AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans l'antre du tigre [ft. Aurore Dumas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wang Zhen Shi

avatar

Autres comptes : /
Messages : 41
Date d'inscription : 24/06/2017

MessageSujet: Dans l'antre du tigre [ft. Aurore Dumas]   Lun 26 Juin - 17:45

Dans l'antre du tigre

La musique qui passe au Phénix d'Or

Chinatown est l'un des quartiers où il est rare de s'y retrouver longuement lorsqu'on n'est pas de la bonne ethnie. C'est un simple constat. La population de chinois y est plus élevée que dans n'importe quel autre quartier de cette ville, ce qui en fait le quartier privilégié des mafieux de l'Empire du Milieu amenant à pas mal de problèmes. Il est donc très rare d'y croiser autre chose que des asiatiques - et surtout, généralement, pas beaucoup de japonais et ce en raisons de certaines rancœurs liées à l'Histoire ou la mentalité des deux peuples.
C'est donc ici que Wang Zhen Shi avait décidé d'y élire domicile et avait trouvé un local lui étant suffisamment agréable pour en faire un restaurant. Le rez-de-chaussée se composait de la salle principale où on pouvait s'asseoir et commander quelque chose à grailler, salle principale relativement petite à laquelle on accédait directement une fois la porte d'entrée franchie, salle principale qui avait été aménagée de façon à ce que les clients puissent voir les deux cuisiniers engagés à l'oeuvre et non loin de leurs plaques et autres plans de travail se trouvait le comptoir où payer. Une porte non loin de ledit comptoir menait directement à une pièce qui servait à stocker les ingrédients. De la salle principale, on pouvait aussi accéder aux toilettes réservés aux clients et même si l'endroit était peu spacieux, cela avait au moins le mérite d'être entretenu et aussi propre que possible, tout comme le reste du restaurant; Shi avait horreur de la saleté; sûrement que cela était dû à son passé de chirurgien où l'hygiène devait être impeccable. Une porte plus dissimulée au niveau de ce qui servait de cuisines permettait d'accéder à un couloir; de là, il était possible d'avoir l'accès à une salle insonorisée et tenue parfaitement secrète par le personnel et le maître des lieux puisque c'est un endroit qui servait surtout de salle de jeux clandestine où on jouait surtout au go et au mah-jong entre mafieux et où les paris permettaient à Shi de gagner un peu d'argent mais aussi de ravitailler le restaurant en viande lorsque des tricheurs étaient surpris et pris en flagrant délit. Parfois, il arrivait que des jeux de dés ou de cartes viennent remplacer le go ou le mah-jong, mais cela était bien rare. Du même couloir, il était possible d'avoir accès à un autre porte menant dans une cour intérieure que Shi faisait entretenir parce qu'il y avait aménagé un jardin et tout au fond, il y avait placé un local qu'il avait fait insonoriser; c'était là qu'il y faisait ses opérations au noir - ou qu'il assassinait des victimes après les avoir torturées; ce qui était à la fois jouissif et utile. Le couloir avait aussi un escalier qui permettait d'avoir accès au premier étage puis aux combles, il habitait donc tout le premier étage et les combles lui permettaient de stocker quelques affaires; mais nous reviendrons plus tard sur son habitation car là n'est pas le plus intéressant pour l'heure.

Shi avait décidé d'appeler le restaurant Le Phénix d'Or, sûrement à cause de la façade sur laquelle était peinte un phénix doré, à moitié effacé par le temps; autrefois, cet endroit abritait une maison close qui avait été incendiée pour une histoire d'argent dû entre criminels et le phénix d'or avait été leur symbole. Ayant légèrement autre chose à faire que d'imaginer un nouveau nom et une nouvelle façade pour le restaurant, Shi avait repris le nom et avait fait repeindre l'animal mythique. La façade en elle-même demeurait finalement assez sobre et discrète car la rue n'était pas très fréquentée même par les habitants du quartier; honnêtes tout du moins, car il y avait bien des commerces dans cette rue. Ils avaient tous une façade commerçante normale mais cachaient tous leur trafic; une herboristerie à l'ancienne cachant une opiumerie comme dans les temps où l'opium avait ravagé une partie de la Chine grâce aux britanniques se trouvait, par exemple, juste en face du restaurant.
Le restaurant en lui-même ne proposait pas grand chose car ce n'était pas vraiment un endroit pour les touristes ou les occidentaux venus manger comme dans n'importe quel restaurant soi-disant chinois et proposant des plats asiatiques et non typiquement chinois; la carte était simple, il y avait quelques plats proposés par jour, dépendant de ce qu'il y avait au marché et selon l'envie des cuisiniers. Pour un occidental non-habitué, les plats pouvaient être peu ragoûtants, entre les pattes de poulet épicées frites et les araignées frites, en passant par la brochette d'insectes ou celle de vers à soie; bien évidemment, il n'y avait pas que cela, fort heureusement.


****

Shi observa le peu de clients derrière le comptoir où il se trouvait, puis ses yeux convergèrent vers le seul cuisinier présent suite au congé pris par l'autre suite à son aveu d'avoir choppé un bon gros rhume; il avait eu la bonne volonté de dire que ce n'était qu'un rhume mais Shi n'avait rien voulu entendre. Il avait besoin de repos et il était hors de question de mélanger ses microbes avec la nourriture. L'ancien chirurgien vérifiait chaque matin avant le service que tout était parfaitement en ordre et surtout aussi propre que possible; il détestait autant la saleté que son petit frère, les deux devaient être éradiqués. Il était actuellement midi et on était mardi, id est, un jour où il s'attendait pas à voir beaucoup de clients venir. Un seul cuisinier devrait suffire de toute façon. A deux, ils pouvaient facilement gérer la situation, ce serait juste plus compliqué pour le soir.
Shi songea qu'il devrait peut-être recruter deux autres personnes pour le soir au cas où; car il devrait surveiller les joueurs de mah-jong. Il soupira et se servit un verre d'eau; il avait l'habitude de la chaleur mais il s'hydrater pouvait aussi être utile. Il alla servir un verre d'eau à son collègue qui suait aussi et qui, malgré tout, avait du mal avec la chaleur ambiante d'autant plus qu'il cuisinait. Aujourd'hui araignées frites et brochette de vers à soie, heureusement que le prix n'était pas du tout élevé; de toute façon, Shi ne faisait que payer ses employés car avec ce que lui faisait gagner le pourcentage des paris clandestins et son salaire de mercenaire, l'argent n'était pas vraiment un problème.

Shi croisait parfois quelques rares occidentaux dans cette rue-ci mais aucun ne s'arrêtait vraiment, surtout au vu de ce qui était souvent proposé; donc il fut tout à fait étonné de voir qu'une occidentale finit par s'arrêter devant le Phénix d'Or mais surtout par y entrer. Avait-elle au moins lu la carte à l'entrée ?! Ou alors elle devait juste être perdue. Ou elle voulait goûter. Il soupira intérieurement en disant qu'en plus il devrait parler en anglais.

_________________
Thème de Wang Zhen Shi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Dumas

avatar

Autres comptes : Misaki Midori, Oliver Smith
Messages : 16
Date d'inscription : 13/02/2017

MessageSujet: Re: Dans l'antre du tigre [ft. Aurore Dumas]   Ven 30 Juin - 4:08

Dans l'antre du tigre

Wang Zhen Shi & Aurore Dumas

C hinatown… Une ville très populaire pour être peuplée essentiellement de personnes asiatiques ou ayant au moins des origines. Je me baladais dans les rues de cette dernière. Je faisais tâche dans ce tableau qui rappelait l’Asie. Ma chevelure dorée contrastait avec les cheveux noirs que je n’arrêtais pas de croiser. Après tout en Asie peu sont les personnes blondes . Le blond est une couleur qui n’est pas naturelle et seuls les délinquants se faisant des décolorations ou les métisses possèdent cette pigmentation de cheveux. Tous les magasins que je rencontrais étaient chinois et faisaient penser à ce gigantesque pays qu'est la Chine. Un restaurant en particulier sortait du lot. Il semblaient beaucoup plus chic, luxueux que les autres. Le phénix doré dessiné sur la façade était magnifique et donnait un petit quelque chose en plus que les autres bâtiments ne possédaient pas. Je supposai donc que ce restaurant devait être le fameux Phénix doré dont j'avais tant entendu parler...



J'étais dans la salle de réunion, assise à ma place en train d'attendre les ordres de mon supérieur. Il énumérait tous les noms de mes collègues et les tâches qu'ils devaient faire.

 Lieutenante Dumas!


Oui Monsieur!



Je me levai, droite comme un piquet.

Toujours aussi énergique à ce que je vois.


Oui Monsieur!


Vous allez enquêter sur le Phénix Doré. C'est un restaurant chinois situé dans Chinatown. Il semblerait qu'il se passe des choses illégales là-bas. Vu que les gangs sont bien connus dans les rues d'Elysian Fields, vous devez bien être au courant qu'il est probable que toutes activités criminelles se déroulent quelque part. Cet endroit en fait parti. Trouvez de quoi il s'agit. Bien évidemment vous serez accompagné du lieutenant Boissier... Où est-il passé encore celui-là?


Il a un problème de voiture Monsieur.


Hum... Je vois.



Quand je pense que j'ai dû mentir pour mon coéquipier incapable de se lever sans être en retard... C'est la dernière fois que je lui sauve la mise. La prochaine fois il se débrouille tout seul et il n'aura que ses yeux pour pleurer s'il est viré. Je n'ai pas envie de me retrouver dans des histoires improbables m'empêchant d'avancer dans ma carrière par sa faute. En parlant de carrière il fallait que je pense à mon boulot et l'idée de devoir attendre Guillaume ne me plaisait guère. Je pris donc les devants.

Suis-je obligée d'être accompagnée?


Lieutenante Dumas. Loin de moi l'idée de penser que vous êtes faible ou que vous mettiez mon métier en question mais je vous assure que cette enquête est trop dangereuse et risquée pour la faire seule.


Bien Monsieur.



Et loin de moi l'idée de ne pas obéir aux ordres mais il fallait que j'enquête au plus vite! On ne sait jamais ce qui peut se passer avec ces gens là. Ils peuvent faire disparaître tout indice d'une seconde à l'autre ou changer de repère quand ils veulent. Je partis chez moi changer de tenue à la pause de midi après avoir prévenu que je sortais pour le boulot. Je mis un jean avec une coupe droite, un haut simple, blanc à manches courtes avec un col rond. Je portais également des chaussures blanches et avais détaché mes cheveux. Je les recoiffai avant de partir, caressai rapidement Shadow en lui indiquant de rester sage. Bien sûr je pris sur moi mon arme que je camouflai et mon insigne de police au cas où. Je claquai la porte que je fermai ensuite à clé et m'en allai habillée en civil.



Me voici désormais devant le lieu que je cherchais. Je soufflai avant de poser ma main avec fermeté sur la barre de la porte et de la pousser pour l'ouvrir. Je saluai le patron en entrant avec une voix plutôt guillerette. La partie que je déteste lorsque je suis en mission c'est de jouer un rôle. Aujourd'hui c'était la blonde joyeuse et curieuse. L'intérieur était encore plus magnifique que l'extérieur. Les lampions rouges éclairaient le carrelage blanc d'une telle beauté que mes yeux brillaient eux-mêmes. Une odeur subtile venait nous titiller les narines. Elle embaumait la pièce et mettait en appétit les plus gourmands. C'est à ce moment précis que je me rendis compte que je ne m'étais pas renseignée sur les plats d'aujourd'hui. Déjà que je n'étais pas fan des restaurants chinois... Ah non je n'ai rien contre eux! Au contraire! J'adore manger de la nourriture asiatique. J'ai juste un très mauvais souvenir des restaurants chinois à cause d'une certaine personne... Je le hais si fort... En attendant ce restaurant était différ----... Ok je n'ai rien dit. Lorsque je vis ce que cuisinaient les cuisiniers je crus que j'allais vomir. Ces hommes étaient en train de griller des brochettes de vers à soie et de frire des araignées. Les araignées avaient l'air plus appétissantes si je devais choisir... Je maudis à tout jamais les restaurants chinois. C'est fini pour moi après celui là... Je pensai à autre chose pour ne pas courir aux toilettes. Je me reconcentrai alors sur ma mission. Je me mis alors à sourire à l'homme qui semblait être le patron et lui demandai une table pour une seule personne. Mon enquête allait pouvoir commencer.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wang Zhen Shi

avatar

Autres comptes : /
Messages : 41
Date d'inscription : 24/06/2017

MessageSujet: Re: Dans l'antre du tigre [ft. Aurore Dumas]   Sam 1 Juil - 14:46

Wang Zhen Shi n'avait pas l'habitude des étrangers dans son restaurant, en fait si, mais généralement c'était une erreur. Ou une épreuve de courage à cause des plats proposés. Crétins de jeunes adultes; Wang Zhen Shi avait alors pris l'habitude de leur proposer un digestif que seuls ceux ayant l'habitude de le boire savaient éviter les maux d'estomac et les vomissements en rentrant chez eux. Le fourbe.

Une jeune blonde entra, ce qui se fit tourner les clients et même les cuisiniers. Plutôt mignonne la mademoiselle, se disaient-ils sûrement. Il n'y avait que le patron qui pensait autrement et sous son masque de gentil restaurateur il ne pouvait s'empêcher de penser, non pas au physique potentiellement attrayant de la jeune femme mais surtout au fait que...

Qu'est-ce qu'elle a l'air conne celle-ci !

Ce devait être à cause de sa voix plutôt guillerette et de son air curieux. Et le fait qu'elle était blonde. Au vu de son âge estimé par le chinois, elle avait arrêté d'avoir l'air complètement naïve; non, pour lui, le modèle occidental de l'innocence parmi ses connaissances serait Cynthia Holloway; quand il l'aurait rencontré en tous cas. Là, il se demandait surtout si elle était capable de connecter deux neurones; heureusement que son jeune frère n'était pas du tout comme lui et était un petit peu plus ouvert. Ouais, Wang Zhen Shi est un parfait connard portant un Masque; lui aussi devait jouer un rôle.
L'ancien chirurgien la plaça au fond de la salle, là où il y avait des tables pour une ou deux personnes. Quoiqu'il y avait énormément de tables pour une ou deux personnes ici, l'endroit étant tout de même petit.


-Aujourd'hui c'est brochettes de vers à soie et araignées frites; avec un bol de riz; peut-être préférerez-vous quelque chose de plus...neutre ?

Id est, de moins "exotique" que les plats du jour, donc il proposa des bouchées vapeur si elle le voulait; qui seraient à base de viande humaine, se disait-il, mais elle n'était pas obligée de le savoir. Personne n'était obligé de le savoir...
Quoique fut sa réponse, il vint lui servir une coupe de Maotai (un alcool festif - 53% - que les chinois apprécient).


-C'est offert par la maison.

Il s'en retourna travailler. En fait, il avait très envie que la journée passe pour que la nuit recouvre la ville et qu'il puisse s'en aller surveiller les mafieux dans la salle de jeu clandestine; parce que cela l'amusait de dénicher les tricheurs. Mais ce ne serait pas avant ce soir.

_________________
Thème de Wang Zhen Shi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans l'antre du tigre [ft. Aurore Dumas]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans l'antre du tigre [ft. Aurore Dumas]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Evenement de Raid - Dans l'antre d'Ifrit - du 17/03 au 31/03
» Dans l'antre de la Dame d'Esgaroth
» Hector de Valois, oserez-vous pénétrer dans l'antre du diable ?
» (-18)( Mission de classe D ) Dans l'antre du diable...
» [WIP] Dans l'Antre d'Arachné

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysian Fields :: Le coeur d'Elysianfields :: Les restaurants :: Restaurant Chinois-
Sauter vers: