et c'est en se retournant que l'inspecteur Wang pouvait remarquer une trace rouge suspecte dans le cou de l'aîné et qui devait continuer bien après; comme une corde qui l'aurait entravé à cet endroit-ci. Ou peut-être mieux encore. Ou pire. Question de point de vue.
L'ancien chirurgien recommanda un thé, parce qu'il n'aimait pas trop le café; cela ne lui servait pas, il n'avait pas besoin de demeurer éveiller pendant des heures pour résoudre un problème.
Il était déjà arrivé, par le passé, que les deux frères se retrouvent dans la même pièce et seuls, pour déjeuner. Wang Zhen Zhong avait déjà essayé de discuter avec son aîné, lorsqu'il était plus jeune et pensait qu'il lui répondrait et finirait par s'intéresser à lui, pour qu'il l'aide dans ses devoirs car il ne comprenait pas tout. Un silence pesant s'installait alors, où Wang Zhen Shi regardait son petit frère, du regard de celui qui jauge et juge; cela durait tout le repas et l'enfoiré d'aîné faisait durer cela dans un silence sadique et dérangeant où Wang Zhen Zhong pouvait y voir une lueur maligne dans les yeux de son frère et un rictus mauvais déformer ses lèvres. Désormais, aujourd'hui, la même chose survenait mais dans d'autres circonstances; Wang Zhen Shi savait toutefois que les rapports de force étaient inversés mais cela ne l'empêcha pas de ne rien dire le temps de leur venue et installation à la table choisie au fond du café, non loin de la sortie de secours et des toilettes desquelles se dégageait une forte odeur de lavande, son silence n'étant cette fois-ci pas due à un désir sadique de gêner son petit frère mais du fait qu'il ne savait tout simplement pas quoi dire afin de briser la glace.


- Tu as fini par me retrouver.

Ah si. Il avait finit par dire quelque chose. Il sortit un petit papier de sa poche qu'il jeta presque devant Wang Zhen Zhong, sur la table. Le message...

- Félicitations, tu as presque réussi à me tuer ce soir-ci.

Il sourit.

- J'ai aperçu notre chère soeur, comment va-t-elle ? J'imagine que tu t'es rapproché d'elle depuis...

Dans son ton, un relent de haine se sentit.
Qui des deux explosera en premier ?

_________________
Thème de Wang Zhen Shi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wang Zhen Zhong

avatar

Situation : Célibataire
Autres comptes : ///
Crédits : @Janus
Messages : 23
Date de naissance : 28/06/1995

MessageSujet: Re: Le brouillard de la folie [PV: Wang Zhen Zhong; attention, scènes explicites et gores]   Dim 8 Oct - 15:12

Pour toi, il est temps de perdre la partie que nous avons commencé il y a longtemps...

Zhong parvint à dissimuler sa surprise concernant la réponse très courtoise de son frère mais même si les mots étaient anodins, Zhong sentait la haine palpable sortir par tous les pores de cette peau et il imaginait déjà un liquide noirâtre bouillant couler dans ces veines en place de sang si jamais il venait à les trancher. L'envie était la, Zhong pourrait se saisir du premier objet tranchant et faire couler le liquide vermeil sur le sol, ce sang trop semblable au sien pour qu'il puisse accepter de vivre avec ça.

Petit frère ? C'est donc la seule chose à laquelle tu es capable de te raccrocher pour me rabaisser ? C'est aussi pathétique que la réaction d'un enfant qui va détourner le regard dans une direction en espérant bien que tous les adultes regardent dans la même et pas en direction de l'enfant. Oui, je sens ta haine et elle te rend vulnérable.

Zhong inspira profondément et dévisagea l'homme qui lui faisait face de son regard le plus froid et le plus professionnel. Il acquiesça silencieusement et accompagna son frère à l'intérieur tout en ne le quittant pas des yeux, commandant un café au passage de la serveuse zélée. Zhong s'assit confortablement et posa ses deux poings sur la table, fixant longuement son interlocuteur.

Tu veux faire durer le silence ? Soit.

Au final, Shi avait décidé d'ouvrir les hostilités et Zhong était suspendu à ces lèvres mais pas pour les mêmes raisons que dans le passé. Avant, il voulait que ce frère s'intéresse au petit Zhong mais maintenant, cet être le dégoûtait et il n'attendait qu'une chose de lui : le moment où il chuterait vers sa perte.

- Retrouver ta trace était moins difficile que je ne le pensais...

La voix était détachée et calme. Les yeux de Zhong allaient du visage de son frère à son environnement proche qui était assez isolé pour que la situation dérape. Pourtant, Zhong n'avait pas vu d'objections au choix de cette place car il faisait également confiance à ses capacités et qu'il était armé. Son frère était fort mais dans une lutte contre l'inspecteur, il était certain qu'il y laisserait des plumes.

Le petit Zhong frêle et fragile a bien changé, Wang Zhen Shi...

A l'évocation du souvenir, Zhong se remémora son aventure dans Chinatown et le mot qu'il avait laissé à Shi. Une pointe de déception taquinait son esprit, il n'était même pas désolé du sort de son frère ce jour-ci et sa mort lui aurait évité de se confronter à lui en ce lieu de manière aussi désagréable.
Zhong considéra longuement le papier et le sourire de son frère, le regard perdu dans le vague.

- Quel dommage ! Je ne m'y attendais pas mais savoir ça me contrarie.

Zhong esquissa un léger sourire.

- J'ai une sainte horreur des demi-mesures.

Zhong ne laissa pas durer ce sourire très longtemps car à l'évocation de leur soeur, le poing de l'inspecteur s'abattit sur la table attirant tous les regards autour d'eux pendant un bref instant. L'inspecteur ne comptait pas sauter sur Shi mais ce n'était pas l'envie qui lui manquait pourtant.
Zhong s'était, en effet, rapproché de Xiuying mais à cause de qui ? Shi avait laissé une jeune femme effondrée de découvrir que la personne qui lui servait de repère n'était pas la bonne et la reconstruction autour de Zhong n'avait pas été aussi facile que cela.
Zhong fixait Shi droit dans les yeux.

- Laisse-moi te dire ce que je pense. Tu penses pouvoir jouer au plus malin avec moi et utiliser un point de pression sur moi en la personne de notre soeur mais crois bien que ce genre de stratégie ne te sortira pas de là aussi facilement.

Zhong parlait de manière rapide et menaçante, fixant son frère droit dans les yeux.

- Seulement, ce genre de chantage ne fonctionne que quand tu te retrouves en position de force. Hors, je suis face à toi avec une bonne partie de la police d'Elysian Fields qui m'attend alors crois-moi quand je te dis que si l'on trouve une preuve contre toi, tu ne seras même pas en position de négocier quoi que ce soit et j'y veillerai personnellement cher frère.

Zhong laissait parler sa haine sous des termes déguisés. Sa famille ne pouvait qu'avoir honte face à un homme pareil empli de suffisance et de vices. Il était l'incarnation du déshonneur de sa famille et il espérait bien que la mort le cueillerait assez rapidement pour qu'il ne soit qu'un mauvais rêve pour la famille Wang.

C'est le destin qui t'attend, cher frère, mais je ne veux pas avoir simplement ta vie. C'est un échec et mat que je veux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wang Zhen Shi

avatar

Age : 43
Situation : Célibataire
Activité criminelle : Mercenaire
Autres comptes : Maverick Weard
Crédits : Akuma
Messages : 55
Date de naissance : 08/08/1974

MessageSujet: Re: Le brouillard de la folie [PV: Wang Zhen Zhong; attention, scènes explicites et gores]   Jeu 12 Oct - 12:12

L'aîné sentait bien que son benjamin n'était même plus un frère. Celui-ci n'était même plus une proie et le chasseur s'en retrouve chassé. Les rôles sont en train de s'inverser. Toutefois, derrière sa folie, Wang Zhen Shi gardait encore des atouts dans sa manche et il était prêt à s'en servir. Les deux frères n'avaient plus rien à se dire à part exprimer leur colère et leur haine.

L'ancien chirurgien n'avait même pas sursauté au poing s'abattant sur la table, action de Wang Zhen Zhong qui attira l'attention sur eux, mais cela n'avait étrangement pas semblé faire percuter l'aîné sur le fait qu'il y avait du monde; peu mais il y avait tout de même quelques personnes présentes pour témoigner au moindre problème. Il ne pourrait donc pas s'en prendre à son benjamin tout de suite mais cela était aussi vrai du côté de ce dernier. Et c'était tout à fait ce que Wang Zhen Shi voulait.


- Laisse-moi te dire ce que je pense. Tu penses pouvoir jouer au plus malin avec moi et utiliser un point de pression sur moi en la personne de notre soeur mais crois bien que ce genre de stratégie ne te sortira pas de là aussi facilement.

Wang Zhen Shi ne se laissa pas démonter, c'était parfait. L'autre venait de mettre le doigt dans l'engrenage. L'aîné demeura impassible.
Il parlait rapidement et se voulait menaçant mais il avait peut-être oublié que le mercenaire avait déjà dû rencontré tout un tas de personnes faisant de même.


- Seulement, ce genre de chantage ne fonctionne que quand tu te retrouves en position de force. Hors, je suis face à toi avec une bonne partie de la police d'Elysian Fields qui m'attend alors crois-moi quand je te dis que si l'on trouve une preuve contre toi, tu ne seras même pas en position de négocier quoi que ce soit et j'y veillerai personnellement cher frère.

Wang Zhen Shi souriait toujours en coin.

- Tu t'énerves toujours autant ? Ce n'est pas très bon pour ton coeur. Et tu risques de faire des erreurs. Je te rassure sur un point, je n'ai jamais eu l'intention d'utiliser notre soeur et je doute qu'aller la voir lui fasse du bien. Toutefois, permets-moi de te prévenir que le sujet qu'elle traite risque de l'amener à faire de mauvaises rencontres; mais l'inspecteur de police, c'est toi, pas moi; je te laisse faire ton travail. Mais dis-moi, tu ne devais pas me poser des questions ?

Il avait ce genre de sourire suffisant qu'on avait envie d'arracher de son visage à coup de hachoir.

- Au fait, où est ton charmant coéquipier ? J'aurais bien aimé le rencontrer de manière plus officielle...

Maverick avait eu quelques déconvenues avec sa fille malade et avait dû attendre que la nounou puisse se libérer avant de rejoindre Wang Zhen Zhong; celui-ci n'arriverait que très prochainement car il était désormais en route. Ce que Wang Zhen Zhong ne savait pas, c'était que les deux hommes s'étaient déjà rencontrés et avaient discuté en bons gentlemen dans une pharmacie de quartier et Maverick n'avait pas pu s'empêcher d'observer l'état des bras du mercenaire. En bon inspecteur de police bienveillant et en bon citoyen prêt à rendre service, il s'était proposé de l'aider; ils étaient partis boire un verre et avaient parlé. Wang Zhen Shi avait dissimulé, évidemment, quelques informations et avait entre autre évoqué des problèmes familiaux avec un petit frère qui avait un peu fait foiré une partie de sa vie en révélant son homosexualité à leurs parents, ce qui lui avait valu un départ précipité de son foyer et une perte de repères le menant à un enchaînement néfaste dont le résultat était, entre autre, la drogue; il allait sûrement pas lui dire qu'il était ensuite devenu mercenaire et s'amusait à tuer des gens. Drogué, ok, con, sûrement pas; connard, tout à fait. Maverick, en homme empathique et chevalier loyal con bon s'était mis à plaindre sincèrement le chinois. Ensuite, ils s'étaient réfugiés dans une chambre d'hôtel et...ouais un plan cul quoi. Etant donné la récence de cet épisode, Maverick et Wang Zhen Shi avaient gardé le souvenir de cette nuit mouvementée et avaient échangé leur numéro.
Au travail, Maverick avait un peu parlé à Wang Zhen Zhong qu'il avait rencontré un chinois qui se droguait et qu'il allait aider à s'en sortir - notre inspecteur paladin loyal bon adoré n'ayant de l'identité du mercenaire que son prénom: Shi - information trop vague pour que le bellâtre puisse faire le lien entre son frère et le plan cul de son coéquipier. Parce que oui, Maverick avait aussi parlé de ce fait. Aurore devait supporter les farces de Guillaume et Wang Zhen Zhong devait supporter les histoires de cul de Maverick.
De son côté, le mercenaire savait parfaitement qui était le coéquipier de son frère et cela l'amusait beaucoup d'avoir fait connaissance de cette manière avec celui-ci.
Et maintenant, le plan cul allait se ramener sur la scène de crime.

_________________
Thème de Wang Zhen Shi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le brouillard de la folie [PV: Wang Zhen Zhong; attention, scènes explicites et gores]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le brouillard de la folie [PV: Wang Zhen Zhong; attention, scènes explicites et gores]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La folie des BAM ! [FINI]
» L’argent conduit à la folie !
» Crise de folie... |Libre|
» ~ Lorsque la folie danse la valse de la Vie ~
» Matin de brouillard (Darth Shakaxhi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysian Fields :: Le coeur d'Elysianfields :: Les restaurants :: Café-
Sauter vers: