AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une arrivée chaotique...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Misaki Midori
Modérateur
avatar

Age : 24
Situation : Célibataire
Activité criminelle : Yakuza
Autres comptes : Oliver Smith, Aurore Dumas
Crédits : Suture graph
Messages : 20
Date de naissance : 18/09/1993

MessageSujet: Une arrivée chaotique...   Sam 17 Juin - 20:43








Misaki Midori
Suzy/Bae Su Ji





Identité



NOM•• Midori PRENOM•• Misaki SURNOM•• Misa AGE•• 23 ans (va sur ses 24 ans) DATE DE NAISSANCE•• 18/09/1993 NATIONALITE•• Japonaise ORIGINE•• Japonaise ORIENTATION SEXUELLE•• Hétérosexuelle SITUATION•• Célibataire METIER / ETUDES•• Etudiante vétérinaire// Bac (scientifique), prépa de sciences. CATEGORIE•• Criminel  



Particularités

1 •• Adore prendre soin d'elle et de son look. Se regarde souvent dans le miroir pour être sûre d'être impeccable et à son goût. Elle peut rester cinq minutes devant pour faire des grimaces et perfectionner sa tenue. Ce qui la rend souvent en retard 2 •• A une passion pour les animaux et les sciences de la vie et de la terre, plus particulièrement la génétique. 3 •• Rêve de devenir vétérinaire. Aime tous les animaux, en passant du chien, au furet, au serpent jusqu'au crocodile. 4 •• Fille biologique d'un boss d'un gang de yakuzas au Japon. Vit chez un oncle le temps d'apprendre le métier et de voir ce qui se passe dans le monde, dans une ville en crise au niveau de la sécurité. 5 •• Fait énormément de grimaces, de blagues aux personnes qu'elle apprécie sauf à sa famille biologique pour qui elle éprouve du respect mais également de la haine. Leurs relations sont assez ambigüe. Venant d'une famille de Yakuza, il vaut mieux ne pas faire de faux pas. 6 •• Travaille à mi-temps en temps que serveuse au bar de Gustavo pour cacher sa véritable identité auprès de la mafia américaine. Elle apprécie fortement le propriétaire qui est très gentil avec elle et ses collègues. Ses collègues sont également très agréables et sympathiques. 7 •• Fan inconsidérée de manga et de jeu vidéo. Depuis qu'elle est devenue riche grâce à sa famille biologique elle dépense énormément en jeu et en articles dérivés en tous genres qui ont un rapport avec les mangas. Peut passer des week end à en regarder ou à jouer. 8 •• Adore s'amuser et sortir. Va aux soirées dès que possible ou du moins quand elle a envie. 9 •• Adore ses parents adoptifs, garde contact avec eux aussi souvent qu'elle peut, par message ou lettre. 10 •• Se fait accompagner partout par son nouveau garde du corps pour qu'il ne lui arrive rien. 11 •• A une marque de naissance sur le coccyx qu'elle a hérité de son père.


Caractère


Joyeuse + Légèrement narcissique + Curieuse + Autoritaire (quand elle le veut) + Sociale + Impulsive + Solidaire, Serviable + Colérique + Enthousiaste + Impatiente + Énergique + Bavarde + Persévérante  + Désordonnée + Attentionnée, Aimante + Rancunière + Protectrice + Dépensière + Taquine + Fêtarde + Extravertie


Derrière l'écran

NOM Coco le retour  AGE 16 ans  COMMENT AVEZ-VOUS DECOUVERT LE FORUM ? Les fondas m'ont pris la main et m'ont guidée sur ce magnifique petit forum DESIREZ-VOUS UN PARAIN/UNE MARAINE ? Non non non et non! PREMIER, DEUXIEME COMPTE ? Premier compte Very Happy AUTRE CHOSE ? Chase me susie! Chase me! ATTESTEZ-VOUS AVOIR LU LE REGLEMENT ? Bien évidemmeeeeeeent~



Dernière édition par Misaki Midori le Sam 12 Aoû - 0:56, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misaki Midori
Modérateur
avatar

Age : 24
Situation : Célibataire
Activité criminelle : Yakuza
Autres comptes : Oliver Smith, Aurore Dumas
Crédits : Suture graph
Messages : 20
Date de naissance : 18/09/1993

MessageSujet: Re: Une arrivée chaotique...   Dim 18 Juin - 2:15








A new start

"Qui suis-je réellement?"




Mon histoire a débuté dans une maternité au Japon le 18 septembre 1993. Mes parents étaient si heureux de me voir naître. Ils avaient eu du mal à me concevoir et ils avaient enfin réussi après plusieurs années d'attente. Mon père et ma mère m'ont expliqué que ma naissance avait été compliqué pour ma mère. J'ai dû naître par césarienne car le cordon ombilical s'était entouré autour de mon cou. De plus, j'étais née prématurément et nous avions dû me placer sous couveuse. Ils m'ont donc tenue rapidement avant de me placer dans le grand bac transparent. Je suis donc née sous le nom de Misaki Sato. J'ai pu rentrer à la maison deux semaines à peine après ma naissance. J'avais les parents les plus aimants que j'aurais pu avoir. Ils étaient adorables mais ils savaient être fermes quand il le fallait.

Mon enfance se passa comme tout enfant normal. J'ai toujours été extravertie de ce que je me souviens. J'étais donc souvent entourée mais je savais différencier mes vrais amis et... Les autres. Je continuais de grandir et rentrai au collège. Heureusement pour moi je n'ai jamais subi de brimades de mes camarades ou du moins je n'en ressentais pas. Par contre j'étais le genre de personne à tenter d'aider les personnes dans le besoin et harcelées. Ayant beaucoup d'amis de mon côté et ma langue bien pendue je savais me défendre de ces harceleurs de pacotille. C'est d'ailleurs à ce moment là que j'ai commencé à me rebeller contre ceux que je ne pouvais pas supporter. Je suis quelqu'un de franc et lorsque quelque chose m'insupporte il faut que je le dise et que je règle le problème. Je n'en suis jamais venu aux mains mais mes paroles pouvaient parfois être plus blessantes que des coups. Je ne supportais pas voir des gens pareils qui ne faisaient que nuire au bonheur des autres pour leur propre amusement. C'est à partir de cette période également que je commençai à faire encore plus attention à mon apparence. J'aime beaucoup les choses mignonnes et la mode. Plus je grandissais et plus les gens regardaient nos physiques. Particulièrement au collège. Les compliments et le critiques fusaient de tous les coins. Alors même si je ne voulais pas participer à ce jeu débile, je pris tout de même l'habitude de me regarder régulièrement dans tout ce qui passait petit à petit. Allant d'un miroir à une simple fenêtre ou vitre à juste... mon ombre. Tout devait être impeccable, de ma coupe de cheveux à mon maquillage si j'en mettais à ma tenue. En parlant de mon physique, mes parents et moi, nous avons toujours été intrigué par ma marque de naissance en forme de rose sur mon coccyx mais bon ce n'était pas très important. Après tout, nous sommes unique et tout le monde peut en avoir une.  En tout cas cette forme de rose était jolie et je l'appréciais beaucoup. Je trouvais qu'elle avait son charme dans un sens.

Le temps passa et j'arrivai désormais au lycée. Des amis disparurent et d'autres apparurent. J'en avais désormais peu mais on s'amusait beaucoup ensemble. C'est à cette époque que je me mis à regarder et à lire des mangas. Ils m'avaient initié à cette activité et m'ont introduit dans leur monde coloré. Depuis je suis devenue une grande fan de ce genre d'animation et de bd. Ces univers et ces histoires toutes plus palpitantes les une que les autres qui sont pour tous les goûts tellement nous pouvons trouver des thèmes ou des sujets pour n'importe qui. Les genres allaient du fantastique au drame à la romance à l'horreur. Dès que je pouvais en lire ou en regarder je le faisais, parfois avec des amis nous en regardions pendant des après midi entières. Toutefois, qui dit lycée dit études. Depuis la primaire j'ai toujours été une élève dans la moyenne sauf en anglais où ma moyenne est beaucoup plus haute que les autres. Autrement j'ai toujours préféré les sciences et particulièrement la génétique et les animaux. Je trouve très intéressant de savoir les différentes maladies, comment nous devons les soigner, reconnaître les symptômes et aussi de savoir de quoi nous sommes fait. Le corps humain est si complexe que chaque cours de biologie me tient en haleine. Dès mon plus jeune âge j'ai adoré les animaux, toutes sortes de bestioles. Les canidés, les félins, les rongeurs, les reptiles, les batraciens, les oiseaux, tout y passe! Je ne sais pourquoi mais je les trouve adorable. De plus je pense que toute vie est importante... SAUF LES MOUSTIQUES! EUX, ON LES OUBLIE! Et... Les guêpes et les frelons. Plus jamais je ne veux qu'on m'en parle. Je dois les attirer je ne vois que ça. Ils sont toujours là lors des barbecues! INCROYABLE! Mais passons. Sinon je ne suis pas végétarienne pour autant. Je suis d'accord qu'il faut manger, je le conçois. Par contre tuer en masse ces pauvres bêtes ne sert à rien! Il suffit juste de tuer pour pouvoir se nourrir! Pas pour s'amuser ou pour faire un concours ou pour faire des banquets tous les soirs et gaspiller! Qu'est-ce qu'on dirait si on tuait un enfant ou une mère de famille ou un frère?! Tout le monde serait horrifié! Et bien là c'est pareil! Donc les braconniers... Allez cordialement bien vous faire mettre. Le pire pour moi sont les animaux empaillés. Comment peut-on être aussi cruels? La mort d'un être vivant est loin d'être un trophée! Même chose que tout à l'heure! Et si j'empaillais ton père ou ton chien tu apprécierais? Je pense qu'on est d'accord. Mais je divague. Cette passion pour ces petites boules de poils ou d'écailles ou de je ne sais quoi d'autre m'a donné envie plus que tout au monde de devenir vétérinaire. C'est pourquoi je me suis donnée corps et âme à mes études, même si je continuais de regarder parfois des mangas, pour réussir ce rêve. Ainsi, mes notes décollèrent et je fus acceptée dans une prépa de sciences quelques années plus tard pour mes études supérieures.

A partir de mes 19 ans j'étudiais donc dans une prépa. Dès que je fus majeure je passai mon permis, une fois que je l'eus en poche j'organisai ma première fête. La première d'une longue série d'ailleurs. J'étais sérieuse au quotidien mais il m'arrivait de me lâcher. Mon côté fêtard que voulez-vous. J'étais souvent celle qui emmenait mais pas celle qui ramenait, oh non. Donc oui, je me suis déjà prise de nombreuses cuites... Et des gueules de bois également. Je flirte un peu comme toute fille "normale", oh que je hais ce mot sérieusement... Je suis aussi sortie avec quelques garçons mais bon ils n'ont pas été le bon. De toute façon je ne compte pas me marier tout de suite on va se calmer, je veux quand même profiter de ma jeunesse encore un peu. Il n'empêche que malgré mes séparations avec ces hommes j'étais de plus en plus heureuse chaque jours. J'avais mes parents sur qui je savais que je pouvais compter n'importe où et n'importe quand, de merveilleux amis, les études que je voulais pour atteindre un peu plus mon rêve, une passion qui ne me lâcherait pas de sitôt et un chat. Ce félin était comme mon bébé. Il a 2 ans, je l'ai eu lorsque mes parents ont appris que j'avais été acceptée en prépa. Mon chat étant noir je l'ai appelé Kuro, très original, je sais. En clair, tout allait bien dans le meilleur des mondes. Du moins... C'est ce que je pensais...

Le 19 septembre 2015. La date qui fit chavirer ma vie du tout au tout. Tout ce en quoi je croyais, celle que je pensais être, tout vola en éclat ce jour là. Le lendemain de mon 22ème anniversaire j'appris de la pire manière qui soit que je n'étais pas le vraie fille de mes parents. Ces gens avec qui je vivais depuis le début ne sont en fait que des étrangers. Mon monde s'écroulait. De plus ma famille biologique était tout sauf banale. Mon père biologique était le chef d'un gang de yakuza à Tokyo, le clan Midori-kai. Je n'arrivais pas à le croire. J'hurlais intérieurement mais je devais faire un choix. Rejoindre ma famille biologique que je ne connaissais absolument pas mais j'allais pouvoir revoir ma famille "adoptive" ou alors je refusais de venir et ils allaient tout détruire sur leur passage, la maison et ses habitants me laissant unique survivante de ce massacre. Je me sacrifiai pour le bien de ma famille. Ils m'avaient montrée toutes sortes de tests ADN, de rapports et de photos prouvant mon lien avec ces personnes. Comment pouvais-je être du même sang qu'eux? J'avais encore du mal à avaler la pilule. Je doutais encore de leur parole mais le coup de grâce fut lorsqu'il parlèrent de ma marque de naissance. Il semblerait que ce soit héréditaire. Mon père biologique aurait cette marque sur le torse. Je me résolus à croire cette histoire à dormir debout. D'après eux, ils ont commencé à avoir des doutes lorsque leur fille "adoptive" était rentré dans l'adolescence. Ils pensaient que la marque pourrait peut-être apparaître plus tard ou qu'il n'était pas le vrai père. Cependant lorsqu'ils firent un test ADN et de paternité les tests leurs répondirent non seulement qu'il n'était pas le père mais la mère également n'était pas celle qui l'avait mise au monde. C'est ainsi qu'ils se mirent à me chercher et voilà pourquoi je me retrouve dans cette histoire. Je me demandais sans cesse pourquoi moi mais à quoi bon chercher? Une erreur humaine à la maternité. Ils étaient en manque de personnel le soir. Alors deux bébés nés prématurément en même temps ils n'avaient jamais vu! Ils n'ont pas tout de suite mis nos noms et voilà comment nous avons été échangé cette fille et moi. J'avais envie de hurler de pleurer mais rien ne venait. Je ne voulais pas qu'ils me voient dans cet état et pris sur moi jusqu'à ce que je parle avec eux. J'étais terrifiée, tremblante mais je savais que je pourrais garder contact avec ma famille et j'avais encore mon chat. Je ne pense pas non plus qu'ils vont couper tous mes contacts aussi. J'essayai de prendre constance avant d'arriver devant l'immense maison au style typiquement japonais qui contrastait avec mon ancienne maison. Je pénétrai à l'intérieur et vis une jeune femme élégamment habillée d'un kimono. Elle me fusilla du regard. Ses yeux étaient d'un noir profond et je ressentais la haine certaine qu'elle me vouait. D'après les photos que l'on m'avait montrée, cette femme n'était autre que la fille biologique des personnes qui m'avaient élevée. Un homme barbu avec des cheveux mi-longs fit son apparition. Il fit un léger sourire satisfait en me voyant.

- Alors voici la future boss du clan!

J'écarquillai les yeux. Moi? Mais pourquoi pas celle qu'il a élevé?!

- Hum... Bonjour, je m'appelle--

- Je sais qui tu es. Ma fille biologique, Misaki Midori.

- Euh non, Misaki Sato. Vous faites erreur.

- Non. Midori. Tu es MA fille. Tu portes donc MON nom désormais.

Je bouillais au fond de moi. Depuis 22 ans je portais ce nom, il y avait une histoire derrière et lui il balaye tout ça d'un revers de main comme si de rien n'était.

- Excusez-moi mais vous devez faire erreur, je ne suis pas faites pour diriger un tel clan, je n'ai pas été élevé pour le devenir.

- Oui père! Alors que moi---

- SILENCE! Arisa tu sais très bien ce que j'en pense! Seule la personne portant la marque peut diriger l'organisation point.

- Mais j'ai été élevé dans ce bu---

Elle se tut lorsqu'elle rencontra son regard qui montrait qu'il valait mieux qu'elle se taise. Elle partie alors en vitesse sans un mot. Une autre femme vêtue également d'un kimono entra dans la pièce. Elle m'analysa de la tête aux pieds puis pris la parole.

- C'est elle... Notre vrai bébé? Elle te ressemble tellement chéri...

Elle posa sa main sur ma joue se qui me donna l'impression de recevoir une décharge électrique. Je reculai d'un pas immédiatement après ce contact.

- Veuillez me pardonner mais c'est nouveau pour moi et tout ceci est encore flou...

Elle me sourit légèrement et inclinait la tête. Après tout ce ne devait pas être très évident pour elle aussi. Nous allâmes dans une pièce qui ressemblait à un salon. Nous expliquâmes comment notre nouvelle vie allait se dérouler. Je pourrais continuer de vivre comme avant seulement si je restais dormir ici et que je signais un papier impliquant le fait que j'allais prendre le rôle de mon père biologique à sa mort. Je ressentais tout de la même de la peine pour "Arisa". Elle n'avait rien demandé et j'entre ainsi dans sa vie et lui vole tout. Je demandai comment tout allait se passer pour elle. On me répondit seulement qu'elle pourrait voir ses parents biologique mais qu'elle devait rester dans cette maison car elle était au courant de trop de choses par rapport au gang pour pouvoir sortir de cette vie. Une larme coula sur ma joue que j'essuya de suite. Mes pauvres parents qui m'avait élevée. Ils avaient eu du mal à avoir un enfant et voilà qu'ils leur arrachent et que leur vraie doit rester loin d'eux à cause de raison aussi idiotes. Je sentis leurs yeux qui étaient posés sur moi, lourdement. Je savais qu'ils avaient vu cette foutue larme et ils savaient aussi que je le savais. Je pris congé dans ma nouvelle chambre et dû m'habituer à cette nouvelle vie.

Cela faisait maintenant un an que je vivais avec les Midori. J'ai pris le prénom de mes parents biologique mais je garde toujours en moi le nom de famille Sato. Dès que je peux je vais les voir pour profiter de leur présence. Je pensais que lors du premier jour où j'avais rejoins les Midori ils les auraient exterminés mais chez les yakuzas l'honneur et la parole donnée étaient des valeurs inviolables. C'était une bonne chose. Durant cette année chez eux j'avais commencé à apprendre la vie d'être une fille Midori. Le comportement que je devais avoir en tant que femme, la tenue que je devais porter, ma gestuelle, comment me faire respecter par les subordonner de mon père. La seule bonne chose est qu'ils sont riches et m'achètent ce que je veux. C'est ainsi que ma chambre est devenue un temple rempli de manga et de goodies en tout genre ainsi que de jeux vidéos car j'adore ça. Sinon ce n'était pas la joie dans la famille car l'argent ne fait pas le bonheur. Il y contribue seulement... De plus ma relation entre Arisa et moi ne s'était pas du tout améliorée. Elle ne voulait pas me parler. Ce fut seulement après maintes et maintes tentatives de ma part que nous tombions d'accord sur un point. Les reptiles sont cool. C'est ainsi que nous avons commencer à nous parler mais c'était encore loin d'être l'amour fou. Parlons de mon père maintenant, visiblement je tenais son même regard de haine. Il m'informa sur le fait qu'Arisa le tenait bien mais que le mien prouvait réellement que son sang coulait dans mes veines. Cette affirmation me donna des frissons. Je n'aimais pas ça. Sans oublier ma relation avec ma mère biologique qui était loin d'être la même que celle que j'ai avec ma mère "adoptive", on va dire qu'elle est moins tactile, elle. Alors, pendant toute une année j'avais donc de vagues idées sur les activités de mon père biologique mais je ne savais pas exactement quoi. Parfois il était blessé, rarement, mais cela arrivait, parfois il était porté par une rage intense, parfois par un bonheur infini ou alors il revenait couvert de sang mais je ne voulais pas savoir comment il s'était fait ça. J'avais un mauvais pressentiment et c'était mieux que je ne sois pas au courant. Pourtant... Il y eut du changement le 28 septembre 2016.

Cette date resterait encrée dans ma mémoire à jamais. En plus du 19 septembre 2015. Ce jour-là je découvris le véritable travail de mon père... Lorsque je le vis la première fois de la journée il était heureux. Il avait l'air excité comme un enfant qui allait recevoir un cadeau. Je n'y prêtais pas vraiment attention. J'aurais peut-être dû? Je ne sais pas... Ce qui est sûre c'est qu'alors que j'étais dans ma chambre à jouer avec Kuro et à réviser un des subordonnés de mon père toqua à ma porte.

- Onee-san, le boss te d'mande d'toute urgence. Il veut qu'tu vois ton futur boulot et qu't'utilises tes capacités en langue.

Je me changeai alors parfaitement après avoir acquiescé et fermé la porte. Mes cheveux étaient parfaitement attachés. Avec l'entraînement que j'avais reçu j'étais prête en moins de cinq minutes et suivis le colosse qui ouvrait la marche. Malheureusement pour moi je ne savais pas où je mettais les pieds. J'arrivai dans un coin reculé de la maison. J'entrai dans une salle décorée seulement de portraits de mes ancêtres très certainement. Je fis comme si tout était normal malgré le fait qu'un bon nombre de subordonnés de mon père étaient présents, que ce dernier se trouvait en hauteur par rapport aux autres et que... IL Y AVAIT QUELQU'UN AVEC LES MAINS ATTACHÉES AVEC UNE CORDE DEVANT LUI! Je ne comprenais pas. Que venait faire ici cet homme qui avait sûrement connu une misère immense pour  arriver dans cet état. Il était habillé d'un jean et d'un tee-shirt qui semblait être blanc et on lui avait enlevé ses chaussures. Ses cheveux étaient  complètement en bataille. Je connaissais un minimum mes "futurs subordonnés" et je savais qu'ils étaient loin d'être tendres quand il s'agit d'obéir aux ordres de mon père. Je vis la marque de coup de pied sur son visage, j'avais mal pour lui. Je marchai alors calmement jusqu'à mon père biologique malgré la situation pesante qui me tendait. Je me postai alors à la droite de ce dernier et attendis ses ordres. Il se mit alors à parler avec autorité et fort. De ce que j'avais compris le jeune homme qui avait l'air d'avoir à peu près mon âge parlait anglais. Visiblement j'allais servir de traductrice...

- Traduit moi ce que dit ce bâtard!

- Euh... D'accord...

Bingo... Je fus cependant déconcertée par le surnom que lui avait donné mon père biologique. Hésitante j'allais ouvrir la bouche pour prendre la parole mais une question résonnait dans ma tête. Qu'avait bien pu faire cet homme pour se retrouver là devant nous. Je me tournai vers mon père et lui posai la question.

- Mais qu'est-ce qu'il a fait pour être ici?

- Bah demande lui pour voir!

- Bien...

Il prit un air satisfait. Certainement parce qu'il voulait que la réponse vienne directement de sa "proie". Ma relation avec mon père biologique est très ambiguë je ne sais pas vraiment à quoi il pense tout le temps. Il est comme une énigme. Je finis par me lancer et questionna donc en anglais la personne devant moi en me tournant cette fois vers elle.

- Puis-je savoir pourquoi vous vous trouvez ici?

Il releva la tête et me regarda alors avec étonnement. Ma phrase était si bizarre que ça pour qu'il me regarde avec autant de surprise?

- Qu.. quoi ?! Attendez.... Il vient vraiment de demander que vous me demandiez ça ?

- Et bien...

Je m'arrêtais un instant avant de reprendre.

- En effet, il veut que vous me disiez ce que vous avez fait pour arriver ici dans votre état.

Sans le vouloir je soulignai l'état déplorable dans lequel il se trouvait. Je ne pouvais imaginer ce qu'il avait fait pour se retrouver ainsi... Soudain, il se mit à rire avec un sourire assez mal dissimulé. Je fus déconnectée cette fois. Il était devenu fou à cause de ma question?

- Waaaah...

La tête de l'asiatique bascula vers l'arrière. En même temps je sentis que mon père réagissait à ce rire. Certes il ne comprenait pas tout à fait l'anglais, seulement des bribes, mais il savais quand on se moquait de lui. Je le regardais du coin de l'oeil et vis ses sourcils se froncer. Il fit ensuite un signe de tête à un de ses sbires pour qu'il agisse et remette mon interlocuteur à sa place. Un de ses hommes s'avança et s'apprêta à taper l'homme à terre mais ce dernier leva les mains se protéger. Il avait l'air apeuré. En même temps qui ne le serait pas dans ce genre de situation?

- OK! OK! STOP. On se détend... Je vais répondre.

L'homme qui allait frapper s'arrêta et retourna là d'où il venait après un mouvement de mon père qui le fixait.

- Pour faire simple j'ai... je dois de l'argent à...

Il s'arrêta un instant. Il semblait hésiter avant de reprendre mais j'avais compris le message même si je ne savais pas pourquoi il leur devait de l'argent.

- Beaucoup d'argent.

Mon père le regardait d'une façon qui voulait dire "Continue, dépêche-toi, j'ai pas que ça à faire". Il reprit alors son résumé de la situation.

- Parce que j'ai triché... aux jeux.

Il n'était pas un peu idiot? Quand a-t-il pu se dire que ce serait une bonne idée de jouer aux jeux avec des Yakuzas? Et surtout de tricher?! Malgré tout je ressentais de l'empathie pour lui, il ne méritait tout de même pas de se faire ruer de coups et de se faire traîner ainsi. Il regardait le sol et moi je le fixai avec un mélange de dédain car il avait vraiment fait le con et avec de l'empathie. Personnellement je ne pense pas que cette méthode règle les choses... Soudain le chef du clan reprit la parole.

- C'est bon il a tout dit?

- Oui...

- Bon.

Il fixa l'homme au sol et lui offrit un regard malsain, fourbe, narquois, satisfait. Je n'arrivais pas à le déchiffrer. Il n'attendit pas que je résolve l'énigme avant de reprendre.

- Tu sais Ahn Ji min... T'as trois mois de retard pour tes dettes. Evidemment tu sais ce que ça implique?

Il imitait une tête désolé puis je traduisis ce que disait mon père. Mais je me tournai aussitôt vers lui, il y avait quelque chose que je ne comprenais pas. Cela ne faisait qu'un an que je m'étais faite à peu près à cette nouvelle vie alors je ne connaissais pas encore tous les "codes" des Yakuzas mais je ne le sentais pas ce coup-là. La seule chose que j'avais compris dans sa phrase était seulement le prénom de l'homme attaché et qu'il avait des dettes. Il faut dire qu'il me l'avait dit peu de temps avant donc ce n'était pas trop compliqué à comprendre. Je posai donc la question à mon père biologique.

- Mais qu'est ce que ça doit impliquer en fait?

La réponse que je reçus n'était pas vraiment celle attendue. Il me fusillai du regard. Je sentais qu'il était furieux. J'eus des sueurs froides mais je continuais de le fixer pour montrer ma détermination à connaître la vérité. Ses yeux me montraient à quel point il était énervé et ils me hurlaient un "C'est PAS le moment!". Cependant j'en avais décidé autrement.

- Pourquoi je n'aurais pas le droit à plus d'explications?! C'est vous qui m'avez fait venir! Je n'ai rien demandé!

- On en parlera plus tard!

- Mais je veux savoir maintenant!

- MISAKI MIDORI TU ARRÊTES IMMÉDIATEMENT! TU ME FAIS HONTE!

Ah je lui faisais honte désormais? Mais je n'ai pas demandé cette vie! C'est eux qui ont saccagé tout ce que j'avais de plus précieux au monde. De toute façon le retour en arrière était impossible. Je pris mon courage à deux mains et continuai de lui tenir tête quoiqu'il arrive et quoiqu'il m'en coûte...

- En quoi est-ce une honte de vouloir comprendre une situation?!

- TU ME DÉCRÉDIBILISES DEVANT MES SUBORDONNÉS ET CE BÂTARD!

L'honneur. Une des valeurs les plus importantes des Yakuzas. C'est vrai que là... Se faire crier dessus par une femme et sa fille qui plus est... C'était le pire des déshonneurs. Mais tant pis. Je devais lui faire part de mon avis. De plus la manière dont il surnommait cette homme m'horripilait au plus haut point.

- Pourquoi l'appelez-vous ainsi?! Il a un prénom!

- TOUT CECI NE TE REGARDE PAS!

Alors là c'était la meilleure! S'il ne voulait pas que ça me regarde il n'avait qu'à pas me faire venir ici pour traduire leur conversation morbide.

- Alors pourquoi est-ce que vous m'avez emmenée ici?!

D'un coup, sans crier gare il se leva et hurla.

- EMMENEZ CE BÂTARD HORS DE MA VUE!

À ces mots, les sbires du boss du gang prirent Ji min par les bras et commencèrent à le faire sortir.

- Non, non, s'il-vous-plaît...

Entendre cet homme les supplier me pinçait le cœur je ne pouvais pas les laisser l'emmener je ne sais où. Je fis presque un grand bond pour descendre de l'estrade de mon "père" puis trottinai presque avant de m'interposer entre les Yakuzas et Ji min. Je voulais savoir ce qui allait advenir de lui.

- STOP!! JE VEUX SAVOIR CE QUI SE PASSE ICI, PRÉCISEMENT! OÙ EST-CE QUE VOUS L'EMMENEZ?!

Mon père biologique éleva la voix pour me répondre.

- On va en finir avec cette histoire une bonne fois pour toute.

En finir? Il ne veut quand même pas dire qu'ils vont le tuer?! Il est hors de question que je participe de près ou de loin à un meurtre pour tricherie!

- QUOI?! JAMAIS JE NE VOUS LAISSERAI LE TUER SOUS MES YEUX!

- Ne regarde pas alors, retourne dans ta chambre.

Me répondit froidement le chef. Je n'y crois pas qu'il me parle ainsi! Je suis un être vivant pas une poupée dont il peut se servir quand il a besoin d'aide!

- JE SUIS IMPLIQUÉE MAINTENANT! FALLAIT Y PENSER AVANT!

Il soupira comme s'il était exaspéré. Il devait certainement l'être car cet homme ne devait pas être le premier homme qui allait payer de sa vie pour une connerie pareille! Cependant si j'arrivais au moins à le sauver lui... Ce serait déjà un pari gagné pour moi. J'imposai alors un ultimatum aux Yakuzas car au cours de ma vie j'avais bien retenu que leur parole est d'or.

- Je ne partirai pas d'ici tant que vous ne m'aurez pas promis qu'il restera en vie!

Mon "père" souffla de nouveau avant de reprendre la parole.

- Soit. Nous allons passer un contrat alors.

Je n'en croyais pas mes oreilles. Avais-je vraiment réussi?! J'avais envie de sourire et de sauter partout mais je jouai la carte de la poker face. Toutefois ma joie se ressenti dans mes paroles.

- Vraiment ? Super!

Je me retournai alors vers l'homme à terre et lui sourit. Mon père refit un signe pour que ses sbires sortent et il ne resta plus que nous trois. Je me rapprochai un peu plus de lui. Je m'adressai à lui en anglais pour lui apprendre la bonne nouvelle.

- C'est bon! Tu vas rester en vie!

Je vis que sa réaction n'était pas celle que j'attendais. Il fronçait les sourcils et me répondit.

- Comment ça "rester en vie" ?

Je n'eus pas le temps de comprendre ce qu'il se passe que des Yakuzas revinrent et embarquèrent Ji min avec eux. Au moins il ne vont pas le tuer. Après tout, mon "père" me l'avait promis...

- Merci père pour ne pas l'avoir exécuté.

- Mais de rien.

Je restai interdite devant le sourire narquois qu'il m'offrait. D'habitude il ne m'aurait pas souris ainsi, il aurait crié... Que se passe-t-il? Soudain j'entendis quelqu'un hurler. Cela ne pouvait provenir que d'une seule personne!

- Je croyais que vous vouliez seulement passer un contrat?!

- Oui. C'est fait. Nous venons de marquer au fer rouge notre contrat.

- QUOI?!

Au fer rouge?! Mais évidemment qu'il hurle! Il doit souffrir à la mort! Comment peuvent-ils être aussi cruels?!

- Maintenant que tu nous as fait tout ton cinéma pour ce bâtard tu iras là où il habite pour être sûre qu'il va payer. De plus tu découvriras mieux le monde auquel tu appartiens.

Pardon? Il veut que je quitte tout pour "l'aider" dans son "travail"? Non mais il est devenu fou?! Il est hors de question que je ne puisse plus voir mes parents "adoptifs" et que je n'aille plus à la prépa où j'ai travaillé comme une dingue pour l'intégrer!

- Je n'ai jamais voulu y vivre!

- Mais tu n'as pas le choix, tu as mon sang! Sans oublier que tu seras la future chef de ce gang! Donc tu iras chez ton oncle avec Ryutaro ton nouveau garde du corps c'est compris?!

- MAIS JE N'AI AUCUNE ENVIE D'Y ALLER!

Déjà je connais à peine cet oncle, je sais juste que c'est le frère de ma mère biologique. Ensuite je ne connais pas la ville et encore moins le pays où cet homme habite. Puis, j'aurais un garde du corps sérieusement?! Et pour finir... Je n'aurais rien là-bas! Je ne connaîtrai personne sauf ce type!

- Et je ne te demande pas ton avis!! Tu y vas et je n'ai rien de plus à ajouter!!

- ...

- De plus. Misaki. Recommence une fois une scène de ce genre avec moi devant mes subordonnés et fille ou pas tu recevras un châtiment je me suis fait comprendre?!

- ... Oui. Veuillez excuser mon comportement, père...

- Bien.

Au final... Je ne pus me défendre, mon destin était déjà scellé. Les ordres du chef sont indiscutables. J'avais pleuré dans ma chambre toute la nuit. Moi qui pensais que j'avais pu le sauver. Certes il n'est pas mort mais il a dû beaucoup souffrir physique ainsi que psychologiquement... Je me rendis alors à Elysian Fields trois mois plus tard... Le temps de s'organiser, de prendre les coordonnées de mes parents "adoptifs" pour que je leurs parle via téléphone ou par d'autres applications. Le temps également de me préparer mentalement, de prévenir mon oncle, de me désinscrire de cette prépa dont je rêvais tant. Je fus intégrée dans la prépa de la ville ou j'allais être envoyée cependant. Le temps que je dise au revoir à mes amis du Japon et d'envoyer toutes mes affaires dans cette ville. C'est ainsi que je suis arrivée à Elysian Fields. J'ai réussi également à me faire embaucher comme serveuse dans un bar pour ne pas me faire repérer comme étant une Yakuza. J'allais certes devoir mettre la pression sur Ji min mais j'ai bien l'intention de toujours profiter de ma jeunesse!

*Lorsque le texte est en italique les personnages parlent en japonais s'il ne l'est pas ils parlent en anglais*




Dernière édition par Misaki Midori le Sam 12 Aoû - 0:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Felix Ahn
Admin
avatar

Age : 25 ans
Situation : Célibataire
Activité criminelle : Escroc au jeu
Autres comptes : Jack Johnattan
Crédits : ©Pimslady
Messages : 46
Date de naissance : 18/08/1992

MessageSujet: Re: Une arrivée chaotique...   Mer 21 Juin - 18:43

Moi je dis, on va bientôt pouvoir RP ê.ê

_________________
.Felix Ahn Color#A60000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misaki Midori
Modérateur
avatar

Age : 24
Situation : Célibataire
Activité criminelle : Yakuza
Autres comptes : Oliver Smith, Aurore Dumas
Crédits : Suture graph
Messages : 20
Date de naissance : 18/09/1993

MessageSujet: Re: Une arrivée chaotique...   Mer 21 Juin - 19:38

Oui =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Destiny
Admin
avatar

Crédits : SWAN
Messages : 51

MessageSujet: Re: Une arrivée chaotique...   Sam 24 Juin - 21:30

C'est une validation !


Non je ne te valide pas que parce que je me suis sentie harcelée mais un peu quand même xD Désormais je te donne le sain pouvoir du RP et te lâche dans le monde de brute d'ElysianFields, où un ange telle que la Misa d'Olympus a pu se transformer en criminelle. Sur ce.

En attendant n'hésite pas à compléter ta fiche de profil si ce n'est pas déjà fait, à poster une fiche de lien par ici et une fiche de RP par .

A bientôt sur la CB ou en RP,
Tschüss !


DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elysianfields.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une arrivée chaotique...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une arrivée chaotique...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysian Fields :: Bienvenue parmi nous :: Créer son personnage :: Validés-
Sauter vers: