AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Shopping mon ami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Age : 25 ans
Situation : Célibataire
Activité criminelle : être l'ex d'un gangster latino, ça compte ?
Autres comptes : En réflexion
Messages : 31
Date de naissance : 20/09/1992

MessageSujet: Shopping mon ami   Dim 28 Jan - 21:54


Quelle jolie robe
Misaki Midori

La période des fêtes vient d'être lancée. Les rues d'Elysian Fields se parent de décoration dans les tons rouges, verts et dorés resplendissante pour que tous les citoyens sentent monté l'Esprit de Noël.

L'effervescence monte…les traditionnels achats qu'effectue tout bon américain pour les fêtes commence à pointer le bout de leur nez. Que ce soit pour les cadeaux des enfants où ceux des adultes, certains commence à prendre de l'avance en suivant les résolutions qu'ils avaient prises les années précédentes en disant ce genre de phrase : « Rappel moi de ne plus jamais attendre le dernier jour pour faire les achats…il y a trop de monde à la dernière minute c'est un enfer ! »

C'est en effet ce que j'ai dit à mon père après être revenu du centre-ville de New-York l'année dernière. Et je pèse mes mots. Les boutiques, qu'elles soient new-yorkaises ou non, la veille des fêtes sont les endroits les plus monstrueux du monde. J'avais dû y aller, car j'avais oublié le cadeau de ma tante ou plutôt mon très cher père avait oublié de me dire de prendre un cadeau pour une de ses sœurs bien-aimées. Au départ je me disais « ok, ce n'est pas grave je vais en profiter pour me prendre un nouveau collier ».

Quelle fille naïve ai-je bien pu être. La circulation dans la boutique où il m'avait envoyé était quasi-impossible. J'ai pris plus de 1h pour acheter un sac à main ! heureusement que je connaissais déjà les références du sac à prendre. Je n'ose imaginer le temps que j'aurais pris si j'y étais allé à l'aveugle.

Depuis j'ai été plus maligne. J'ai fait une bonne partie des achats sur internet et les ai fait livrer chez mon père à lui de gérer maintenant. Le seul cadeau que j'ai fait livrer chez moi c'est son cadeau. Maintenant, il ne me reste plus qu'à aller chercher ma tenue pour le jour de Noël et celle du jour de l'an au passage. Je ne sais pas encore où j'aurai été, mais peu importe. Revenons au présent.

J'avais enfilé ma tenue de coureuse de boutique. Mon objectif est très clair : rentrer à la maison seulement après avoir trouvé « LA » pièce qui fera chavirer mon cœur pour les fêtes.

J'ai déjà fait quelques boutiques, mais pour le moment je n'ai pas trouvé mon bonheur parmi la multitude de vêtement proposée.

En effet, le choix est aux rendez-vous. Cette année, bon nombre d'artifice sont de sortie pour briller lors des célébrations. Que ce soit les couleurs vives et chatoyantes ou les paillettes et sequins, le ton des réjouissances de cette année ne semblait pas être la sobriété.

Cette année je souhaite rester simple mais m'éloigner de mon idée de base. J'ai donc pour le moment essayé quelques jupes courtes à sequin et des robes pull fluide. J'en pris d'ailleurs une de couleur prune. Elle sera parfaite pour les lendemains de réveillon. Je cherchais donc maintenant un tenu pour les réveillons. Si je peux en trouver une qui peut faire à la fois Noël et la Saint-Sylvestre ce serait l'idéal.

Je pénètre donc dans l'une des dernières boutiques de mon carnet d'adresse des magasins les plus branchés de la ville. C'est tout ou rien ! Si je ne trouve rien ici je ferais avec les tenus que j'ai déjà chez moi.

En entrant, je me rendis rapidement compte que cette boutique offre des tenus très élégantes. Principalement des robes. Je saluais les vendeuses et parcourrais les rayons. J'ai l'impression qu'un raz-de-marée a emporté bon nombre de pièce.

Certaines robes ne se trouvaient qu'en nombre bien limité. Je ne sélectionnais un modèle de robes courtes avec des manches longues et un charmant dos nu. Ne trouvant pas ma taille je demandais à une des vendeuses si elle n'en avait pas encore en stock.

-Je suis désolée madame, nous avons fait un événement spécial il y a peu et une bonne partie des tailles sont parties. Les robes qui restent ici ne sont plus en stock.

Sh*t ! C'est bien ma chance. Ne perdant pas courage je continuais de chercher mono trésor au milieu des autres clientes.

Une blonde insupportable était d'ailleurs entrée avec sa bande de copine. Elles étaient d'un désagréable.

Faisons abstraction de ce groupe de pintade je dois trouver mon précieux.
C'est alors qu'une illumination se fit au détour d'une allée : elle était là, me tendant les bras, seule rescapée des furies qui ont pu passer avant moi. Est-ce un signe de signe du destin ? Je ne sais pas ! Mais cette charmante robe rouge est pour moi.

Je m'avançais pour regarder les détails de la robe. Elle était constituée d'un sublime tissu lisse et rouge pour le bustier et la jupe. Le bustier était aussi recouvert d'une très fine dentelle rouge qui remontait sur les épaules et formait des manches ¾. A mes yeux elle était parfaite.

J'allais m'en saisir quand tout à coup une autre main prit la même direction que la mienne.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur
avatar

Age : 24
Situation : Célibataire
Activité criminelle : Yakuza
Autres comptes : Oliver Smith, Aurore Dumas
Crédits : Suture graph
Messages : 40
Date de naissance : 18/09/1993

MessageSujet: Re: Shopping mon ami   Sam 11 Aoû - 1:40

Shopping mon ami
Le calme régnait dans mon appartement, trop de calme… La télévision était éteinte après de nombreuses tentatives pour trouver un programme à me mettre sous la dent. Je n'avais pas la foi de commencer une nouvelle série ou drama ou encore animé. Sachant que le temps pour un jour de décembre était plutôt bon. Rester coincée dans cette pièce me déprimait donc un peu. Je pris mon sac à la volé avec mon portable et mes clés et partis tambouriner à la porte de l'appartement de Ryutaro en ayant au préalable fermé le mien. Mon garde du corps ouvrit nonchalamment sa porte et me fit son fameux regard revolver.

- Quoi ?

- On peut sortir ?

- Pour quoi faire ?

- Prendre l'air, il fait beau…

- Et ?

- Et… Je dois acheter des cadeaux pour Noël !

- … On s'en fout de Noël.

- Mais non ! Et mon patron ? Il faut bien que je le remercie !

- … Tu vas pas me lâcher ?

- Non.

- En route.

Il attrapa ses clés de voiture puis nous partîmes, l'excuse « remerciements » avait mieux marché que ce que j'espérais. Dans la voiture, le silence était des plus pesant jusqu'à ce que Ryutaro prenne la parole.

- Tu as une idée au moins de ce que tu veux acheter ?

- Hum… Non mais je verrai bien tout à l'heure, sur place.

Nous étions arrivés à un feu rouge à ce moment précis, ce dernier en profita alors pour se cogner la tête contre le volant en soufflant. Cette réaction montrait à quelle point il avait envie de m'accompagner et le fait que je n'ai aucune d'idée précise sur ce que j'allais acheter veut dire que nous allions passer plusieurs heures dans les magasins. Une fois arrivés, nous commençâmes à chercher quelques babioles pour mes connaissances tel qu'un bâton avec au bout une plume pour mon chat et Twinkle, celui de Cynthia et un beau carnet à dessin pour cette dernière dont la couverture était sublime, ornée de reliefs. Tandis que pour mon patron, j'avais décidé de lui prendre un nouveau shakeur, sachant que celui qu'il a en ce moment est devenu beaucoup trop vieux. En ce qui concerne mon garde du corps j'avais choisi une nouvelle cravate qui lui irait enfin bien au teint avec ses costumes noir comme le charbon ou les ténèbres. Il ne me manquait maintenant plus que des cadeaux pour mes parents « adoptifs », ne sachant pas ce que voudraient les autres. C'est ainsi que mon choix se porta sur un fin collier en or, sublime, pour ma mère. Quant à mon père ce fut une magnifique montre en or pour homme. Ryutaro n'arrêtait pas de me demander pourquoi avais-je payé une montre pour homme alors que je suis une femme. Il s'inventa alors de nombreux scénarios sur le pourquoi du comment. Je lui avais donc dit que mon silence était d'or pour qu'il me laisse ainsi enfin tranquille.

Suite à ce shopping, j'eus une envie pressante d'une boisson chaude toute droite venue du Starbucks du coin pour contrer le froid. Quand j'eus la boisson en main après quelques minutes d'attente, nous repartîmes à la chasse aux magasins. Pendant que  mon garde du corps s'occupait de tout porter, j'avais pour mission de trouver la perle rare avant de retourner à la maison. Je fouinai et trouvai enfin « LE » magasin au moment où j'eus terminé ma boisson. Je jetai le gobelet dans la poubelle la plus proche puis m'engouffrai par la porte dans la boutique. Lorsque je fus rentrée, je me mis à fouiller et je la vis. « LA » robe rouge qui m'appelait désespérément pour que je vienne la ramener à la maison. C'était définitivement « Ma » robe et je savais qu'elle ne pouvait aller qu'à moi et personne d'autre. C'était un coup de foudre, le destin m'avait amenée à elle et je devais accomplir mon besoin d'achat compulsif. Cependant, il y avait un problème… Quand j'eus posé ma main sur l'objet de mon désir, une autre main était présente sur le textile également. Le destin peut être impitoyable… Je relevai la tête et vis le visage de l'autre femme qui avait eu la même envie que moi de s'accaparer ce petit bijou qu'était cette robe. Un combat de regard avait été lancé par moi tandis que je commençais à tirer lentement le vêtement de mon côté. Mes yeux lançaient des éclairs. Je voulais cette robe et j'allais l'avoir. Pas question de partir sans elle.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Shopping mon ami
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle corvée ce shopping ! [Kimberley]
» Shopping Trip [Faith]
» Le "shopping spree" de Billary! - Un week-end à Port-aux-crimes
» 07. Le Shopping comment y résister ?
» Après midi shopping [Topic Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysian Fields :: La machine à remonter le temps :: Le passé-
Sauter vers: