AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pause café [Pv: Tous les policiers]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Modérateur
avatar

Age : 43 ans
Situation : Célibataire
Activité criminelle : Casier vierge =)
Autres comptes : Cynthia Holloway, Victorica Johnson
Crédits : Wanderlustavatars
Messages : 43
Date de naissance : 19/04/1975

MessageSujet: Pause café [Pv: Tous les policiers]   Dim 20 Aoû - 22:06




Pause café


Ces derniers temps, de nombreuses recrues avaient rejoint notre commissariat. On avait surtout été marqué par l'entrée à quelques semaines d’intervalles de deux inspecteurs, un chinois arrivé tout droit de son pays pour des raisons assez floues, et un fan de gâteaux qui ne pouvait pas s'empêcher de nous en donner avec le sourire chaque fois qu'on le croisait. Deux types bien étranges… Mais je vais pas m'en plaindre, ça change de notre pervers de Bastien à l'accueil, ou de Gregory ! Et ils ont l'air moins ch*ant que Charles qui ne rate pas une occasion de me dénoncer quand je mets en place un de mes plans de blagues. Mon pire ennemi quand j'essaie d'éviter qu'Aurore ne me remarque, après elle, c'est bien lui ! Mais le sujet aujourd'hui n'était pas là.

Je m'étais mis en tête une chose : Socialiser ma partenaire. Avoir des nouveaux proches de son âge, c'est pas toujours le cas ! Et malgré son travail exemplaire, elle passe le temps des pauses cafés à le prendre dans son bureau grâce à un thermostat qu'elle prépare chaque matins. Autant dire que personne ne la connaît à part en temps que « connaissance » ou « collègue » ! Mais là, l'occasion était parfaite ! Ainsi que mon plan que j'avais mis en place ce matin et dont j'attendais de voir le résultat en ce moment même :

Il m'avait suffit de récupérer du sel dans la cuisine précaire du bâtiment. Puis, en faisant mine d'entrer dans mon bureau, j'avais dit suffisamment fort pour qu'elle entende et qu'une petite partie du commissariat également :

- Aurore ! C'est pas ton chéri qu'on voit dehors et qui a l'air de t'attendre ?

J'avais bien accentué le terme « chéri », certain que ça ne ferait que l'énerver encore plus que si j'avais simplement dit « fiancé ». Ça avait suffit à la faire quitter son bureau. J'étais donc entré discrètement, avais trouvé son thermostat, et doucement versé une bonne poignée de sel dans son café. Si avec ça, ça ne la forcerait pas à aller s'en servir au distributeur dont elle qualifiait le contenu d'infect, je n'allais plus m'appeler Guillaume Boissiet !

Quand elle revint, j'avais déjà finit et étais retourné innocemment devant ma table, et avais haussé les épaules quand elle m'avait signifié qu'elle ne l'avait pas vu. Puis, à l'heure de la pause, je m'étais accoudé au mur, après m'être servi un verre au distributeur, et je me mis à regarder ma montre. Et quand j'entendis enfin un son étouffé venant forcément d'elle :

- Arrivée de la furie dans 5… 4… 3… 2… 1…

CSS par Gaelle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur
avatar

Age : 33 ans
Situation : Fiancée...
Activité criminelle : /
Autres comptes : Misaki Midori, Oliver Smith
Crédits : Lux Aeterna
Messages : 38
Date de naissance : 12/01/1984

MessageSujet: Re: Pause café [Pv: Tous les policiers]   Lun 4 Sep - 5:40

Pause café

Aurore Dumas & Guillaume Boissiet & Maverick A. Weard & Wang Zhen Zhong

Le commissariat. Un de mes endroits préférés. Comme je le dis tout le temps, j'adore mon travail. Et évidemment, quel endroit pourrais-je autant aimer que mon métier? Là où je bosse! De plus, en étant ici je peux côtoyer le commissaire, mon modèle. J'apprécie également mes collègues... Non en fait oubliez. J'apprécie CERTAINS de mes collègues. Pour en citer quelques uns, Zhong. Un homme sérieux, professionnel, élégant et charmant. Vraiment je n'ai rien à dire sur lui. De plus lorsque je parle avec lui je sens que notre travail ne sert pas à rien et qu'il ne faut pas se décourager ou s'avouer vaincu. Ensuite il y a... Guillaume? Malgré son immaturité dont il sait savoir faire preuve dans de nombreuses circonstances et ses blagues malvenues, je sais que je peux lui faire confiance lorsque j'ai des problèmes. Peut être que le fait que mon père le considère comme son fils et que je le connais depuis longtemps fait de lui un bon confident en qui je peux avoir confiance. Après les autres... Maverick est beaucoup trop joyeux tous les jours, c'est suspicieux... En plus il a un enfant! J'en ai des frissons rien que d'imaginer ces êtres démoniaques en train de me câliner la jambe comme ce monstre de la dernière fois. Le pire c'est qu'il drague tout ce qui bouge... En parlant de drague. Bastien, ce dragueur de pacotille qui essaye de séduire tout ce qui est de sexe féminin. Le nombre de râteau et de fois où il a fini au sol à cause de ça ne lui faisait plus peur et il tentait le tout pour le tout à chaque instant qu'une femme passait. Il y a aussi Charles. L'insupportable. Toujours en train de chercher les nouveaux potins. Il lui faut toujours avoir une information sous la dent sinon sa journée est gâchée. Un vrai concierge ou une commère, comme on préfère. En attendant si on veut un service de sa part il faut en payer le prix et il n'est pas du tout une personne de confiance si on veut mon avis. Si on veut garder un secret il vaut mieux qu'il n'en entende pas parler ou qu'il ne vous surprenne pas le moment venu. Et enfin Gregory, le meilleur ami de Bastien. Toujours ensemble pour faire les quatre cents coups... Insupportables, de vrais gosses. On se demande après pourquoi je ne les apprécie pas ou l'inverse, pourquoi je n'aime pas les enfants. Avec eux presque 24 heures sur 24 on finit vite par comprendre mon état mental en fin de carrière. Un jour je vais peut être devenir folle... En plus la plupart arrive en retard je suis trop souvent la seule pile à l'heure. Depuis que Zhong et Maverick sont venus dans notre troupe nous sommes trois à l'heure. L'équipe n'est pas perdue! Enfin... C'était sans compter sur mon merveilleux fiancé qui me rendait en retard beaucoup trop souvent à cause de ses "manques d'affection et (surtout) d'attention". Mais je ne m'éterniserai pas dessus. Je préférerais oublier tout ça.

Enfin. C'est ce que je pensais. Jusqu'à ce que Guillaume me ramena sur terre. La dure réalité. Il me demanda si la personne qui était dehors n'était pas mon fiancé. En plus cet abruti avait bien accentué le mot "chéri". Ni une ni deux, dès qu'il eut prononcé ce mot maléfique je sortis en trombe de mon bureau, laissant la porte grande ouverte. Mais il ne va pas bien de crier aussi fort ce mot? Il veut que je me fasse repérer? Que tout le monde me pose des questions sur "l'heureux élu"? JAMAIS! Je le rappelai donc à l'ordre à ce sujet et qu'il avait tout à fait intérêt à ne pas le dire aux autres.


Mais t'es malade ou quoi? Tu veux que tout le monde ici soit au courant de tu sais quoi? Je te jure que s'ils t'ont entendu tu es un homme mort Guillaume Boissiet!


Je partis ensuite à toute allure. Il est pas bien ce type de venir jusqu'à mon lieu de travail pour faire le joli cœur? Son "gentleman"? Quand est-ce qu'il comprendra que je ne veux pas porter son nom ni faire parti de sa vie de banquier! Une fois devant le commissariat je ne vis aucune trace d'Eliott. Il s'est volatilisé? Il a eu trop peur que je le tue pour rester dans le coin et est parti aussi vite qu'il était venu? Tel un chien, lâche et faible? La queue entre les jambes. Je me grattais la tête. Tout ceci était bizarre mais soit. Tant mieux que je n'ai pas à voir sa sale tête ici. Je préfère me déplacer pour rien plutôt qu'il soit vraiment là. Je retournai donc à l'intérieur et croisai Guillaume qui se rendait vers la machine à café. Je l'informai qu'il n'était pas là. Je lui dis que soit il avait rêvé soit l'autre avait pris la poudre d'escampette. Il me répondit par un simple haussement d'épaule. En attendant c'était l'heure de la pause et il était hors de question que je boive une seule goutte de café de cette machine démoniaque. J'avais mon propre thermos avec mon délicieux café préparé à l'avance à la maison. Il était d'ailleurs temps que je prenne une tasse de mon breuvage préféré. Je sortis mon récipient de mon sac et me posa contre mon bureau. Je l'ouvris et je servis mon café dans mon mug attitré. Je touillai légèrement puis je trempai mes lèvres. Lorsque je sentis que quelque chose n'allait pas je recrachai le liquide dans l'évier à disposition et le rinçai. Je reconnaîtrai ce goût entre mille. Du sel. QUI AVAIT OSÉ GÂCHER MON CAFÉ?! IL VA S'EN REPENTIR COMME JAMAIS! Et j'ai déjà ma petite idée sur la personne vu la ruse utilisée ça ne pouvait qu'être lui. Vraiment, OUBLIEZ TOUT CE QUE J'AI DIT SUR GUILLAUME BOISSIET! Lui? Un homme de confiance?! LA BONNE BLAGUE! C'est un véritable gamin qui ne sait pas quand ce qu'il fait est bien ou non! TOUJOURS EN TRAIN DE FAIRE N'IMPORTE QUOI! Je sortis de nouveau comme une fusée de mon bureau en claquant la porte. Je fonçai alors à toute allure jusqu'à la machine à café où se trouvait le coupable de cet horrible crime.

Guillaume Boissiet tu ne perds rien pour attendre.........


Je marchais à toute vitesse et les mots sortaient tous seuls de ma bouche tellement j'avais la rage qu'il ait pu gâcher mon café, mon temps, mon argent et mon bonheur. Il allait comprendre sa douleur lui. Il va la sentir passer...

GUILLAUME! JE VAIS TE TUER! Tu es devenue complètement fou ou quoi?! Du sel dans du café! Depuis quand es-tu aussi malade?! Tu connais l'effet du sel et du café ensemble pourtant non? Tu voulais que je meurs en fait? C'était ça ton plan? Au lieu de dire des co*neries pour faire diversion fait plutôt ton boulot ou range ta bagnole!


Par sa faute j'allais devoir prendre un gobelet du liquide insipide et fade qu'est le "café" de la machine. En plus je devrai croiser des collègues et leur parler. Adieu tranquillité et repos bien mérité. Bonjour les collègues fatiguant et leur vie inintéressante...

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Age : 39
Situation : Célibataire
Activité criminelle : /
Autres comptes : Wang Zhen Shi, Judicaël Chase et Akumu Seikyo
Crédits : Akuma
Messages : 32
Date de naissance : 02/02/1978
Localisation : Au travail

MessageSujet: Re: Pause café [Pv: Tous les policiers]   Jeu 14 Sep - 0:13

De bon matin, Maverick s'était réveillé d'excellente humeur avant de découvrir que sa fille était déjà debout bien avant lui et l'avait attendu sagement dans le salon, en train de dessiner; elle avait préparé toute seule ses affaires pour l'école et n'attendait que la préparation du petit-déjeuner qu'elle se serait bien préparé seule mais elle était trop petite pour atteindre les plans de travail. Du coup, Maverick avait aussitôt paniqué et avait pensé que sa fille avait fait des cauchemars au point qu'elle n'en avait pas dormi.

-J'ai juste faim.

Il avait donc retrouvé le sourire et avait préparé le petit-déjeuner dans la joie et la bonne humeur. Il avait confié sa fille à la nounou et avait eu le temps de faire un petit jogging de trente minutes avant de rentrer, se changer et partir au travail, les musiques de son chanteur français préféré en boucle dans la voiture; même s'il devait bien se l'avouer, l'album du groupe La Poison n'était pas trop mal non plus. Mais en attendant, c'était du Wilfried Hildebrandt qui tournait. Il avait même réussi à mettre la main sur un CD du temps où il était dans un groupe nommé Coup d'Marron ! De fait, c'était la même chanson qu'il écoutait en boucle sur tout le trajet; une chanson qui le mettait de bonne humeur et lui donnait envie de danser, même si danser en conduisant ce n'était pas quelque chose de pratique.


Il chantait à tue-tête et c'est tout joyeux qu'il arriva au travail, à l'heure, ses affaires bien ordonnées et il avait même ramené des cookies pour les collègues. Ce n'était pas son premier jour ici mais il n'avait pas pu voir tout le monde; il s'était directement mis au travail. Une seule hâte pour lui: rencontrer plus de monde et se faire quelques amis; il n'aimait pas être sur un lieu de travail sans avoir quelqu'un avec qui bien s'entendre. Son meilleur atout, quand sa bonne humeur ne fonctionnait pas, c'était sa cuisine. Et aujourd'hui c'étaient cookies pépites de chocolat noir, cookies à la framboise et cookies caramel; il les avait fait petits pour qu'ils puissent être trempés dans le café, il avait pensé à tout.

La pause arriva assez vite pour lui; il s'éclatait assez à rédiger quelques rapports qu'il n'avait pas vu le temps filer. Il prit donc ses assiettes et s'en alla du côté de la machine à café pour les déposer sur une table et pour que les gens puissent se servir. Trois assiettes pour chaque sorte de cookies. Il se prit un café vanille à la machine et il chercha quelqu'un avec qui discuter.
Et puis il y eut ELLE. Il ne l'avait jamais vu...ainsi.
Il fut tellement surpris, car cela arriva dos à lui, qu'il en eut un hoquet de surprise, violent. Qui dura. Oui, oui, il vient de se chopper un hoquet, littéralement. Et en plus, il devint aussi blanc qu'un linge; il eut toutefois le réflexe de déposer son gobelet sur une table avant: en fait, il était en train d'avaler un cookie au même moment. L'intervention d'Aurore Dumas venait de le lui faire avaler de travers. Ainsi s'étouffait Maverick Anatole Weard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pause café [Pv: Tous les policiers]   Sam 30 Sep - 22:49

Une question rendait perplexe Albert Einstein : Est-ce moi ou les autres qui sont fous ?
Cette question traversa l'esprit du policier chinois même si cela était dans une moindre mesure et que ce qu'il comparait à une certaine folie n'était que différence culturelle et manière différente de penser. Le costume à endosser ici lui avait paru soudainement un peu trop grand à porter mais rapidement, Zhong avait réussi à s'y faire et maintenant, c'était presque naturel de se lever le matin pour traverser les portes battantes du commissariat.

Il était de plutôt bonne humeur en arrivant même s'il ne supportait pas très bien le moment de flottement où les policiers prenaient leur pause. La pause...Une pointe de culpabilité taraudait Zhong qui se disait que le crime, lui, ne prenait pas de pause café mais bon, il ne pourrait pas tout changer lui même et son zèle pourrait finir par être mal interprété.

Zhong traversa la pièce de manière stoïque et ne prêta nulle attention véritable à ses collègues si ce n'est à Maverick avec lequel il était plus ou moins obligé de travailler. Quelque-chose ne lui revenait pas avec Maverick mais tout le monde pourrait dire que c'est le côté asocial de Zhong qui jouait dans cette question. Zhong se contentait du minimum dans les rapports sociaux au sein de ce groupe car il voulait éviter d'ouvrir sa carapace surtout en présence de personnes exerçant la même profession que lui. S'il voulait s'ouvrir, il y avait bien des femmes pour ça mais une fois qu'il couchait avec elles, Zhong oubliait à chaque fois de s'ouvrir de ses problèmes...
Ce n'est pas faute d'avoir essayé...

Un sursaut traversa le policier chinois alors qu'une voix de femme retentissait dans la pièce. Une fois l'onde de choc passée, Zhong prit un moment pour analyser ce que pouvait bien avoir à dire Aurore à son partenaire Guillaume qui semblait encore avoir fait des siennes. Zhong se massa les paupières en se recouvrant entièrement le visage de sa main droite.
Je suis bien réveillé, n'est-ce pas ? se demanda-t'il.

La journée s'annonçait merveilleusement bien et Zhong se demandait s'il allait devoir noter dans un carnet à chaque fois que ce genre de choses arrive pour savoir s'il s'agit vraiment d'une routine de flic ou d'une véritable matinée pas comme les autres.

Qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Modérateur
avatar

Age : 43 ans
Situation : Célibataire
Activité criminelle : Casier vierge =)
Autres comptes : Cynthia Holloway, Victorica Johnson
Crédits : Wanderlustavatars
Messages : 43
Date de naissance : 19/04/1975

MessageSujet: Re: Pause café [Pv: Tous les policiers]   Mer 4 Oct - 21:07




Pause café


… Boom. L'explosion d'Aurore fut spectaculaire. On ne pouvait rêver meilleure entrée ! Mais elle ne vit pas le bon sentiment caché derrière le sel mis dans son café, et me fit la morale. Je ferai mieux de ranger ma bagnole, disait-elle. Ça aurait presque pu blesser mon petit cœur (En vrai non. Mais oui, blague à part, j'en ai un!). Elle ne comprend pas l'utilité que peut avoir le b*rdel de ma voiture ! Et puis je l'utilise uniquement pour le service, alors que ma caisse soit un vide ordure n'est pas si dramatique.

- Je ne vois pas du tout de quoi tu veux parler Aurore ! Tu crois vraiment que moi, ton partenaire, je pourrai te faire ça ? Lui répondis-je d'un ton faussement offensé, tout en affichant un sourire narquois.

Arriva alors à ce que je n'avais pas prévu. Maverick, le collègue inspecteur fan de gâteaux dont j'avais parlé tout à l'heure, avait sursauté à l'arrivée de ma partenaire. Rien d'alarmant me direz-vous, mais il semblerait qu'en réalité, et aux vues de ce qu'il se passa ensuite… Il n'ait pas sursauté comme pensé au début, mais bien avalé de travers. Oups. Si jamais un rapport sur « la mort tragique de Maverick Anatole Weard » sort, précisez bien que c'était pas ma faute. En tout cas, on pouvait voir qu'il avait consacré beaucoup d'efforts dans la mise en place de ses trois assiettes - sur une table un peu plus loin - avec – non je n'allais pas l'aider – trois couleurs de pépites de cookies différentes ! Noires, roses et dorées. Les premiers étaient donc forcément au chocolat. Je me demandais quels étaient les parfums des autres… Il avaient en tout cas l'air délicieux ! … Ok ok ! Je vais faire quelque chose pour ce pauvre inspecteur, mais arrêtez de gu*uler vos « BON SANG GUILLAUME BOUGE TON C*L FAIT QUELQUE CHOSE ! » Ça serait sympa.

- Hm… Aurore ? Tu devrais te retourner…

Je lui fis un signe de tête vers Maverick, s'étouffant toujours. Quoi ? J'ai fait quelque chose ! J'ai informé ma collègue sur l'état du pauvre inspecteur ! Vous me dîtes d'agir et après vous m'en voulez toujours ? Jamais contents. On peut pas m'en vouloir de donner ce job à une personne bien plus compétente dans ce qui est de sauver des vies. Même sans savoir qu'elle ait - dans un autre contexte – déjà aidé l'inspecteur, je pouvais affirmer qu'elle a toujours été bien plus douée dans ce domaine que moi. Mon domaine c'est plutôt… Tirer dans les jambes des suspects quand ils prennent la fuite ? Je plaisante. Ça fait six mois que je l'ai pas fait ! Donc mon domaine, c'est plutôt celui dont je suis sorti, donc le trafic de drogue et notamment les combines utilisées, mais passons. On parlera de ça un autre jour. En attendant, j'étais parti me servir dans les assiettes de cookies. Les deux autres sortes étaient donc à la framboise et au caramel ! Très bon au passage. Ça aurait été dommage que leur cuisinier meurt aussi subitement et stupidement.

- Ils sont extra ! Mes compli--- ah oui c'est vrai. Je vous laisse terminer.

Je concède, j'avais légèrement oublié la situation dans laquelle se trouvaient ces deux-là. Je terminai donc mes cookies tout en regardant le sauvetage héroïque que réalisait ma partenaire. Quand je disais qu'elle était la plus douée ! Je remarquai alors notre (futur ?) ami Zhong, dans un coin de la pièce, qui nous fixait. Comme tous ceux se trouvant dans la pièce en fait. Mais la différence qu'il avait avec eux, c'est qu'on n'avait pas encore beaucoup parlé. Mon objectif suivant fut donc clair : aller le faire chier chercher histoire qu'on fasse connaissance ! Mais ça ne serait qu'au prochain tour… Ce que je souhaitais était « juste » de sociabiliser ma lieutenante préférée. Parce que si son seul ami – si elle me considérait comme tel du moins – au commissariat était un gosse quarantenaire ancien criminel… Aïe ?

CSS par Gaelle


_________________

Who do you see ?
I seem to be a joyful, friendly dork, who makes jokes and puns all day long. But I'm loneliness, past violence, crime and murder as well. What you think seeing of me is not exactly the truth. Remember that. x Guillaume will stop you (… Or not. Maybe he's too busy for that. Or he's just lazy.) in #BC0101. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur
avatar

Age : 33 ans
Situation : Fiancée...
Activité criminelle : /
Autres comptes : Misaki Midori, Oliver Smith
Crédits : Lux Aeterna
Messages : 38
Date de naissance : 12/01/1984

MessageSujet: Re: Pause café [Pv: Tous les policiers]   Mar 30 Jan - 14:05

Pause café

Aurore Dumas & Guillaume Boissiet & Maverick A. Weard & Wang Zhen Zhong

Déboulant telle une furie dans la salle de pause. Tout le monde s’était barré tant qu’ils en avaient le temps et le reste était juste resté statique de surprise. Quand à mon coéquipier, lui, il prit plaisir à réfuter toutes mes accusations avec des arguments bidons.

Je ne vois pas du tout de quoi tu veux parler Aurore ! Tu crois vraiment que moi, ton partenaire, je pourrai te faire ça ?


Oui.


Alors que je continuais en lui hurlant dessus, Monsieur avait décidé de faire la sourde oreille. Ce qu’il pouvait me saouler celui-là… Je bouillais à l’intérieur mais je redescends d’un degré lorsque j’entendis mon autre collègue en train de mourir derrière moi. Guillaume m’avait à peine prévenu qu’il s’était volatilisé vers les cookies cuisinés par mon collègue mourant. Je lui ferais bouffer mou les cookies à ce satané Guillaume… Ne pouvant pas décemment laissé mon collègue dans cet état je me mis à sa hauteur, plaçait mes mains sur son ventre et donnai des impulsions en appuyant dessus. J’avais au préalable tapé sans son dos mais sans grand succès. Ce deuxième boulet se nommant Maverick était juste en train de décéder sous nos yeux et personne ne réagissait. Mais ils sont malades ?! Certes cet homme a… son caractère mais ce n’est pas une raison valable pour commettre une non-assistance à personne en danger ! Et vous imaginez la mort ridicule ? Cette honte qui le suivra pendant des générations entières. Un flic d’Elysian Fields rétrograde mort dans la salle de repos de son lieu de travail, un commissariat qui plus est, étouffé par un de ses propres cookies. Alors je me dévouai pour la deuxième fois de ma vie pour venir à son secours. Même son partenaire n’avait pas bronché. Vive la solidarité…

Cette fois-ci fut la bonne et notre collègue fut sauvé. Lorsque Guillaume sortit son commentaire vide de sens et d’intérêt qui n’avait pour but que de se moquer de nous, je crus que j’allais le tuer pour de bon. J’étais à deux doigts de lui sauter dessus et de l’étrangler. Après tout on parle bien d’échange équivalent non ? Une vie contre une autre. Après cela, je m’éloignai de Maverick. Je n’avais pas envie qu’il vienne me parler pendant un temps indéterminé de tout et de rien. C’est donc plus énervée que jamais que je sortis une pièce de mon porte monnaie. J’enfonçai du bout de mon index la pièce dans la machine à café et appuyai sur le bouton correspondant à un café noir. Je ne sais pas si on peut appeler ça du café d’ailleurs. Je n’avais aucune envie de boire cette substance insipide et pas du tout à mon goût. Pourtant je n’avais pas le choix. C’était soit ce café soit aucun. Et une journée sans café ? Impossible. C’est donc avec mécontentement que j’attrapai le gobelet blanc chaud et que je le portai à mes lèvres. Je confirme, c’est dégu*ulasse et je hais mon partenaire pour avoir bousillé ma boisson. Je le hais lui comme cette journée. Épuisée, je m’appuyai contre le mur. Je passai la main sur mon front et le massa rapidement. Ce qu’ils pouvaient me fatiguer… J’avais l’impression d’être dans une cour de recrée géante où je serais la maîtresse. Je ne travaillais pas avec des collègues mais avec des enfants. Et dieu sait que je ne les supporte pas ! C’est à la limite de l’allergie.

Zhong se trouvait non loin de moi. Le seul collègue sérieux que je connaisse ici visiblement. Je tournai la tête vers lui et entamai une discussion. Autant en profiter tant que je suis là pour sociabiliser un peu. Je lui demandai comment il allait et le questionnai sur son boulot pour savoir si ça avançait de son côté. Avec un peu de chance il pourrait m’apprendre quelque chose sur je n’aurais pas remarqué. Pendant ce temps j’ignorais royalement Guillaume qui m’avait énervée au plus haut point. Il peut se brosser s’il pense que je vais le pardonner rapidement.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Pause café [Pv: Tous les policiers]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pause café [Pv: Tous les policiers]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pause café avant une journée bien remplie. [ PV : Keira A. Stevens ]
» Pause café entre collègues [Alexis - Terminé]
» ryan + rien ne vaut une pause café
» [TERMINÉ] [Event]Pause café... qui tourne bien, pour une fois! [PV Evelyne Salt]
» pause café (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysian Fields :: En périphérie :: Le poste de police-
Sauter vers: