AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La suite d'une rencontre... Particulière [Pv: Judicaël Chase]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Guillaume Boissiet
Modérateur
avatar

Age : 42 ans
Situation : Célibataire
Activité criminelle : Casier vierge =)
Autres comptes : Cynthia Holloway, Victorica Johnson
Crédits : verca-hp.blog.cz
Messages : 23
Date de naissance : 19/04/1975

MessageSujet: La suite d'une rencontre... Particulière [Pv: Judicaël Chase]   Ven 13 Oct - 23:48




La suite d'une recontre... Particulière


Ce soir, après le boulot, je m'étais rendu au Gustavo's Bar, objectif en tête de boire un ou deux verres après la journée éreintante que j'avais passé au commissariat. Alors pourquoi n'y étais-je pas en ce moment même, mais dans une rue des quartiers pauvres d'Elysian Fields, qui ne se trouvait pas être celle de mon domicile ? Pour le savoir, il faut remonter à quelques minutes, voir une heure en arrière… (ou juste se rendre ici.)

Alors que je prenais un premier verre de bière, un homme m'avait accosté. Il s'appelait Judicaël Chase, et je l'avais invité à s'asseoir. Nous avions discuté quelques temps, avant qu'un type des plus charmants (notez l'ironie) ne dérange la soirée pourtant bien commencée. En temps que personne polie (hahaha), j'étais venu le saluer, mais, « étrangement », il était parti suite à mon invitation à nous rejoindre. Quel dommage ! Cet homme me paressait pourtant fort sympathique je ne comprends pas… Mais qu'il soit parti n'empêcha pas mon compagnon de beuverie de vouloir partir à son tour. Un peu déçu, je lui avais payé son verre, et il me proposa de venir boire chez lui, ce que j'acceptai. A cette réponse, il avait souri, avant de quitter le bar tout en saluant Gustavo.

- Je vais y aller.

- Vous rentrez ensemble ?

- … T'es bien indiscret pour un barman. Répliquai-je, sourire en coin.

- Tu devrais le savoir depuis le temps ! C'est important de connaître ses clients… Tu repasses bientôt ?

- Ça, j'en sais rien.

Lorsque je fus sur le pas de la porte, je l'entendis dire :

- Au fait ! Fait pas de c*nneries sur le chemin. Pas comme la dernière fois.

Je retins un rire.

- J'ai l'air bourré ce soir ?

M'enfiler une dizaine de verres à la suite n'avait effectivement pas été une réussite la dernière fois que j'étais venu. Résultat : appel au commissariat pour tapage nocturne. J'étais rentré à pieds en beuglant « The Star-Spangled Banner ». Ça m'a valu le jugement des collègues pendant un moment. Surtout qu'il paraît que j'ai passé mon temps à raconter des c*nneries une fois au commissariat. Ou plus que d'habitude en tout cas. Donc on imagine bien que je compte pas recommencer, j'ai un minimum d'ego. Je sortis enfin du bar.

- Je vous emmène ? Demandai-je à Judicaël tout en désignant ma bécane.

Je n'avais qu'un casque. Mais temps que la police ne le remarque pas, personne n'a rien vu ! Il me suffisait juste d'éviter les lieux de surveillance de ce soir. Qui ne sont pas compliqués à connaître je suis moi-même flic ! Un flic relativement habitué à ce genre d'acte d'ailleurs, pour le simple plaisir de ne pas respecter les règles de conduites. Comment j'ai fait pour devenir lieutenant déjà ?

Sans réellement attendre sa réponse, j'enfourchai mon véhicule avant de lui tendre mon casque. Une fois qu'il fut assis derrière moi, je lui demandai où se trouvait son domicile, et restai immobile plusieurs secondes, le temps de réfléchir au chemin que je pouvais prendre. Une fois que ce fut fait, je démarrai soudainement en tournant un bon coup l’accélérateur. Maintenant que j'étais parti, il valait mieux espérer que celui assit à l'arrière soit bien accroché. Je ne fais jamais attention à mes passagers quand je conduis. Après coup par contre, je vois s'ils ont apprécié la « balade » ou non.

L'avantage du véhicule qu'est la moto, c'est qu'on peut facilement doubler les voitures, griller les feux, passer par les escaliers des ruelles étroites, et surtout si on s'y prend bien, rouler au dessus de la vitesse autorisée. Oui je le fais souvent pourquoi ? J'étais parti en trombe, et je restai à une vitesse constante durant la quasi-totalité du voyage. Ce qui me valut de faillir croiser des collègues. Heureusement je tournai dans la rue juste avant celle où je risquais de les rencontrer. Avoir de nouvelles remontrances de la part de Lawson n'était pas vraiment ce que je voulais. Parce que, sans mentir, je frôlais la suspension ces derniers temps. Il valait donc mieux faire profil bas quelques semaines. Ce qui ne m'empêchais pas de faire le c*n en dehors du boulot (on ne chasse pas le naturel comme ça!). Un dernier dérapage bien placé, et nous voici arrivés dans la rue que mon interlocuteur m'avait indiqué. Je regardai ma montre. Cinq minutes pour arriver au lieu de Huit. Pas mal mais peut mieux faire.

- Etttt nous voilà arrivé ! Dis-je sur un ton sonnant comme enjoué.

Il faut avouer que prendre ce genre de risque me procure toujours un frisson qui a la particularité de me mettre de bonne humeur. Ou dans l'état d'un gamin ouvrant ses cadeaux de Noël. Ce qui n'est pas très flatteur. Mais tout le monde – ou presque – dans mon entourage sait que je suis un gosse, alors ça change pas grand-chose en somme.

- Pas trop secoué ? Demandai-je à Judicaël avant de récupérer mon casque et le ranger dans l'espèce de boîte qui me servait de coffre.

La rue dans laquelle nous étions faisait partie des quartiers pauvres d'Elysian Fields. Ce qui était commun à la mienne. Amusant. Nous étions deux « pauvres » s'étant - par pur hasard - plus ou moins liés d'amitié. Quelques avenues, un boulevard peut-être, et nous arrivions chez moi. Ça devait être à quoi ? Quinze ? Vingt minutes au grand maximum ? Tant que j'y pensais, où était précisément son domicile ? Il avait encore un verre à m'offrir. C'est quelque chose à ne (surtout) pas oublier ! Non je ne suis pas un alcoolique. Ancien drogué oui (si on considère qu'on est un « ancien drogué » presque 20 ans plus tard du moins), mais faut pas pousser non plus.

C'était donc là la raison de ma présence ici et non au bar.


CSS par Gaelle


_________________
Guillaume va t'arrêter (..... Ou pas en fait) en #BC0101
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La suite d'une rencontre... Particulière [Pv: Judicaël Chase]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» urgent caniche de 12ans à placer suite décés ADOPTE
» Journée Portes-Ouvertes [Suite]
» Pas de suite pour Spirit of the Sun
» suite dans l'histoire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysian Fields :: Le coeur d'Elysianfields :: Les habitations :: Quartiers pauvres-
Sauter vers: