AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'envie d'un même ingrédient [Pv: Maverick A. Weard]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cynthia Holloway
Modérateur
avatar

Age : 24 ans
Situation : Célibataire
Autres comptes : Victorica Johnson, Guillaume Boissiet
Crédits : finite-inc4ntatem
Messages : 76
Date de naissance : 02/07/1993

MessageSujet: L'envie d'un même ingrédient [Pv: Maverick A. Weard]   Jeu 10 Aoû - 18:06



L'envie d'un même ingrédient
Avec Maverick A. Weard


Ce qui devait être de simples courses

Je me trouvais au rayon des viandes, cherchant, en ce jeudi soir, de la farce. Mon oncle venait de m'envoyer des cartes de recettes, ce qu'il faisait de temps en temps afin que j'en apprenne de nouvelles. Ainsi, d'après lui, je ne mourrai pas de faim. Mais nous savions tous les deux que le véritable objectif était d'avoir une excuse pour empêcher ma tante d'approcher les fourneaux à Noël, ou toutes les fois où je venais chez eux. Elle consistait à dire : « Agatha Cynthia connaît de nouvelles recettes et serait ravie de nous les faire ! ». Ça ne supprimait pas le problème des gâteaux qu'elle m'envoyait à mon anniversaire dont le dernier avait été carbonisé, et avait eu un goût de charbon, mais ça limitait le nombre de fois où elle se trouvait en cuisines… La plupart de nos proches nous avaient demandé pourquoi, si elle était un tel danger pour nos palais, nous ne lui avions pas déjà dit. C'était sous-estimer la détermination de ma tante. La dernière fois qu'on lui avait dit qu'elle était mauvaise à quelque chose, elle l'avait refait encore et encore jusqu'à ce qu'on lui dise qu'elle s'était améliorée alors que ça n'était pas le cas, juste pour qu'elle arrête. Je ne dis pas qu'elle n'est bonne à rien ! Elle est très bonne dans son travail, ainsi que pour conduire une voiture, le ménage, et on lui donne facilement sa confiance. Mais… La cuisine… Ne doit tout simplement pas être faite pour elle. Heureusement mon oncle Joey était un vrai cordon bleu ! Ces deux là se complétaient presque à la perfection. Ils auraient adoré avoir un enfant. Leur grand malheur…

Assez pensé à ça ! La recette que j'avais choisi cette fois dans celles envoyés était la tomate farcie. J'avais déjà les tomates, et le reste des ingrédients nécessaires mais impossible de mettre la main sur une farce. A croire qu'en ce soir, tout le monde avait voulu en prendre ou le stock n'avait pas été refait. Pourtant il m'en fallait une, je n'avais quand même pas pris tous ces ingrédients pour aller les reposer ! Sachant que je ne pourrai pas et je serai obligée de les acheter pour la plupart… A la limite, je pouvais faire quelque chose des tomates, mais que faire du reste ? Surtout pour ce qui était des oignons et de l'ail. Dans quoi pourrais-je bien les mettre…

Finalement, je le vis. Le dernier paquet de farce, en bas de l'une des nombreuses étagères du supermarché. C'était presque si la lumière divine ne l'avait pas éclairé. Enfin, dans le cas présent… C'était plutôt la lumière synthétique que produisait l'étagère. Pas le temps de rêvasser ! Je me dirigeai vers son emplacement, et mis la main dessus. Ce que je n'avais pas prévu, c'est que quelqu'un d'autre le ferait également.

CSS par Gaelle

_________________
I can't go back to yesterday because I was a different person then - Lewys Carroll, Alice in Wonderland.
Cynthia will speak to you (or not) in #FF9933
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Maverick A. Weard

avatar

Age : 39
Situation : Célibataire
Activité criminelle : /
Autres comptes : Wang Zhen Shi, Judicaël Chase et Akumu Seikyo
Crédits : Akuma
Messages : 27
Date de naissance : 02/02/1978
Localisation : Au travail

MessageSujet: Re: L'envie d'un même ingrédient [Pv: Maverick A. Weard]   Dim 13 Aoû - 17:39

Maverick était un inspecteur de police qui se voulait sérieux dans son travail mais qui affectionnait avoir du temps libre pour cuisiner; il adorait cela et proposer quelques plats à ses voisins, ses amis et ses collègues; et ce n'était pas un mauvais cuisinier, c'était un vrai cordon bleu. Bien sûr, il était plus doué pour certains plats que d'autres mais dans l'ensemble, c'était toujours bon; il fallait dire qu'avant qu'elle ne décède, sa tante lui avait toujours dit que suivre une recette était simple et lui avait aussi appris quelques astuces au cas où. La seule chose avec laquelle il avait du mal était sûrement la préparation d'un pourtant délicieux tartare de boeuf; à dire vrai, c'était à peu près la tête de tata Honorine lors de l'accident, ce qui n'était pas du tout un bon souvenir. BREF.

En ce jeudi soir, Maverick avait remarqué qu'il lui manquait quelque chose pour les courgettes farcies du dîner: la farce. Catastrophe ! Ce n'était absolument pas dans ses habitudes d'oublier ce genre de choses...quoiqu'en fait si...Mais il ne l'avouera jamais. Ce fut pourquoi il était actuellement en pleine recherche de farce; et des fameuses courgettes parce qu'après vérification, ce n'était pas le bon type de courgettes; celles qu'il avait chez lui étant plutôt faites pour une salade et non pour être farcies.


-Ze peux venir pôpa ?

La petite fille s'arrêta de colorier son dessin pour regarder son père enfiler son manteau. Celui-ci acquiesça parce qu'il ne pouvait pas laisser sa fille toute seule à la maison à son âge. Elle avait beau avoir six ans, non, elle ne pouvait pas se débrouiller comme une grande.

****

Depuis son siège, à l'arrière de la voiture, la petite Calista regardait son père conduire. C'était une petite fille assez calme qui ne faisait pas de bruit; c'était le genre de gamine qu'il était tout à fait possible d'oublier dans un coin et qui passait presque inaperçue. Même son père oubliait parfois sa présence quand il étudiait un dossier à la maison. Du haut de ses six ans, elle avait bien compris que son "pôpa" travaillait dur pour pouvoir s'occuper d'elle comme il le pouvait; alors ne disait quasiment jamais rien. Elle réclamait juste que les repas soient prêts à l'heure. Fallait pas déconner non plus.

Elle attendit patiemment que son papa chéri la descende de la voiture et lui attrape la main pour se diriger vers le magasin. Une fois à l'intérieur, elle lâcha d'elle-même son père parce qu'elle savait qu'aucune voiture ne viendrait la percuter. Ils allèrent d'abord chercher les courgettes qui furent placées dans le panier. Ensuite...la farce. Calista ne savait pas encore tout à fait lire correctement mais savait se diriger. Elle était déjà allée faire les courses avec son père et savait déjà où était le rayon viande contrairement à son étourdi de "pôpa" et s'y dirigea; il l'y suivit avec un train de retard.


-Hé ! Attends-moi !

Calista savait exactement ce que cherchait son père. La farce, ce n'était pas compliqué à trouver. Pour une fois, cela allait être simple, se disait-elle; elle pourrait attraper la farce car il n'en restait qu'une et elle se trouvait au bas de l'étalage. Du coin de l'œil, elle vit quelqu'un se diriger vers le même objectif, alors d'un vif élan de petite fille de six ans, elle courut et au moment où la jeune fille posa une main sur la farce, les deux mains de Calista Moon se posèrent dessus, de par et d'autre de la barquette et ses deux yeux se posèrent vers la grande fille qu'elle ne connaissait pas. Si d'ordinaire les petites filles avaient une mine adorable, celle-ci avait plutôt la mine d'une petite fille qui avait des envies de meurtre; ce qui pouvait toujours passer pour atrocement adorable et non-crédible car ce n'était qu'une gamine. Sauf qu'elle avait réellement ce regard qu'ont habituellement les tueurs adultes pas bien dans leur tête. Si ses yeux pouvaient tuer, ce serait déjà fait. Son ventre fit un bruit monstre en gargouillant bien comme il fallait. Elle avait faim et le repas serait pas prêt avant un moment.

-Hum...euh...bonsoir...Calista...tu...peux lâcher cette farce s'il te plaît ?

Calista se mit à afficher aussitôt le visage le plus mignon du monde à la limite du regard du Chat Potté en tirant tout doucement la farce vers elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynthia Holloway
Modérateur
avatar

Age : 24 ans
Situation : Célibataire
Autres comptes : Victorica Johnson, Guillaume Boissiet
Crédits : finite-inc4ntatem
Messages : 76
Date de naissance : 02/07/1993

MessageSujet: Re: L'envie d'un même ingrédient [Pv: Maverick A. Weard]   Lun 14 Aoû - 13:57



L'envie d'un même ingrédient
Avec Maverick A. Weard


On dirait que je n'allais pas manger de si tôt

C'était deux petites mains qui avaient pris l'autre côté du paquet. Des mains d'enfant. Je levai la tête vers la personne à qui elles appartenaient. Il s'agissait d'une petite fille, dont les deux grands yeux me fixaient d'un regard noir. Elle avait visiblement très envie elle aussi de récupérer cette farce. Sur le coup, je restai silencieuse, assez troublée par l'expression peu commune – mais plutôt mignonne - qu'elle affichait pour une enfant de son âge. J'entendis alors un son venant de son ventre, et comme pour lui répondre, le mien gargouilla également. Cela me fit sourire. C'était assez gênant…

Nous nous serions certainement fixées encore un long moment si l'homme qui devait être son père n'était pas intervenu. Il semblait mal à l'aise de cette situation. Après m'avoir saluée, il demanda à sa fille de lâcher la farce.

- Haha… Bonjour. Répondis-je, gênée.

Mais la dénommée « Calista » ne paressait pas avoir envie de lâcher cette barquette de si tôt. Je crus même la sentir resserrer son emprise dessus. Elle commença alors à me faire les yeux doux. Je ne savais plus quoi faire. Lui laisser ? Mais dans ce cas, qu'allais-je faire de mes oignons ? Et de l'ail ? Pourquoi me posais-je seulement cette question ? Elle était bien plus jeune que moi, et elle avait faim. Je supposais au sac rempli de courgettes que tenait son père que cette farce était pour leur repas de ce soir, donc il était normal que je la leur laisse… Les yeux doux qu'elle me fit m'achevèrent. J'étais incapable de gagner à ce jeu contre elle. Je la sentis tirer progressivement et doucement la farce de son côté. Je lâchai le paquet non sans un peu de regret.

- C'est bon… Tu peux la garder.

Je m'adressai alors nerveusement à son père.

- Hum… Pardon de vous demandez ça mais… Vous ne sauriez pas ce… Enfin… Ce que je pourrai faire avec des tomates, de l'oignon et de l'ail ?…

Pour quelle raison lui poser une question comme celle-ci ? Il allait certainement ne pas savoir répondre, et au pire, me regarder bizarrement pour l'avoir fait. Engager les conversations n'est pas mon point fort… Surtout que dans le cas présent, je n'avais en théorie aucune raison évidente de le faire. Mais aujourd'hui, je préférais me couvrir de ridicule plutôt que d'acheter des aliments inutilisables. Je refusais catégoriquement de faire du gâchis. Et je souhaitais également avoir un repas ce soir, ça n'était pas à oublier.

CSS par Gaelle

_________________
I can't go back to yesterday because I was a different person then - Lewys Carroll, Alice in Wonderland.
Cynthia will speak to you (or not) in #FF9933
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Maverick A. Weard

avatar

Age : 39
Situation : Célibataire
Activité criminelle : /
Autres comptes : Wang Zhen Shi, Judicaël Chase et Akumu Seikyo
Crédits : Akuma
Messages : 27
Date de naissance : 02/02/1978
Localisation : Au travail

MessageSujet: Re: L'envie d'un même ingrédient [Pv: Maverick A. Weard]   Ven 18 Aoû - 0:54

Parce que la jeune fille avait lâché la barquette, Calista continua de faire les yeux doux. Ensuite, elle se dirigea en courant - donc en faisant de petits pas adorables - vers le panier et mit la barquette dedans.

-Calista, on dit quoi ?

-Merkiiiiiii madaaaaaameuh.

Elle continua de sourire quelques instants puis revint à un air neutre et méfiant envers la jeune fille. Du haut de ses six ans, Calista avait bien compris, de par les propos de son père, que le monde n'était pas aussi rose que dans les fictions et que tout le monde pouvait être un suspect potentiel; elle n'avait juste pas compris que la vie n'était pas qu'une grande scène de crime et que "psychoter" ne servait pas à grand chose. Surtout pour elle et à son âge.

Maverick ne vit pas cela, il fit un patpat à sa fille et écouta ce que demandait la jeune fille, après qu'il l'ait tout de même remercié pour avoir finalement laissé la farce. La question qu'elle posait avait, en somme, une réponse toute simple et loin de la regarder étrangement, il sourit: il avait de multiples idées en tête, mais ayant constaté qu'elle en aurait sûrement besoin pour ce soir, il fallait une recette simple et rapide; une seule correspondait à la situation.


-Eh bien...il ne vous manque que du riz et vous pourriez essayer du riz à la tomate. Et aux oignons.

Il expliqua la recette, le plus simplement du monde, avec enthousiasme: il aimait cuisiner, il s'était déjà retrouvé dans la même situation que la jeune fille et il voulait l'aider. Maverick respirait la joie de vivre et l'enthousiasme de la cuisine. Mais pour simplifier les choses, nous expliquerons la recette ici.

****

Afin d'effectuer la recette pour quatre personnes, vous aurez besoin de 240 grammes de riz blanc, d'un oignon, de quatre tomates, de sel et de poivre; et éventuellement d'huile d'olive ou de noix, selon votre goût.
La préparation s'effectue en dix minutes et la cuisson en vingt-cinq.

Prenez les tomates, mettez-les quelques minutes dans l'eau bouillante puis coupez-les en morceaux; pensez à enlever la peau si besoin.
Dans une casserole, faites revenir l'oignon dans un peu d'huile d'olive ou de noix, que vous aurez au préalable finement haché (l'oignon, pas l'huile évidemment).
Ajoutez les tomates coupées en morceaux.
Laissez mijoter quelques minutes.
Ajoutez le riz puis mélangez, n'oubliez pas de saler et poivrer selon votre convenance.
Laissez cuire jusqu'à ce que le riz soit cuit, durant environ vingt minutes.

Bon appétit !

****

Il restait juste le souci de l'ail qui était à régler mais Maverick suggéra de garder l'ail pour plus tard; c'était facile à conserver et cuisiner à l'ail était fréquent; il était d'ailleurs possible d'en glisser au moins une petite gousse dans la recette si on aimait cela.
Pendant ce temps-ci, Calista fixait toujours la jeune fille de son air méfiant. Son attention se reporta sur l'arrivée de japonais affublant des tatouages; Maverick ne semblait pas vraiment faire attention à eux et les japonais étaient en train de faire leurs courses donc il n'y avait apparemment pas de quoi paniquer. Mais Calista étant ce qu'elle était, elle ne pouvait s'empêcher de les fixer. Méfiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynthia Holloway
Modérateur
avatar

Age : 24 ans
Situation : Célibataire
Autres comptes : Victorica Johnson, Guillaume Boissiet
Crédits : finite-inc4ntatem
Messages : 76
Date de naissance : 02/07/1993

MessageSujet: Re: L'envie d'un même ingrédient [Pv: Maverick A. Weard]   Sam 19 Aoû - 18:09



L'envie d'un même ingrédient
Avec Maverick A. Weard


L'écoute d'une recette

Le père de la petite fille fut très gentil. Il me sourit, et me proposa de préparer du riz à la tomate, car il me suffirait juste d'acheter le riz à la place de la farce. Puis il m'expliqua la façon de cuisiner ce plat, d'une manière très enthousiaste. Je ne doutais pas du fait qu'il devait énormément aimer cuisiner pour avoir cette intonation dans la voix. Ma seule déception fut de ne pas avoir de quoi écrire dans l'immédiat. Je l'écoutais, mais n'étais pas sûre de réussir à mémoriser la recette d'une traite. Il allait falloir la chercher sur internet à mon retour…

Pendant qu'il parlait, mon attention - même si j'écoutais toujours - se tourna vers sa fille, qui ne m'avait plus quittée du regard depuis tout à l'heure. A y regarder de plus près, elle devait avoir… Cinq ? Six ans ? Je connaissais l'expression qu'avait son visage. Au même âge je l'avais eu également, même si les raisons devaient être différentes. C'en était déconcertant. En la voyant ainsi, j'avais l'impression de regarder mon reflet d'il y a des années. Le premier dont je me souvienne… Était-elle, comme moi à l'époque, en train d'essayer de me cerner ? Probablement pas. Toutes les petites filles méfiantes ne sont pas comme moi, et heureusement ! Observer les détails de ce que l'on perçoit d'une personne, et cacher les siens… Je ne le souhaite à personne. On pourrait penser qu'il est plus facile de vivre comme ça, mais c'est ce genre d'action qui m'a fait encore plus m'éloigner des autres que je ne l'étais à l'origine, alors qu’ironiquement, je n'aime pas la solitude. Mais assez parlé ! Je n'avais aucune envie de repenser au passé à cause de ce que me rappelait cette enfant !

« Calista » finit par détourner ses yeux de moi. Je ne pus pas m'empêcher de regarder dans la direction qu'elle fixait. Juste des asiatiques qui faisaient leurs emplettes. C'est ce que j'aurai pensé à peine quelques mois plus tôt, mais comment penser ainsi après le 4 Juillet ? Et plus ancien, après ma rencontre avec Wang Zhen Shi ? Je ne ressentais pas de haine à leur égard, loin de là. Plutôt une profonde neutralité, qui faisait que je n'avais pas d'avis sur eux. Tout ce que je souhaitais, c'était ne plus avoir de problèmes que ça soit avec des gangs Japonais ou Chinois. Mais les problèmes ont la faculté de me tomber dessus. Je préférai les ignorer, et répondis au cordon bleu, qui venait de terminer son explication :

- Merci pour votre aide… Monsieur ?…

Au même instant, mon ventre gargouilla une nouvelle fois. Pourvu qu'il n'ai pas entendu… Je choisis d'attendre sa réponse avant de chercher le riz, rentrer chez moi et préparer mon repas.

CSS par Gaelle

_________________
I can't go back to yesterday because I was a different person then - Lewys Carroll, Alice in Wonderland.
Cynthia will speak to you (or not) in #FF9933


Dernière édition par Cynthia Holloway le Ven 1 Sep - 23:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Maverick A. Weard

avatar

Age : 39
Situation : Célibataire
Activité criminelle : /
Autres comptes : Wang Zhen Shi, Judicaël Chase et Akumu Seikyo
Crédits : Akuma
Messages : 27
Date de naissance : 02/02/1978
Localisation : Au travail

MessageSujet: Re: L'envie d'un même ingrédient [Pv: Maverick A. Weard]   Dim 20 Aoû - 22:43

-Maverick Anatole Weard. répondit-il d'une traite en serrant la main de la jeune fille. Enchanté de vous rencontrer.

Il avait un sourire radieux et une sorte d'aura de joie si toutefois les auras pouvaient exister en ce bas-monde. Loin de remarquer le problème appelé yakuzas, l'inspecteur de police posa son panier et sortit le carnet qu'il utilisait habituellement pour prendre des notes sur des affaires et/ou des scènes de crime.

-Je vais vous noter la recette vite fait.

En bon gentleman, il se devait d'aider la jeune fille et noter la recette lui paraissait être une bonne idée, d'autant plus qu'il imaginait que tout le monde n'avait pas une aussi bonne mémoire que lui. Et là, certains penseront que Maverick peut potentiellement avoir une écriture exécrable; ceci étant très faux puisqu'il a cette tendance à écrire, de manière manuscrite, en police Arial. La première fois, ce fut très déroutant pour les collègues mais ils avaient fini par s'y habituer: et puis c'était facile à déchiffrer, c'était tout ce qui comptait.
Maverick arracha soigneusement la page de son carnet et la tendit à la jeune fille. Si on était dans un jeu de rôle, il serait le paladin loyal con bon.

Les concours de circonstances sont rares mais quand ils surviennent, ils prêtent parfois à sourire; ce sont ces moments où on se dit que le hasard fait bien les choses. Ou le Destin, pour les personnes qui ne croient pas à l'aléatoire. Maverick regarda dans son panier, se pencha et tendit un paquet de riz à la jeune fille.


-Je crois que j'en ai pris un peu trop pour cette semaine, même si cela se garde bien quelques temps.

C'était une marque pas trop chère mais le riz n'était pas dégueulasse non plus bien qu'il fallait mieux le mélanger. Riz à la tomate, c'était parfait. Et aux oignons. Ne pas oublier les oignons. C'est bon les oignons. Surtout caramélisés mais là on s'égare.

Calista fixait peut-être trop les yakuzas, ce qui fit qu'ils se tournèrent vers elle; fort heureusement, ils n'étaient là que pour faire des courses, apparemment, et ce n'était qu'une petite fille non pas un policier ou un autre membre d'un gang quelconque. Ils avaient l'air plutôt attendris; c'était là tout l'avantage d'être une gamine et, plus tard, d'avoir la bouille de Calista. Ils s'en allèrent tranquillement au niveau de caisse, payèrent et s'en allèrent. Ils n'avaient été là que pour acheter un pack de bières et un pack d'eau.
En réalité, Maverick les avait bien repérés mais il n'avait pas bronché: à quoi cela servait de faire du zèle et de chercher les ennuis si eux-mêmes ne cherchaient pas les embrouilles ? Chacun vivait sa vie et tant que la loi était respectée, tout allait bien. Calista reporta alors son attention sur un rayon non loin; le rayon des tablettes de chocolat et des paquets de bonbons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynthia Holloway
Modérateur
avatar

Age : 24 ans
Situation : Célibataire
Autres comptes : Victorica Johnson, Guillaume Boissiet
Crédits : finite-inc4ntatem
Messages : 76
Date de naissance : 02/07/1993

MessageSujet: Re: L'envie d'un même ingrédient [Pv: Maverick A. Weard]   Jeu 24 Aoû - 3:19



L'envie d'un même ingrédient
Avec Maverick A. Weard


Aide précieuse

Il me répondit en souriant. Il s'appelait Maverick Anatole Weard. Je n'avais encore jamais entendu ce nom. Il se présentait tout en me serrant la main, sans que son bonheur apparent ne quitte son visage.

- Enchanté de vous rencontrer.

En tout cas, cet homme me paressait haut en couleur ! Je le voyais facilement être positif en toutes circonstances, bien que je puisse me tromper. Je ne le connaissais que depuis quelques minutes après tout. Enfin « connaître »… C'était vague. Ce n'est pas le verbe que j'aimerai employer, parce que je ne le connaissais pas en soi. C'était juste une rencontre, que je pourrai considérer comme étant une connaissance seulement si je la recroisais, ou en apprenais plus sur elle, comme avec Aurore Dumas par exemple.

Il m'annonça alors qu'il allait m'écrire la recette. Il sortit un petit carnet, écrivit rapidement à l'intérieur et en retira la feuille sur laquelle avait été inscrite la recette. Puis il me donna le morceau de papier. Il regarda ensuite dans son panier, et en sortit… Un paquet de riz ! Sacrée coïncidence… Était-ce voulu ? J'avoue que je n'en ai aucune idée. Mais je l'acceptai de bon cœur. Cela m'éviterait de devoir partir vers le rayon correspondant.

- Oh ! Eh bien… Merci !

Je lui souris à mon tour. Même s'il m'avait dit qu'il en avait probablement pris une quantité un peu trop importante, il était aimable de sa part de me donner ce paquet.

Pendant ce temps, les Japonais étaient partis avec leurs achats, et Calista s'était dirigée vers le rayon des confiseries. Ce que tout enfant de cet âge ferait dans un supermarché. Le goût d'un caramel fondant dans sa bouche est toujours agréable. Mais je préférais ne pas m'éterniser sur ce sujet sucré, ou plutôt sur mes goûts en matière de bonbons, car je pouvais finir par ne plus penser qu'à celui-ci et ne plus faire attention au reste. Quelle tête en l'air franchement. Je me demandais néanmoins lesquels pouvaient bien l'intéresser.

J'aurai bien aimé demander à Maverick s'il allait lui en acheter, mais la question était trop indiscrète à mon goût. De plus, poser cette question aurait pu être gênant de mon point de vue. Je n'avais aucune envie de m’immiscer dans leur petite vie familiale.

- Bon… Je pense que… Je vais y aller ! Hésitai-je à dire. Il se faisait tard et nous avions chacun de notre côté un repas à préparer à présent. Merci encore pour votre aide !

CSS par Gaelle

_________________
I can't go back to yesterday because I was a different person then - Lewys Carroll, Alice in Wonderland.
Cynthia will speak to you (or not) in #FF9933
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Maverick A. Weard

avatar

Age : 39
Situation : Célibataire
Activité criminelle : /
Autres comptes : Wang Zhen Shi, Judicaël Chase et Akumu Seikyo
Crédits : Akuma
Messages : 27
Date de naissance : 02/02/1978
Localisation : Au travail

MessageSujet: Re: L'envie d'un même ingrédient [Pv: Maverick A. Weard]   Jeu 31 Aoû - 17:52

A part se dire au revoir, il n'y avait pas grand chose à se dire. Cynthia Holloway avait fait une nouvelle rencontre, un peu plus sympathique et chaleureuse - et moins dangereuse - que Wang Zhen Shi, le mercenaire.

Calista revint du rayon confiserie en tenant une tablette de chocolat Milka, au lait, nature, format max. Son père sourit et mit le chocolat dans le panier; elle était toute contente. Le chocolat, c'était bon. Elle adorait quand son "pôpa" faisait de la mousse au chocolat, du gâteau au chocolat et autres sucreries au chocolat. Surtout parce qu'elle pouvait finir le chocolat au fond du saladier, de la casserole et des cuillères. Le tout chocolat.
Mais nous nous éloignons du sujet.

Maverick avait hâte de rentrer à la maison pour préparer le dîner. Il commençait à avoir faim et il savait que Calista avait, quant à elle, très faim. Il entendait les gargouillements du ventre de sa fille, ils ne devaient donc pas tarder, ce qui était dommage, car il aurait bien aimé parler un peu avec la jeune fille; par pure sympathie, ne commencez pas à penser à des trucs déplacées, surtout pas avec cet inspecteur tout à fait respectueux et respectable ! Meh !


-Au plaisir de vous revoir, jeune fille ! Ce fut un plaisir de vous aider !

Il lui resserra la main.

-Je vous souhaite une bonne soirée ! Et si d'aventure vous avez besoin d'une aide quelconque, rendez-vous au poste de police et demandez à voir l'inspecteur Weard. annonça t-il en souriant.

Puis, il lui dit une dernière fois au revoir, prit sa fille par la main et se dirigea à son tour vers les caisses. Il régla en espèces et s'en alla. La soirée promettait d'être agréable et sans histoire, du moins, l'espérait-il. Il avait grand hâte de se mettre aux fourneaux, sous les yeux émerveillés de sa fille; à moins que celle-ci ne préférasse demeurer devant la télévision, en train de dessiner...

Fin d'une rencontre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynthia Holloway
Modérateur
avatar

Age : 24 ans
Situation : Célibataire
Autres comptes : Victorica Johnson, Guillaume Boissiet
Crédits : finite-inc4ntatem
Messages : 76
Date de naissance : 02/07/1993

MessageSujet: Re: L'envie d'un même ingrédient [Pv: Maverick A. Weard]   Dim 3 Sep - 23:53



L'envie d'un même ingrédient
Avec Maverick A. Weard


Home sweet home ~

La petite fille revint alors vers son père avec une grande tablette de chocolat dans les mains, et lui afficha un grand sourire. Il lui sourit à son tour, tout en mettant la tablette dans leur panier de courses. Puis il me répondit :

- Au plaisir de vous revoir, jeune fille ! Ce fut un plaisir de vous aider !

Il me serra une nouvelle fois la main, avant de me souhaiter une bonne soirée. C'est là que j'appris qu'il était inspecteur de police. Aurore Dumas et lui se connaissaient peut être ? Ils devaient certainement être collègues. Cette idée me fit sourire. Malgré leurs personnalités très différentes de ce que j'en avais vu, je trouvais qu'ils se ressemblaient un peu. Certainement parce qu'ils voulaient que je les informe si jamais j'avais le moindre problème. Mais je ne suis pas sûre qu'ils seraient du même avis si je leur en parlais.

- J'y penserai merci. A bientôt !

Maverick me salua une dernière fois, avant que je ne parte. Je me rendis à la caisse et réglai mes achats. Je me rendis ensuite jusqu'à ma voiture, pour rentrer chez moi.

* * *

- Je suis rentrée !

Aucune réponse à part les ronronnements de Twinkle venant se frotter à mes jambes. Ça n'était pas que j'en attendais particulièrement, il s'agissait seulement d'une habitude. Je fermai la porte derrière moi, en la forçant un peu son verrouillage. Facile à ouvrir, mais pour ce qui était de la fermer… Il fallait vraiment que je pense à téléphoner au propriétaire ce week-end pour arranger ça, et peut être la changer. Je caressai mon chat avant de me rendre dans la cuisine. Je posai mon sac sur le bar et sortis ce que j'avais acheté, pour ensuite lire la recette que m'avait écrit Maverick Weard. Je fis bouillir l'eau, et suivis ce qu'il avait écrit à la lettre. L'avantage était que son écriture était facile à lire. On aurait presque pu croire qu'il s'agissait d'un imprimé si je ne l'avais pas vu écrire. Je pus sentir une douce odeur sortir de la casserole, et Twinkle aussi visiblement. Elle était montée sur l'évier, placé à côté des plaques chauffantes, et voulait se rapprocher de la source de ce qu'elle sentait.

- Non ce n'est pas pour toi. Lui dis-je tout en la poussant gentiment.

Le repas fut délicieux. Il serait bien de remercier l'inspecteur pour la recette la prochaine fois que je le verrai. Je mis mes affaires dans l’évier. Je les nettoierai plus tard. Sûrement ce week-end. Mon chat me regardait de ses grands yeux pleins de curiosité, et me suivit lorsque je me rendis au balcon. Prendre un peu l'air accoudée à celui-ci est toujours agréable. Les fenêtres de mon appartements dont celles du balcon avaient l'avantage – ou le désavantage suivant les points de vues – d'être orientées vers l'ouest. Je pouvais donc observer le soleil se coucher d'ici, le crépuscule, puis la nuit, se former. C'était ma petite occupation de l'été lorsque je rentrais suffisamment tôt. Car il est clair que je manquais ce spectacle en automne et en hiver, où le ciel nocturne était déjà arrivé quand je rentrais à la maison. Et les nuages qui apparaissaient souvent à cette période cachaient les étoiles que j'aurai pu voir.

Je restai plusieurs minutes après que la lumière dorée ait disparue derrière les murs des immeubles. Mais je commençais à avoir légèrement froid. Je pris Twinkle dans mes bras, et retournai à l'intérieur. Je fermai alors la porte fenêtre, avant de relâcher mon animal et de me diriger vers ma chambre. Je m'assis à mon bureau, et me mis à réfléchir, ne pouvant m'empêcher de mettre mon crayon dans la bouche. Une fois que j'eus une idée, je commençai un dessin, mais le froissai assez rapidement. Il ne me convenait pas. Je refis cette action durant plusieurs heures, jusqu'à ce que je sois satisfaite du rendu. Mais le plus long serait la couleur…

Je ne sais plus à quelle heure je me suis endormie. Tout ce dont je me souviens, c'est de m'être réveillée avachie sur mon bureau, la tête entre les bras. Encore.

//Fin du rp//

CSS par Gaelle

_________________
I can't go back to yesterday because I was a different person then - Lewys Carroll, Alice in Wonderland.
Cynthia will speak to you (or not) in #FF9933
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'envie d'un même ingrédient [Pv: Maverick A. Weard]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'envie d'un même ingrédient [Pv: Maverick A. Weard]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ingrédient secret de toute salade : l'arsenic. [Moi]
» Potion d'Amnésie
» Le dernier ingrédient. (Libre/Michiyo Lino)
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysian Fields :: Les oubliettes :: Archives :: Contexte 1-
Sauter vers: