AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un chien perdu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cynthia Holloway

avatar

Autres comptes : Victorica Johnson
Messages : 47
Date d'inscription : 06/06/2017

MessageSujet: Un chien perdu   Sam 24 Juin - 19:04

Un chien perdu


Je quittai mon travail tout en disant au revoir à Mme Webster. Il faisait doux en cette soirée. Je me rendis jusqu'à la boulangerie quelques rues plus loin et y achetai une baguette avant de me rendre jusqu'à ma voiture. Il était à présent 20h05, et la plupart des magasins se préparaient à fermer, rendant les rues presque désertes. Je continuai mon chemin tout en observant les commerçants ranger les produits qu'ils avaient en partie exposé en extérieur, ou qui baissaient déjà leurs stores. Lorsqu'ils auraient terminé, il ne resterait plus que quelques sans-abris assis sur les trottoirs, ainsi que un ou deux promeneurs aventureux. Les gens n'aimaient pas rester dehors malgré l'absence de froid à partir du moment où plus rien n'était ouvert. De peur de se faire agresser en pleine rue sans doute. J’accélérai moi même le pas. Il n'est jamais rassurant de se trouver seul à cette heure. Même si le soleil n'était pas encore couché. Sur le coup j'enviai les quartiers possédant des restaurants. Ils étaient bien plus vivants, et plus longtemps.

J'allais arriver à ma voiture lorsque j'entendis un bruit dans une ruelle. Je m'arrêtai. Qu'est-ce que c'était ? Je me demandai s'il fallait que j'aille voir ou non. Ce n'était pas très prudent… Et puis je choisis de me rapprocher quand même. J'eus à peine fait un pas que le bruit recommença, plus perceptible. Ça ressemblait à… Un grognement ? Un animal se trouvait dans cette ruelle ? Je fis quelques pas supplémentaires. Le chien me grogna une nouvelle fois dessus lorsque je le vis enfin, caché entre deux poubelles. Il était plutôt grand, noir, avec des oreilles pointues, et en forme. Il me fixait comme on fixe un danger. Je ne m'approchais plus. Il pouvait risquer de prendre cela comme une agression. Et je ne savais pas du tout comment il y réagirait. Je remarquai alors qu'il possédait un collier, camouflé par sa couleur similaire à celle de son pelage. Il s'était donc bien perdu ou avait échappé à la vigilance de son maître, comme je l'avais supposé en voyant qu'il n'avait pas l'air en mauvaise santé. Je m'agenouillai devant lui.

- Je ne te veux aucun mal. Où est ton maître ?

Je ne m'attendais pas à ce qu'il me réponde bien sûr. Ça aurait été très étrange dans le cas contraire. Je coupai un morceau de pain et le lui tendis. Si je voulais trouver à qui il appartenait, il fallait pour commencer le mettre en confiance. Il me fixait toujours. Il se décida finalement à se rapprocher prudemment. Il mangea le bout de pain. Ses canines pointues luisaient lorsqu'elles touchaient les rayons du crépuscule. C'était impressionnant. Je tentai de le caresser. Mais il grogna à nouveau. Je retirai donc ma main. Nous nous regardâmes un moment dans les yeux, sans bouger le moindre muscle. Au bout d'un temps il parut vouloir que je lui donne un autre morceau de ma baguette. Je lui donnai. Cette fois, il accepta mes caresses. Son pelage était vraiment doux. Je me levai alors.

- Retrouvons celui à qui tu appartiens ok ?

Visiblement, j'allais passer plus de temps dehors que prévu. Je ne pouvais pas l'emmener chez moi, pour commencer parce que je ne savais pas quelle pourrait être sa réaction si je le mettais dans ma voiture, pour finir parce que j'avais un chat. Et je ne savais pas du tout quelle serait la réaction de Twinkle si j'amenais un chien à la maison, et de plus, de cette taille ! Mais je ne pouvais pas non plus me résoudre à le laisser là…

Je le tins donc par le collier n'ayant pas de laisse. Il n'apprécia pas beaucoup le geste, mais il fallait éviter à tout prix qu'il se rende sur la route. Pour commencer, nous pouvions faire le tour du quartier. Son maître était peut être également à sa recherche, ce qui, avec un peu de chance, nous permettrai de le croiser…

Sur ce, nous quittâmes la ruelle.



Fiche de RP (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Dumas

avatar

Autres comptes : Misaki Midori, Oliver Smith
Messages : 16
Date d'inscription : 13/02/2017

MessageSujet: Re: Un chien perdu   Dim 25 Juin - 20:25

Un chien perdu

Cynthia Holloway & Aurore Dumas

Enfin une bonne journée de travail terminée. Je me changeais et rentrai à pied chez moi. Je marchai à la fois vite car j'étais impatiente de retourner chez moi pour me reposer mais je freinais ma marche car je savais qui m'attendait là-bas également. Je soufflai et regardai autour de moi le paysage de la ville où j'habitais désormais, Elysian Fields. L'horizon était magnifique et j'appréciais courir le matin sur ces trottoirs lorsque la rosée du matin est présente, une légère brise caressant le visage. Je soufflai et continuai ma route. Je pensais déjà à la fin de soirée... Super. En tous cas il n'allait pas m'empêcher de faire mon programme qui est de manger, prendre une douche, regarder la télé avec mon chien et dormir. Déjà que la journée avait été longue entre mes collègues qui riaient non-stop ou qui draguaient tout ce qui bouge, en particulier celui qui est chargé de l'accueil, et Guillaume, mon coéquipier qui n'arrêtait pas de m'appeler par mon surnom. Il l'aurait répété une fois de plus et je lui collais mon poing dans sa face. Donc je n'avais aucune envie de perdre mon temps avec ce type. J'arrivai enfin devant chez moi. Je sortis mes clés, les enfonçai dans la serrure et les tournai. Je n'entendis cependant pas le clic significatif de la porte montrant qu'elle était déverrouillée. Je la poussai, repris mes clés et posai les pieds dans la maison. Je fermai la porte derrière moi. Après tout l'autre idiot avait peut-être oublié de la fermé. Je fus surprise de ne pas voir Shadow, mon chien me sauter dessus comme à chaque fois que je rentrais... Bizarre. Il s'est peut-être réfugié dans ma chambre vu qu'Eliott se trouvait là.

Aurore t'es rentrée?


Tu peux pas le deviner tout seul? Petite question. Tu as vu Shadow? Il ne s'est pas montré alors qu'il peut entendre ma voix d'ici normalement.


J'adore entendre ta voix Aurore ça me donne des frissons... Sinon... Hum... Faut que tu me promette de rester calme.


Si tu ne me dis pas tout de suite où se trouve mon chien je te promets juste que tu vas recevoir ma main dans ta figure. Et je peux t'assurer que mes phalanges sont plus résistantes que celles des autres femmes voir hommes.


Il me fit un petit sourire, cherchant ses mots. Je bouillais intérieurement et n'avait envie que de voir mon meilleur compagnon. Je commençai à l'appeler dans la maison et regardai dans toutes les pièces.

Aurore! Tu pourras regarder où tu veux mais il ne sera pas là! Il s'est enfuit par la porte lorsque j'ai voulu le caresser et je n'ai eu ni le temps ni la capacité de l'arrêter à temps .


Mais t'es complètement malade ou quoi?! Déjà que je t'autorise à rester ici voilà que tu fais fuir mon chien et que tu ne me préviens même pas?! On dit que le chien ressemble au maître! Tu t'es pas dis que ça pourrait être pareil pour lui? Qu'il te hait?! Jamais je ne pourrais trouver meilleur chien que lui! Alors si je ne le retrouve pas je te jure que je te tuerai de mes mains! Et au mieux pour toi je ne voudrais juste plus jamais revoir ta tête de ma vie!


Je pris mes clés, la laisse de Shadow et sortis de la maison où je laissai ce type en plan. Je le hais, je le déteste plus que tout au monde! Je claquai la porte et courus dans les rues de la ville à la recherche de mon doberman noir. Je criai son nom dans l'espoir qu'il réponde à mon appel désespéré...

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynthia Holloway

avatar

Autres comptes : Victorica Johnson
Messages : 47
Date d'inscription : 06/06/2017

MessageSujet: Re: Un chien perdu   Lun 26 Juin - 16:12

Un chien perdu

Avec Aurore Dumas ♥

Nous commençâmes alors le tour du quartier. Qui était désert, ce qui n'était pas très rassurant. J'espérais que l'on trouve son propriétaire avant que l'éblouissant couché de soleil qui allait dans nos yeux ne se change en nuit.

Le chien tirait sur mon bras pendant que nous avancions. Si je le lâchais, je sentais qu'il se mettrai à courir je ne sais où et que je ne pourrai pas le rattraper. Et nous n'étions même pas au quart de cette promenade improvisée. Je fatiguais de cette longue journée passée à la bibliothèque. J'avais dû passer mon après midi à me rendre de droite à gauche entre les étagères pour chercher un livre ou répondre à des questions. La gérante réfléchissait d'ailleurs à la possibilité d'employer une nouvelle personne à temps partiel pour commencer. Pourtant, malgré que je sente ma fatigue augmenter, l'animal paressait encore en pleine forme. L'un des avantages à être un canidé sans doute. Ou alors c'est juste que je n'étais pas sportive comparé à lui ! Même si il faut dire que je me trouvais obligée de le tenir par le collier, ce qui, en dépit de sa grande taille, m'obligeait de me pencher vers l'avant, me donnant mal au bas du dos à la longue. En fait je ne savais plus si c'était ma journée ou le fait de le tenir qui m'épuisait le plus.

Au tournant, le soleil fut enfin dans notre dos. On pouvait désormais voir nos ombres agrandies grâce à la lumière orangée qu'il dégageait. Si je n'avais pas eu d'autres priorités j'aurai pu m'arrêter pour contempler longuement celles-ci. Mais ça n'était vraiment pas le moment. Je me rappelai à l'ordre et me dis que je pourrai le faire plus tard, mais pas maintenant. Comment faisais-je pour être constamment distraite par un rien ? C'était à croire que mon étourderie était sans limites. Mais je présume que l'on ne peut pas avoir d'imagination sans distraction. Et je n'aime pas penser à ce qu'il aurait pu se passer si je n'en avais pas eu. Mais je m'égarais encore dans mes réflexions !

Cela faisait déjà un petit moment que nous marchions comme ça, côte à côte. Le chien ne paressait plus dérangé par la façon dont je le tenais, et remuait parfois la queue lorsque je lui caressais la tête de ma main libre, ce qui me faisait sourire. Puis, à un certain temps, peut être une heure voir plus après que nous ayons commencé notre route au ciel qui ternissait, Il y eut un son dans le silence. Il avait été presque imperceptible, et je ne savais dire s'il s'agissait de quelqu'un ou d'autre chose. Mais mon compagnon parut avoir reconnu ce son. Il poussa deux aboiements, clairs dans la solitude du soir.

D'où ce son venait-il ? Je supposais quelques rues plus loin, si l'on tournait à droite. C'est ce que je choisis de faire. C'est alors que, peut être parce que j'avais relâché mon attention, le collier m'échappa des mains. Le chien avait tiré d'un coup, comme appelé par un instinct soudain. Un « Ah ! » surpris sortit de ma bouche. J'étais incapable de le rattraper. Je le suivis du regard, me demandant jusqu'où il irait comme ça, avant de me rendre compte que nous n'étions pas seuls. Nous ne l'étions plus en tout cas. Il courut vers elle et lui tourna autours en sautillant tout en remuant la queue. Il avait l'air surexcité par cette retrouvaille.

Fiche de RP (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Dumas

avatar

Autres comptes : Misaki Midori, Oliver Smith
Messages : 16
Date d'inscription : 13/02/2017

MessageSujet: Re: Un chien perdu   Jeu 29 Juin - 4:01

Un chien perdu

Cynthia Holloway & Aurore Dumas

Je n'arrêtais pas de courir. Je crois bien que c'était le sprint le plus long de toute ma vie. Mon rythme cardiaque avait accéléré, il était monté en flèche. Entre l'adrénaline, la peur d'avoir perdu Shadow, l'envie de le revoir et la vitesse à laquelle je courrais n'aidait pas à me calmer. Les rues défilaient sous mes yeux mais il m'était impossible de dire ma position et depuis combien de temps je me ruais ainsi dans la ville. Mon cœur se serrait dans ma poitrine. Je ne pensais qu'à une chose. Shadow. Je voulais le revoir si fort que j'oubliais la notion du temps et tout ce qui se trouvait autour de moi pour me concentrer sur lui et ma course. J'étais prête à entendre n'importe lequel de ses aboiements. Je continuai de crier son nom en quête de réponse. Soudain, j'entendis un bruit, légèrement camouflé. Je m'arrêtai de courir directement après avoir entendu ce son. Je criai de nouveau le prénom de mon chien dans l'espoir que ce soit lui que j'eus entendu peu de temps auparavant. A ce moment précis je le vis. Il sortait d'une ruelle sombre et fonçait à toute vitesse vers moi. J'ouvris grand les yeux. Il arriva à ma hauteur et tourna autour de moi en agitant sa queue. Je sautai à son cou, me jetant au sol et atterrissant au sol. Je collai ma joue à sa tête.

Tu m'as tellement manquée Shadow... Je ne voulais pas que ce type te fasse fuir. Je t'ai cherché partout!



Je le regardai sous tous les angles pour voir s'il était blessé ou non. Visiblement tout allait bien, il était en forme. Il y avait juste eu plus de peur que de mal. Je regardai son collier, il avait l'air légèrement agrandi.

Tiens? Qu'est-ce qui est arrivé à ton collier?



Je levai la tête et vis une jeune femme non loin de nous. Elle nous fixait non? Je rêvais? Bah aucune importance, j'étais plus occupée à m'intéresser à mon chien. Je le vis regarder vers cette personne. Je soulevai un sourcil d'interrogation. Il aboya fortement vers elle et frotta sa tête contre la jambe de la jeune femme. Je sursautai et cru comprendre ce qu'il voulait me dire.

Est-ce que par hasard...
Vous auriez retrouvé mon chien? J'ai remarqué que son collier était un peu déformé, j'en conclu que vous l'avez tenu par là. Il ne vous a pas fait de mal j'espère. Il ne fait pas confiance aux inconnus et peut être violent envers eux. Si c'est bien vous qui l'avez ramené est-ce que je peux vous demander votre prénom?



D'habitude je ne parle pas beaucoup aux gens et j'évite le plus possible de m'éterniser. Cependant, si cette fille est bien celle qui a ramené Shadow vers moi, je lui serai reconnaissante à jamais. Mon chien fait parti de ma famille maintenant, c'est comme mon bébé, mon confident, ma joie de vivre. Je ne sais comment je pourrais réagir s'il lui arrivait malheur... Rien que d'y penser me brisait le cœur. Je lui souris. Je ne pensais même pas que je pouvais le faire mais j'étais si heureuse de voir mon chien en vie et en bonne santé que rien ne pouvait m'énerver. Un peu plus et je pleurais de joie tout à l'heure avant que je ne la vois arriver donc je pouvais très bien lui sourire ce soir plus rien n'avait d'importance désormais. Je caressai Shadow en la regardant dans les yeux en attendant sa réponse.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynthia Holloway

avatar

Autres comptes : Victorica Johnson
Messages : 47
Date d'inscription : 06/06/2017

MessageSujet: Re: Un chien perdu   Jeu 29 Juin - 14:29



Un chien perdu
Avec Aurore Dumas


Tel chien tel maître?

Le propriétaire, ou plutôt la propriétaire du chien était une jeune femme très belle. Blonde, les cheveux lisses et encore bien coiffée malgré la course qu'elle avait probablement dû faire aux gouttes de sueurs qui perlaient sur son front. Elle avait les yeux marrons. Ce qui est plutôt rare pour une personne ayant cette couleur de cheveux. Ils avaient l'air aussi heureux l'un que l'autre de s'être retrouvé. « Ils vont bien ensemble » pensai-je. Je me demandai alors si l'animal était le reflet de son maître comme on le dit souvent.

Elle s'était jetée à son cou, tout en se laissant tomber au sol, et avait collé sa joue à la tête de son compagnon. C'était le moment pour moi de partir. Il avait retrouvé sa maîtresse, je n'avais plus rien à faire ici. Pas la peine de m’immiscer dans ces retrouvailles émouvantes. Je m’apprêtai à retourner d'où je venais lorsque le chien aboya et vint à ma rencontre. Il se frotta à ma jambe. Je le caressai.

- Tu as de la chance d'avoir quelqu'un qui tienne autant à toi !

Je lui souris. Visiblement notre « promenade » l'avait fait s'attacher à moi. C'était adorable qu'il vienne me voir avant que je ne m'en aille.

- Est-ce que par hasard…

Je levai la tête vers la voix. La jeune femme s'était rapproché de nous.

- Vous auriez retrouvé mon chien? J'ai remarqué que son collier était un peu déformé, j'en conclu que vous l'avez tenu par là. Il ne vous a pas fait de mal j'espère. Il ne fait pas confiance aux inconnus et peut être violent envers eux. Si c'est bien vous qui l'avez ramené est-ce que je peux vous demander votre prénom?

Il est vrai que ma rencontre avec lui n'avait pas été des plus cordiales au début. Il avait l'air de se méfier des gens qu'il ne connaissait pas. Mais je ne lui avais pas montrer de signe d'hostilité. Et j'avais eu la chance d'avoir du pain. Elle eu un sourire que je lui rendis. Elle était plus belle quand elle souriait.

- … Oui bien sûr. Je m'appelle Cynthia Holloway. Et… Quel est le vôtre ?

J'avais également envie de connaître le nom de son chien pour ne pas avoir à l'appeler de cette manière la prochaine fois que nous nous rencontrerions, si ça arrivait. Je préfère toujours connaître le nom de celui que j'ai en face de moi.

CSS par Gaelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Dumas

avatar

Autres comptes : Misaki Midori, Oliver Smith
Messages : 16
Date d'inscription : 13/02/2017

MessageSujet: Re: Un chien perdu   Ven 30 Juin - 18:56

Un chien perdu

Cynthia Holloway & Aurore Dumas

Une jeune femme d'une vingtaine d'années était plantée devant lorsque je faisais mes retrouvailles avec Shadow. Après lui avoir parlé elle m'avait répondue. Visiblement elle aussi est plus forte pour parler avec les animaux qu'avec les humains. Je la comprenais, les animaux sont moins bruyants, plus ouverts d'esprit, attachants, adorables et moins complexes. Dans tous les cas je lui  devais tout pour avoir retrouvé mon bébé. Au fond je me sentais un peu proche d'elle mais je ne savais pas vraiment pourquoi...

Aurore. Aurore Dumas.



Je lui tendis ma main pour qu'elle la prenne. Je ne suis pas très sociale. Donc faire la bise à une fille... C'était pas mon truc. Une bonne poignée de main il n'y a que ça de vrai.

Merci mille fois pour avoir retrouvé Shadow. D'habitude il reste sagement à la maison pour protéger son territoire mais cette fois il y a eu quelque chose qui l'a énervé. C'est la première fois qu'il me fait ça donc vous vous doutez bien que je ne me sentais pas bien du tout... Surtout qu'il est du genre... Protecteur.



Je passai ma main contre mon front pour enlever la sueur sur ce dernier. Je regardais Shadow qui lui tournait autour avant de me rejoindre. J'accrochai sa laisse à son collier après qu'il ait remué la queue en la voyant. Je posai mon regard sur la jeune femme devant moi. Mes remerciements oraux n'étaient pas suffisant. Du moins, pour moi.

Est-ce que je pourrais avoir vos coordonnées pour vous contacter? J'aimerai vous remerciez d'une meilleure façon que cela. Je peux vous payer un verre ou un repas peut-être? Ce que vous voulez.



Je lui souris de nouveau et sortis mon téléphone portable. Lorsque je l'allumai je vis que j'avais reçu dix messages. Je fronçai les sourcils et grognai à moitié comme Shadow lorsqu'il voit un inconnu. "Mon coeur je suis désolé...", "Mon amour tu l'as retrouvé?", "Je t'aime tu sais?", "Ne m'en veux pas, rentre à la maison.", "Tout va bien?" et ce n'est que la moitié. Sans oublier les sept appels manqués. Je voulus lance au sol mon mobile mais je me retins. Je n'allais pas gâcher un téléphone pour lui! De plus le surnom "Mon fiancé <3" pour le définir m'énervait au plus haut point! Je verrouillai de nouveau mon portable après avoir lu ces messages plus horribles pour mes yeux les uns que les autres. Je montrai l'appareil à la dénommée Cynthia. C'était comme si je lui demandais si c'était un oui ou un non.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynthia Holloway

avatar

Autres comptes : Victorica Johnson
Messages : 47
Date d'inscription : 06/06/2017

MessageSujet: Re: Un chien perdu   Ven 30 Juin - 22:41



Un chien perdu
Avec Aurore Dumas


Était-ce une amitié naissante?

Elle s'appelait donc Aurore Dumas… Ce nom ne sonnait pas très anglais. Avait-elle des origines européennes ? Elle ne possédait aucun accent, ce qui signifiait qu'elle avait certainement toujours parlé la langue du pays. Ce qui voulait dire que si elle possédait d'autres origines, elle était soit née en Amérique, soit elle vivait ici depuis plusieurs années déjà. Elle pouvait aussi être simplement très bonne en anglais. Mais dans ce cas, sa façon de parler aurait eu plus de ressemblances  avec celle des britanniques.

Après sa présentation brève, elle me tendit la main. Je la pris un peu nerveusement. Je n'avais pas l'habitude de serrer la main. Il faut dire qu'avec le peu de personnes dont je suis entourée, c'est assez rare pour moi. Sa poigne était amicale, mais ferme. Elle me remercia, et m'expliqua qu'habituellement, son chien - qui s'appelait au passage Shadow, un nom qui correspondait bien à son pelage – restait chez elle et l'attendait tout en défendant son territoire. Mais aujourd'hui, quelque chose avait dû l'énerver. C'était la première fois qu'il fuguait, sa réaction n'avait donc pas été très bonne d'après ce qu'elle me racontait. Je pouvais comprendre ce fait. J'aurai sûrement été dans le même état si Twinkle avait soudainement disparu. J'aime tellement cette boule de poils argentés, qui se trouve être ma meilleure amie. Alors oui, je pense que j'arrivais à appréhender son sentiment. Ce qu'on pourrait faire pour nos proches… Même mentir. Mais je ne voyais pas vraiment ce qu'elle voulait dire par « Surtout qu'il est du genre... Protecteur ». Protecteur concernant son territoire ? Sa maîtresse ? Les personnes qu'il appréciait ? J'avais du mal à englober la définition qu'elle voulait signifier avec ce mot. Je choisis de considérer qu'elle disait que Shadow était protecteur envers elle.

Elle s'essuya le front, et son chien revint vers elle. Elle accrocha la laisse que je n'avais pas remarquée au début à son collier, ce qui eut l'air de le rendre vraiment heureux lorsqu'il la vit. Elle me demanda alors mes coordonnées. Elle voulait me remercier en m'offrant un verre ou un repas. Elle avait d'ailleurs sortit son téléphone, et vaguement lu des messages, qui ne paressaient pas l'enchanter. Puis elle m'avait tendu l'appareil, comme pour attendre ma réponse. Je fis des signes de négations des mains, gênée.

- Ce n'est pas la peine de me remercier ! … Vous voir réunis tous les deux… Me suffit. Mais je peux toujours vous donner mon numéro si vous y tenez.

Je sortis également mon portable, et cherchai mon numéro dans mes contacts. Si elle avait regardé au dessus de mon épaule, elle aurait pu observer que le nombre de ceux dont j'avais le numéro n'était d'ailleurs pas très élevé. « Tatie », « Tonton », « Maison », « Bibliothèque »… Les deux derniers n'étaient même pas des personnes.

- C'est donc le… XXX – XXX – XXXX.

Le soleil venait de se cacher derrière la bâtisse derrière moi. La lumière dorée de son couché ne nous atteignait plus. Lorsque je m'en rendis compte, je me dis qu'il fallait peut être rentrer. J'avais quelqu'un qui m'attendait chez moi. Twinkle avait besoin d'être nourrie, et j'avais un doute sur la quantité de nourriture restante dans sa gamelle.

CSS par Gaelle

_________________
Thème de Cynthia

Cynthia parle en #FF9933!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Dumas

avatar

Autres comptes : Misaki Midori, Oliver Smith
Messages : 16
Date d'inscription : 13/02/2017

MessageSujet: Re: Un chien perdu   Sam 1 Juil - 5:59

Un chien perdu

Cynthia Holloway & Aurore Dumas

Je tins mieux mon téléphone et écris son numéro de téléphone qu'elle me dictait. J'enregistrai son contact et lui souris même si sa phrase d'avant m'avait fait tiquer. Comment ça je n'avais pas besoin de la remercier?

Ah non Cynthia je ne suis pas d'accord. Soit vous acceptez ma proposition soit je viens vous chercher directement. Vous savez je sais être convaincante et têtue.



Il était hors de question que je la laisse ainsi sans lui montrer mon entière reconnaissance. La nuit commença à pointer le bout de son nez lorsque je vis le soleil se coucher derrière un bâtiment. Il devait être tard pour qu'il fasse nuit un soir d'été. Shadow avait l'air de s'impatienter de ne pas rentrer à la maison ou au moins de ne pas bouger.

Oui, Shadow on va avancer. Cynthia. Vous habitez loin? Il est préférable de sortir accompagné surtout lorsque nous sommes des femmes en ce moment. Si cela ne vous dérange pas je peux vous accompagner si ça peut vous rassurer et que vous n'habitez pas à 50 mètres. En tous cas si vous voulez voir Shadow sachez que vous êtes la bienvenue!



Mon magnifique doberman aboya lorsqu'il entendit que je parlais de lui. Je lui caressai la tête et la sonnerie de mon portable retenti fortement. Le téléphone vibrait en même temps ce qui me surprit. Ne me dites pas que c'est lui quand même... Je regardai de qui venait l'appel et vis rouge. IL NE POUVAIT PAS ME LAISSER TRANQUILLE UNE MINUTE?! Shadow se mit à grogner fortement lorsqu'il sentit mon agacement.

Shadow, c'est bon, ne t'inquiète pas. Excusez-moi Cynthia de vous importuner mais pouvez-vous tenir la laisse de Shadow le temps que je réponde à cet appel?



Elle me répondit positivement. Je la remercie et décrochai avant de m'écarter un peu de l'adorable demoiselle. Je soufflai fortement en entendant sa voix à l'autre bout du fil.

Ah Aurore! Tu réponds enfin! Tu sais depuis combien de temps je cherche à te contacter?



Ah oui ça je l'avais remarqué tout à l'heure avec sa tonne de messages plus niais les uns que les autres. Je suis sûre qu'il a profité de la situation pour me surnommer de toutes sortes de noms affectifs sachant que je ne dirais rien car j'avais d'autres choses à faire...

Une dizaine de messages et sept appels? Tu ne t'es pas dit que j'étais occupée? Que je réparais tes conneries?! J'ai couru pendant presque une demi-heure voir une heure par ta faute! Si tu n'avais pas essayé de faire l'ami des bêtes!



TU L'AS RETROUVÉ?! Oh dieu soit loué! Je suis tellement rassuré... Je ne me serais jamais pardonné si quelque chose lui était arrivé...



J'espère bien! C'est de TA faute s'il s'est enfui après tout!
Il ne m'arrive que des ennuis depuis que tu as débarqué dans ma vie! Estime-toi heureux que je ne sois qu'au téléphone sinon ma main serait déjà atterrie dans ta face! Si je te vois ce soir tu ne vas pas comprendre ta douleur!



D'accord je vais partir...



Quoi? Vraiment? Aussi simplement? Non... Ce n'est pas possible, c'est un rêve. UN MIRACLE! Mon visage s'illumina d'un coup. Mes yeux se mirent à briller.

T'es en train de sourire non? Tu es trop mignonne. Vivement que tu reviennes à la maison pour que j'admire ton magnifique visage radieux...



QUOI?! Mais tu as dit que tu---



Oh, chérie... Tu ne sais plus ce qu'est une blague? L'ironie?



Eliott...



Oui?



VA TE FAIRE FOUTRE! JE NE VEUX PLUS JAMAIS TE VOIR NI TE PARLER!



Je raccrochai, plus énervée que jamais. Ce type osait me donner des faux espoirs. Comment osait-il me faire ça à moi?! MOI! AURORE DUMAS! Je vais lui faire manger ses dents et ses belles paroles il va voir! Ah! Je le hais! Je veux tellement qu'il disparaisse! Quand je pense que je dois me marier avec lui... MAIS PLUTÔT MOURIR! Même Shadow le déteste! Comment pourrais-je l'aimer?! C'est impossible! Je rangeai mon téléphone et essayai de garder mon calme. Je revins donc vers Cynthia.

Merci mille fois encore. Je suis désolée de vous avoir fait subir ce petit contre-temps...



Je repris la laisse de Shadow et fis un câlin à mon compagnon. Quelle journée infernale aujourd'hui... Et j'étais partagée entre l'envie de rentrer chez moi mais de voir Eliott ou de rester dehors mais je ne sais pas sur qui je peux tomber. J'attendis de voir quelle était la réponse de Cynthia à ma question de tout à l'heure avant de ne faire quoique ce soit.

PS : cycy si t'es pas ok sur certains points tu m'en parleras je corrigerai Wink

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynthia Holloway

avatar

Autres comptes : Victorica Johnson
Messages : 47
Date d'inscription : 06/06/2017

MessageSujet: Re: Un chien perdu   Sam 1 Juil - 18:29



Un chien perdu
Avec Aurore Dumas


une proposition gênée

Elle inscrit mon numéro dans son téléphone, avant de me faire comprendre ouvertement que sa proposition n'était pas négociable. Je renonçai à répliquer. Visiblement elle n'allait pas renoncer si facilement. Ce n'était pas la peine d'insister. Le fait que le couché du soleil soit bien avancé parut impatienter Shadow, qui n'arrêtait pas de sautiller d'une patte à l'autre.

- Oui, Shadow on va avancer. Cynthia. Vous habitez loin? Il est préférable de sortir accompagné surtout lorsque nous sommes des femmes en ce moment. Si cela ne vous dérange pas je peux vous accompagner si ça peut vous rassurer et que vous n'habitez pas à 50 mètres. En tous cas si vous voulez voir Shadow sachez que vous êtes la bienvenue!

J'allais lui répondre lorsque son portable vibra. Quelqu'un l'appelait. Et ce quelqu'un ne paressait pas être très apprécié à la grimace qu'elle fit en regardant qui était l'auteur de cet appel et au grognement qu'eut son chien. Elle lui dit de ne pas s'inquiéter et me demanda si je pouvais prendre sa laisse le temps qu'elle y réponde.

- Oui bien sûr…

Elle me remercia et s'éloigna un peu. De ce que je comprenais de la conversation, c'était le quelqu'un du téléphone qui avait causé la fuite de Shadow. Il s'appelait Eliott, et ni le chien ni la maîtresse n'avaient l'air de l'aimer. Et pourtant, ils habitaient ensemble. Le chien grogna une nouvelle fois. Je posai ma main sur sa tête et la caressai pour tenter de le calmer. Comment en étaient-ils arrivés là ? Je ne comprenais pas vraiment comment est-ce qu'on pouvait habiter dans la même maison qu'une personne que l'on détestait. La seule explication pouvait être qu'il s'agisse de quelqu'un de sa famille. Son frère peut être ? La façon dont elle cria sa dernière phrase me sortit de mes réflexions en sursaut. Il l'avait énervée, et ce au plus haut point. Même moi qui étais extérieure à cette affaire pouvais le voir. Elle rangea son appareil et parut essayer de se ressaisir, avant de revenir vers nous. Elle me remercia à nouveau, et était désolée que j'ai eu ce contre-temps.

- Non c'est bon… Ça paraissait urgent.

Sur ce, je décidai de changer de sujet. Elle n'avait probablement pas envie d'en parler, et j'avoue que je ne souhaitais pas m’immiscer dans un terrain miné.

- … J'habite assez loin. Mais ma voiture est garée à quelques rues d'ici. Probablement à une trentaine de minute…

J'avais dû avancer plus doucement lorsque je tenais par le collier Shadow. Ce qui avait presque doublé le temps de parcours. J'hésitai avant de continuer.

- Donc… Si vous voulez, vous pouvez toujours m'accompagner jusqu'à elle…

Je fis une pause, avant de reprendre. Je n'avais pas l'habitude de proposer ce que j'allais dire.

- Je pourrai toujours… Vous ramener chez vous avec ensuite.

Sur ce, je lui souris, gênée. Une fois encore, je n'étais vraiment pas habituée à proposer ce genre d'idées. Il faut dire que c'est facile quand on ne connaît pas grand monde, et qu'on n'essaie pas d'en rencontrer.

CSS par Gaelle

_________________
Thème de Cynthia

Cynthia parle en #FF9933!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Dumas

avatar

Autres comptes : Misaki Midori, Oliver Smith
Messages : 16
Date d'inscription : 13/02/2017

MessageSujet: Re: Un chien perdu   Dim 16 Juil - 16:21

Un chien perdu

Cynthia Holloway & Aurore Dumas

J'étais énervée. Sur les nerfs et à bout de force. J'en avais marre de ce type qui allait bientôt devenir mon mari. POUAH! Rien que l'idée qu'il ne le soit ou que je ne porte une meringue en guise de vêtement me donnait de l'urticaire. Je ne veux plus voir sa sale face mais je sais très bien qu'une fois arrivée à la maison, la première chose que je verrai sera lui et son sourire d'ahuri. Le gendre idéal... Peuh! Il se fait juste bien voir oui! Tout mielleux devant tout le monde pour qu'on m'affirme que j'ai trouvé "la perle rare" qu'il est "exceptionnel", que jamais je ne trouverai mieux. J'avais envie de vomir... Ils ne voient pas sa vraie facette! Bien évidement! Je suis la seule à avoir ce privilège! Mais là n'est pas la question. Cynthia m'avait fait une proposition. Elle me proposait de me ramener. Je redescendis directement sur terre lorsqu'elle me posa cette question, tel un rapace plongeant sur sa proie. Une vraie fusée. Je la regardai alors avant de lui répondre.

Ce n'est pas de refus! Marcher pendant une demi heure me fera le plus grand bien après cet appel...


Après avoir repris Shadow, je fis un pas pour lui montrer que je commençais à me diriger vers sa voiture. Shadow se mit en marche également. Il comprenait toutes mes petites manies. Il s'est habitué à celles-ci et réagit par rapport à elles.

Allons-y. Vous me montrerez le chemin bien entendu!


Lui dis-je en esquissant un semblant de sourire. Je l'aimais bien cette petite. Je ne sais pas trop pourquoi mais je sentais quelque chose en elle qui nous reliait ou alors juste le fait qu'elle est retrouvée mon chien fait que je l'aime beaucoup. Possible. J'attendis qu'elle emboîte le pas avant de continuer de marcher.

En tous cas merci beaucoup pour me raccompagner. Par contre j'espère qu'avoir des poils de chien dans votre voiture ne te dérange pas. Shadow en perd souvent...


Je continuais à lui poser quelques questions. Est-ce qu'elle habitait loin d'ici, quel travail elle faisait. Si elle avait des animaux de compagnie pour être aussi proche des animaux. Sûrement mon travail qui revenait au galop mais je ne pouvais pas m'empêcher de l'interroger. Ce n'est pas que je la prenais pour une suspect ou quoi que ce soit mais cette jeune femme m'intriguait. Oui, c'est le mot. M'intriguait. Je voulais en savoir plus sur elle.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynthia Holloway

avatar

Autres comptes : Victorica Johnson
Messages : 47
Date d'inscription : 06/06/2017

MessageSujet: Re: Un chien perdu   Lun 17 Juil - 22:54



Un chien perdu
Avec Aurore Dumas


Je n'aime pas parler de moi...

Elle accepta sans hésitation, semblant vouloir se changer les idées grâce à la marche que nous devrions faire. Elle reprit alors la laisse de son chien, et ils commencèrent à avancer synchroniquement. C'était en même temps amusant et peu commun à voir. On aurait presque dit qu'elle avait une relation fusionnelle avec Shadow ! Elle esquissa ce qui ressemblait à un sourire lorsqu'elle me demanda de montrer le chemin. Je lui souris à mon tour timidement. Elle avait quelque chose comme une autorité naturelle qui poussait à la respecter. Ce qui montrait un fort caractère, qui ne donnait pas envie de lui chercher des ennuis. Alors le chien et le maître se ressemblaient après tout…

Je passai donc devant afin de les mener jusqu'à mon véhicule. Elle me remercia alors pour la raccompagner, et espérait que les poils de chiens dans mon véhicule ne me dérangerait pas, puisque notre ami en perdait souvent.

- Non, absolument pas !

Sinon cette proposition ne me serait jamais venue à l'esprit. Elle me posa alors plusieurs questions telles que sur l'emplacement de mon domicile, mon travail, ou encore si j'avais un animal pour en être aussi proche. « Pour en être aussi proche »… Ce fait me fit doucement rire intérieurement. Durant des années, les animaux, pour la plupart, avaient eu une certaine méfiance à mon égard. Il m'avait fallu redoubler de stratagèmes afin qu'un simple hamster vienne enfin manger dans ma main. Mais j'avais fini par comprendre une chose. Ils peuvent être amadoués à partir du moment où l'on possède quelque chose qui les intéresse et leur propose. A partir de là, il est facile de devenir ami avec eux. Malheureusement, ce n'est pas applicable aux êtres humains, qui n'ont en aucun cas la même réaction…

A partir du moment où quelque chose qu'il aime lui est offert, un animal tel qu'un chien ou un chat appréciera toujours la personne qui lui a donné, et pourra même devenir un ami.

A partir du moment  où quelque chose qu'il aime lui est offert, et ce par un parfait inconnu, un homme peut avoir deux réactions principales : Ou il se méfiera de la personne lui ayant offert, ou il tentera d'en obtenir plus, par la manipulation le plus souvent.

Peut être est-ce une vision pessimiste, mais le fait est qu'un animal sera généralement plus innocent qu'un homme… Mais je devais répondre à ses questions !

- Je… Je n'habite pas si loin non. Je travaille dans une bibliothèque. J'aide la gérante à ranger les livres… Conseiller des clients, ou… Ce genre de choses. Et j'ai un chat !

Qui se trouvait être, au passage, ma meilleure amie. Une preuve de ce que j'avançais. J'avais essayé d'être brève, ne voulant pas m'étaler sur ma vie en général, que je ne trouvais au passage, pas très intéressante à raconter. La mauvaise imitation d'un protagoniste de roman déjà-vu. L'histoire larmoyante de la pauvre Cynthia Holloway, qui avait perdu très jeune ses parents et qui avait été recueillie par des membres de sa famille. Ça sonnait comme un cliché. Parler de moi avait le don de me mettre mal à l'aise.

- Et vous ? Que… Que faites vous dans la vie ? Dis-je, tout en évitant son regard, et changeant de sujet en le tournant vers Aurore Dumas, dont pour le moment, je ne connaissais pas grand-chose en réalité.

CSS par Gaelle

_________________
Thème de Cynthia

Cynthia parle en #FF9933!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un chien perdu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un chien perdu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SOS :Hugo coton de Tulear 5a battu et séquestré ADOPTE
» THAI 12 ANS CH ADOPTANTS OU FA URGENT ASL SANDRINE
» CHIEN PERDU LORS COVOITURAGE AIRE A155 ST LEGER 62158
» PERDU DOSTY CANICHE ABRICOT 1 AN (33)
» Un chien plutôt robuste ! [Mission de rang D]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysian Fields :: Le coeur d'Elysianfields :: Les commerces-
Sauter vers: