AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lieutenant Dumas au rapport!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aurore Dumas

avatar

Autres comptes : Misaki Midori, Oliver Smith
Messages : 16
Date d'inscription : 13/02/2017

MessageSujet: Lieutenant Dumas au rapport!   Lun 12 Juin - 23:47








Aurore Dumas
Ft. Brie Larson





Identité



NOM•• Dumas PRENOM•• Aurore SURNOM•• Ice Queen (merci Guillaume è.é) ou Princesse (merci PAPA) AGE•• 32 ans DATE DE NAISSANCE•• 12/01/1984 NATIONALITE•• Canadienne ORIGINE•• Canadienne ORIENTATION SEXUELLE•• Hétérosexuelle SITUATION•• Fiancée. ... Quelqu'un a une corde? METIER / ETUDES•• Lieutenante de police // Bac (scientifique) + un diplôme de fin d'étude secondaire et le CJBAT (un test pour rentrer dans la police américaine / CATEGORIE•• Policier



Particularités

1 •• Attache toujours parfaitement ses cheveux. N'aime pas les avoir devant le visage parce qu'ils la gênent quand elle travaille. 2 •• > Déteste qu'on lui tienne tête ou qu'on essaye de lui prouver qu'elle a tort. Elle le sait mais elle a raison quand même. 3 •• Adore les séries policières, les romans policiers et tout ce qui s'y rapporte. Elle adore son métier, c'est une passion pour elle. Elle vit pour son travail. 4 •• A un chien noir et blanc depuis 6 ans. Son père lui a offert lorsqu'elle est revenue de guerre, elle tient à cette petite bête énormément. Il est son meilleur compagnon. 5 •• Il ne faut pas la chercher ce qui la rend associable et donc plutôt solitaire hors de son boulot. 6 •• A un conflit presque permanant avec son père. Elle tente de lui montrer qu'elle a grandi mais il reste buter sur son opinion et la voit comme une petite fille qui met des robes roses. 7 •• Elle n'arrive pas à faire preuve d'autorité envers son père ce qui la bloque dans ses choix. Son mariage arrangé par exemple. 8 •• Elle ne veut pas se marier ni avoir d'enfant, à l'inverse de ses parents. 9 •• Complexe sur ses formes, elle met donc des vêtements amples. 10 •• Aime lire et se cultiver quand elle peut. Aime la philosophie et se pose beaucoup de questions sur l’être humain.


Caractère


Déterminée, Ambitieuse + Renfermée + Sérieuse + Grincheuse + Confiante + Bourru + Intelligente, Cultivée + Parfois Impulsive + Réfléchie + Autoritaire + Observatrice + Trop franche + Courageuse + Hargneuse + Dévouée, Loyale + Froide + Ordonnée + Rancunière + Travailleuse + Susceptible + Tenace + Exigeante + Introvertie


Derrière l'écran

NOM Coline AGE  16 ans COMMENT AVEZ-VOUS DECOUVERT LE FORUM ? Les fondas :p DESIREZ-VOUS UN PARAIN/UNE MARAINE ? NOPE PREMIER, DEUXIEME COMPTE ? Troisième compte. AUTRE CHOSE ? J’aime les carottes. ATTESTEZ-VOUS AVOIR LU LE REGLEMENT ? C’est un grand OUI.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Dumas

avatar

Autres comptes : Misaki Midori, Oliver Smith
Messages : 16
Date d'inscription : 13/02/2017

MessageSujet: Re: Lieutenant Dumas au rapport!   Lun 12 Juin - 23:48








My story

"Qui s'y frotte s'y pique!"




Bon, alors moi c’est Aurore. Aurore Dumas plus précisément. J’ai 32 ans et je vais vous racontez mon histoire. Tout a commencé le 12 janvier 1985, le jour où je suis née dans un hôpital au Canada. Mon père étant québécois et ma mère canadienne mon prénom fait donc très français mais passons. Mes parents étaient ravis, une petite fille mignonne, adorable et en bonne santé. Ils imaginaient déjà la magnifique jeune femme que j’allais devenir… Ils l’imaginent toujours d’ailleurs. Je vous ai dit que j’avais 32 ans ? Je m’explique. Depuis toute petite mon père n’arrêtait pas de me surprotéger et de me voir comme son « bébé » quand bien même les années défilaient. Ce fut donc ma mère qui servi de figure autoritaire dans ma famille. Je tiens d’ailleurs d’elle niveau caractère même si le fait de côtoyer mon père H24 a fait qu’elle s’est adoucie. Mon père était pourtant un policier, que dis-je ! Un commandant ! J’étais si fière de l’avoir comme père. L’entendre raconter toutes ses histoires avec des courses poursuites où le méchant se fait battre et jeter en prison ou pas si la course poursuite avait raté était pour moi l’histoire du soir qu’on raconte aux enfants pour les aider à dormir. Ce père courageux qui pouvait tout sacrifier pour son pays ou ses collègues, vaillant, fort et aimé de tous… Il était en fait complètement gaga de sa femme mais surtout de sa fille. Dès qu’il le pouvait il passait des journées entières avec moi pour qu’on puisse être ensemble le plus possible. Malheureusement, pour lui être une fille était synonyme de jouer à la poupée, porter des robes bouffantes, avec des froufrous, roses guimauve ou fuchsia et des cœurs ou des rubans ou encore des papillons dessus voire tout en même temps. Je ne préfère pas retrouver mes anciennes tenues merci. Évidemment j’étais tout sauf passionnée par ce genre de choses. Plus je grandissais plus j’éprouvais l’envie de casser tous ces clichés. Je commençais à ne plus pouvoir supporter la vue du rose, je crois qu’un peu plus et j’allais en vomir. Je pris les devants et suppliai mon père d’arrêter de m’acheter de telles horreurs et de m’appeler par le surnom « Princesse ». Je n’en étais pas une et jamais je ne voudrais en devenir une. La première partie fut une réussite grâce à un petit coup de pouce de ma mère. La deuxième fut rejetée de telle sorte qu’il continue encore à me surnommer de la sorte. C’était à partir de là que je me mettais des vêtements qui me correspondaient mieux. Des vêtements plus amples et sobres. Je continuais de gagner en années. J’étais désormais adolescente et je voulais plus d’indépendance. Évidemment je pouvais aller voir ailleurs pour ça. Pour mon père, il était improbable qu’une fille mineure puisse faire ce qu’elle veut sans le consentement de ses parents. Soit. Mon corps commençait à changer. Ma poitrine augmentait et mon bassin s’élargissait. J’avais honte de mon corps, en tout cas je voulais que personne ne le voit sauf moi. Je portais alors des vêtements encore plus amples qu’avant, cachant chacune de mes formes. Mon père n’en dit rien. Oui. C’est normal, grâce à ça les garçons ne m’approchaient pas et puis même mon caractère les faisait fuir. J’étais comme ma mère, si quelqu’un m’énervait je le disais et je n’avais pas peur des conséquences. Mais j’étais également comme mon père, j’étais pour la justice. C’est pour cela que l’on pouvait m’appeler « la balance », surnom débile, j’aime juste que la vérité soit connue. Rien de bien n’arrive avec les mensonges. Au moins je sais qui je suis et je reste moi-même. J'étais même devenue une membre du comité de discipline de mon lycée. De plus, durant toute mon enfance j'avais appris plusieurs arts martiaux tel que le judo, le karaté et la capoeira sans oublier le self défense. Des petits malins pensaient pouvoir prendre le dessus étant une femme... Le problème, du moins pour eux, c'est que j'étais plus forte qu'un homme et que mes meilleures notes étaient celles de sport. Mes autres notes étaient certes excellentes également mais particulièrement celles-ci. Puis vint un jour, un homme. Qu’est-ce que je raconte ? CET homme ! Je marchais tranquillement dans la rue lorsque je le vis. S’élançant vers un criminel, il venait de vandaliser une boutique il me semble. Je le vis, cheveux au vent, courant un sprint le plus rapide qui m’avait été permis de voir dans ma vie. Le plaquage et le sang-froid qu’il montra étaient mythiques. Le sérieux et le charisme qui émanaient de lui me donna des frissons. J’appris alors qu’il était commissaire dans un autre état et qui était au Canada pour voir les policiers d’ici. C’est alors que j’en demandai de plus en plus à mon père sur qui est cet homme ou ce qu’il fait. Mon père répondait à toutes mes questions avec joie, pour une fois que je parlais avec lui disait-il. Il m’indiqua où habitait ce commissaire et son nom, Kenton Teddy Lawson. Suite à cette rencontre mon choix était fait. Je voulais devenir policière et me rapprocher de Monsieur Lawson. Et regardez où j’en suis ! Je passai mes études sans encombre et avec seulement cet objectif en tête. Je me fis deux amis lors de mes études supérieures. Un homme et une femme, ils sont désormais tous les deux mariés et ont des enfants. Quelle horreur... Mais reprenons ce que je disais. Lorsque j’eus fini mes études supérieures je m’inscris à l’armée. J’étais si heureuse de pouvoir servir mon pays. Mes camarades étaient toutes à l'écoute et sympathiques, cependant je n'étais pas là pour me faire des amies. Le sérieux que je mettais à mon poste me fit augmenter en grade rapidement. Mes supérieurs appréciaient la détermination que je mettais à l’ouvrage. Une des meilleures recrues qu’ils aient eu ont-ils dit à mon père. La guerre à laquelle j'avais participé était celle de l'état islamique d'Irak. Elle dura 7 ans en tout. La guerre terminée je déménageai dans la ville où se trouvait Monsieur Lawson. Cela faisait maintenant 16 ans que j’attendais ce fameux jour. Le jour où j’allais enfin rencontrer mon modèle. Je m’étais vêtue d’un pantalon noir à coupe droite qui rendait mes jambes longues et fines, une chemise d’un blanc immaculé qui épousait mon corps à la perfection et une veste noire également qui finalisait ma tenue. Bien évidemment mes cheveux étaient parfaitement attachés et j’avais mis exceptionnellement des escarpins noirs qui rendaient ma tenue merveilleuse et plus féminine qu’elle ne l’était déjà. Je me sentais classe et sobre. Tout était parfait. Je tenais dans mes mains mon dossier, tout était prêt. Je fis donc mon entretien. J’avais été géniale ! Je n’avais jamais été aussi fière de moi que ce jour-là. Le commissaire était comme je me l’étais imaginé, à l’écoute, sait être sympathique tout en restant ferme. Sans oublier son charisme à tout épreuve. Je savais que je pourrais lui faire confiance quoiqu’il arrive. Je fus donc acceptée en tant qu’officier. Je me souviendrais toujours de mon premier jour au commissariat. J’étais une nouvelle recrue et je devais rencontrer pour la première fois les collègues. Je fis la connaissance de Charles, l’homme s’occupant des archives. Je le vis m’inspecter de la tête au pied comme s’il cherchait le moindre faux pas de ma part pour me le faire savoir, il valait mieux que je fasse attention à ce rouquin à lunettes… Vint ensuite Gregory. Un jeune homme qui est un officier également. Il est souvent accompagné de son ami Bastien qui est celui s’occupant de l’accueil au commissariat. Un gamin qui était arrivé récemment et qui n’arrête pas de sauter sur tout ce qui bouge ! Le pire fut sûrement le dernier que je rencontrai… Guillaume Boissiet… Un homme un peu plus vieux que moi. Il était l’exact opposé du commissaire. Je ne pouvais le supporter, certainement parce que mon père m’a beaucoup parlé de lui. « Ah mais oui Princesse je ne t’ai pas dit mais maintenant Guillaume travaille au même commissariat que Kenton ! Il ira loin ce petit ! » évidemment je l’avais repris sur le fait qu’il appelle Monsieur Lawson par son prénom mais il balaya ma remarque d’un revers de main. Il y a eu le très fameux « Les filles j’ai fait la rencontre d’un jeune homme aujourd’hui, il est vraiment courageux ce bonhomme. Si jeune et pourtant si brave. Tu le verrais Princesse tu craquerais de suite. » Et c’était reparti pour une autre dispute. Sans oublier le très célèbre « Ah, Guillaume. Un très gentil garçon et drôle en plus, le petit Guillaume. Têtu mais adorable ce petit. Ça me rappelle quelqu’un, hein ma puce ? » J’étais partie suite à sa remarque, je ne voulais pas repartir dans ce débat. Autant dire qu’entendre sans arrêt parler d’une personne qu’on ne connaît pas et que votre cher père essaye de vous mettre avec ce dernier… Je n’avais pas du tout envie de le rencontrer mais tant pis, tant que je pouvais travailler avec le commissaire rien ne me briserait le moral ! Je regardai de haut en bas l’homme que mon père n’arrêtait pas de glorifier. Je lui serrai la main avant de prendre la parole.

- Mon père m’a énormément parlé de vous monsieur Boissiet.

C’était peu de le dire… La seule chose qu’il avait oublié de me dire c’était que cet homme adorait saouler les gens en les embêtant. En plus il était devenu mon collègue, mon duo dans les enquêtes. Enfin bref, tout allait pour le mieux pour le moment, j’étais sur un petit nuage. Mon premier jour avait magnifiquement bien commencé… Je mens ! Je venais à peine de me changer, j’allais saluer mes collègues quand soudainement Bastien m’interpella. La meilleure idée que j’ai eu que de lui demander ce qu’il voulait.

- Je voulais te demander, ton prénom Aurore ça a une signification ?

- Pas que je sache, peut être par rapport au moment de la journée, je n’ai jamais demandé à mes parents pourquoi ?

Deuxième erreur…

- Ah ! Bah je me disais que c’était peut-être par rapport à la princesse de Disney là, la belle au dormant, elle s’appelle Aurore, tu le savais ?

Je le dévisageais. Je ne comprenais où il voulait en venir.

- Après tout t’es comme elle, t’es aussi belle qu’une princesse ! Quoi que ce serait plutôt la reine des glaces ! Ah ah ah ! Je peux t’appeler princesse Aurore ?

Moi qui me retenais depuis tout à l’heure c’était la goutte d’eau qui faisait déborder le vase. Je lui fis une prise de judo qui le fit tomber sur le sol sur le dos et lui interdit de me rappeler comme ça, de me relooker comme un morceau de viande et de me comparer à une princesse. Il acquiesça, un peu sonné par ce qui venait de se passer. Je le fis se remettre debout et partis dans mon bureau. La journée s’est après passée comme je l’avais imaginée. Au fil du temps je montai de nouveau rapidement en grade. J’atteins alors le poste de lieutenante et vis la vie que j’ai aujourd’hui… Enfin, c’est ce que je pensais. Mon père et ma mère se sont dit qu’à 32 ans qu’on soit célibataire et sans enfant ce n’est pas normal. Ils m’ont donc trouvée un fiancé… Le parfait gendre disent-ils. Serviable, gentil, drôle, qui gagne bien sa vie, humble et qui réussit à voir ma « vrai valeur ». Peuh. Je n’avais jamais entendu quelque chose d’aussi idiot… C’était tout sauf un ange ! Il m’empêchait de vivre ma vie comme avant, il tentait par tous les moyens possibles et imaginables de me faire « tomber sous son charme ». Bah. Peu importe le moyen qu’il trouvait, ça ne faisait que le haïr encore plus ! Et puis la façon dont il s’adressait à mes parents de façon à se faire passer comme le bon gendre… Insupportable. Malheureusement le mariage approche à grands pas et je ne sais toujours pas comment dire à mes parents que je ne veux pas me marier et encore moins avec ce satané ELIOTT ! Je ne sais comment tout cela va finir mais j’espère que tout reviendra à la normale et que tout s’arrangera…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Destiny
Admin
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 12/02/2017

MessageSujet: Re: Lieutenant Dumas au rapport!   Ven 16 Juin - 20:42

C'est une validation !


On valide ! On attendait qu'elle, celle qui va décidément faire suer tout le monde ! Et cette fiche palpitante n'est autre que le coeur même de la vie policière qui règnera d'ici peu et pour toujours dans la cité d'Elysian Fields... On arrête le mélodrame ça marche

En attendant n'hésite pas à compléter ta fiche de profil si ce n'est pas déjà fait, à poster une fiche de lien par ici et une fiche de RP par .

Dans l'attente de tes autres personnages et revenants d'Olympus,
Tschüss !


DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elysianfields.forumactif.com
Aurore Dumas

avatar

Autres comptes : Misaki Midori, Oliver Smith
Messages : 16
Date d'inscription : 13/02/2017

MessageSujet: Re: Lieutenant Dumas au rapport!   Ven 16 Juin - 22:07

SUPER! =D Merci beaucoup! Wink J'ai hâte de pouvoir rp de nouveau! Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lieutenant Dumas au rapport!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lieutenant Dumas au rapport!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes
» Ki manti sa -a ???- Rapport de Freedom House /sujet fusionne
» rapport de bataille apocalypse
» Rapport sur les abus de droits humains en 2004-2006

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysian Fields :: Bienvenue parmi nous :: Créer son personnage :: Validés-
Sauter vers: