AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Amusons-nous un peu ! (pv. Oliver)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ashley Bloom

avatar

Messages : 7

MessageSujet: Amusons-nous un peu ! (pv. Oliver)   Mar 5 Sep - 17:41



Avec Oliver


Amusons-nous un peu !
UN AN PLUS TÔT

J'avais fini les cours à l'heure bien que je passais mon temps à regarder ma montre. Et pour cause, j'avais beaucoup trop peur d'être en retard. En ce jeudi soir se tenait chez une amie une soirée que je ne voulais pas rater. Et pour cause j'avais aujourd'hui envie de boire et de danser sans jamais m'arrêter. Je n'étais pas sortie depuis trois semaines, et bien entendu je ne m'étais pas non plus accordé de pause dans mes études, travaillant jour après jour comme une forcenée. Les professeurs me sortaient par les yeux, et je ne rêvais que de m'endormir pendant leurs cours. Et pourtant je tenais, trop motivée pour ne pas écouter.

Et même si les vêtements que je voyais jours après jours à l'université me saoulaient, j'aimais toujours autant m'habiller. Car en rentrant chez moi, je pris une douche et préparais immédiatement ma tenue. J'enfilais une robe bleue cintrée à la perfection, qui moulait mes formes. Il fallait bien que cette poitrine gênante serve de temps à autre quand même... Puis, une fois que j'eu mis mes escarpins, je commençais à me maquiller. C'est sûrement là la tache que je détestes le plus faire. Cela me prit du temps, alors que je rajoutait couche après couche du fond de teint, du rouge à lèvre, du far à paupière, de eye-liner et du mascara. J'étais si préoccuper à vouloir la perfection que je ne vis même pas le temps défiler. Du coup forcément : j'étais en retard.

Katy m'envoya un SMS pour m'informer qu'elle m'attendait en bas, me faisant accélérer. Dans la panique je pris mon sac à main, terminais de me poudrer le nez et filais tout droit dans sa voiture d'occasion. C'était une vieille auto bruyante, mais il fallait bien avouer qu'elle était plus qu'utile pour se déplacer. Chaque fois que je montais dedans je pleurais intérieurement de devoir chaque jour prendre les transports en commun.

Notre amie fêtarde, Blaise, habitait dans une grande maison moderne dans les quartiers riches. Nous étions un peu en retard, mais il faut savoir se faire attendre à ce genre de soirées. En arrivant nous constatâmes que l'ambiance était déjà folle. Nous la saluâmes aimablement, ravies qu'elle nous ai invitée. Il y avait là des gens que je ne connaissais pas. Peut-être que certains n'étaient même pas à l'université.

Je me disais que c'était d'ailleurs probablement mieux. En cas de honte, je ne risquais pas de les recroiser tous les jours avant les cours...

Entrant alors dans sa demeure désertée par ses parents, je me surpris à trop sourire. Qu'est-ce que j'étais contente d'être là ! Décidément il était temps que je m'amuse un peu. Travailler c'est bien mais s'éclater c'est encore mieux.

- On y va ? Demandais-je à Katy toute souriante.

Je glissais mon bras sous le siens, et la tirais à l'intérieur où se déroulait la soirée.

Je ne sais pas combien de verres nous avons bu, mais ce soir là j'étais ravie de ne pas être la conductrice. Il est cependant certain que nous avions, toutes les trois, bu plus que nécessaire. Ce n'était pas raisonnable c'est sûr, mais j'étais si heureuse de pouvoir m'éclater que je ne me contrôlais plus.

Puis après avoir bien rigolé et papoté avec quelques garçons séduisant nous allâmes danser. Il fallait dire que l'ambiance s'y prêtait bien...

Et que la fête commence !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliver Smith
Modérateur
avatar

Age : 20
Situation : Célibataire
Activité criminelle : /
Autres comptes : Aurore Dumas, Misaki Midori
Messages : 24
Date de naissance : 27/04/1997

MessageSujet: Re: Amusons-nous un peu ! (pv. Oliver)   Ven 6 Oct - 1:12

Amusons-nous un peu!


“Le désir est inextinguible.” (Jacques Lacan)



 
Alors que j'étais affalé sur le canapé de chez mon oncle et ma tante, en train de me "reposer" devant une série américaine avec Bach sur mon ventre, je reçus un sms. Sur l'instant je me demandai si ce n'était pas ma mère ou un pote des plus... Désagréable. Heureusement pour moi, c'est avec une grande surprise que je vis le nom "Blaise" s'afficher sur mon téléphone. Je le pris en tendant très loin mon bras. Je n'allais pas dégager mon chat pour un message! Enfin bref. Lorsqu'une jolie fille vous envoie un message c'est presque obligatoire de voir ce que contient le fameux mot. Je déverrouillai mon apple et lus le sms qu'elle avait pris la peine de m'envoyer. Je venais de recevoir une invitation à une fête que Blaise organise chez elle. J'avais eu la chance de voir le dit lieu. Pas pour ce que vous croyez bande de pervers, oui oui je vous vois venir. Patience vous saurez tout quand le temps sera venu… En tous cas, j'étais invité à une soirée et ce n'est pas moi qui dirait non. J'avais bien envie de me détendre ce soir! Je me mis donc à lui répondre. Ma réponse était donc composé ainsi « Compte sur moi pour être présent Wink on se voit là-bas ma belle Smile ». Elle m’envoya cette fois un « Super j’ai hyper hâte de te revoir depuis le temps ! » puis nous continuâmes à parler un instant avant que je ne repose mon téléphone. Bach me regarda puis descendit de son confortable coussin qu’était mon ventre. Il devait avoir compris que j’allais encore partir. Je lui fis un câlin et il se laissa faire avant de filer vers sa gamelle pleine. Quelle grosse bouffe celui-là… La soirée ne commencerait que dans deux heures. Parfait, j’avais le temps de me préparer. Je finis mon épisode, pour vingt minutes je n'allais pas passer la soirée sans connaître la fin de ce fichu épisode ! Hors de question. Une fois cela fait je me dirigeai vers ma chambre pour choisir de quoi me changer.

J'ouvris ma penderie en déplaçant la porte coulissante de cette dernière. Je me mis donc à choisir les différents vêtements que je porterai le soir venu. Je fus tenté par une tenue plutôt sobre qui s'accorde avec ma couleur de cheveux. Oui, ma mère m'a offert son goût pour la mode ou du moins de la concordance des couleurs et du style. Mon choix fut donc porté sur un T-shirt blanc à manches courtes surmonté d'une chemise à carreaux rouges et noirs à manches longues. Aussi, j'avais décidé de porter un jean noir avec des chaussettes de la même couleur ainsi que des chaussures noires et blanches. Pour accessoiriser ma tenue j'avais opté pour une chaîne en or. Avant de finir de me préparer je partis prendre une bonne douche. Une fois celle-ci prise, je séchai mes cheveux. Je me rhabillai puis me coiffai. Aujourd'hui j'avais décidé d'avoir un effet coiffé/décoiffé. Un petit coup de déodorant et de parfum et j'étais parti en attrapant au passage mes clefs, mon portefeuille et mon portable. J'avais d'ailleurs au préalable laissé un mot à mon oncle et ma tante que je serai chez un ami de la ville ce soir. Pas la peine que toute ma famille soit au courant de là où je me rendais… Oui. Vraiment pas la peine.

J'arrivai alors devant une maison non loin de celle de mes cousins dans les quartiers riches. La maison luxueuse de Blaise ne me rendait pas du tout mal à l’aise au contraire j’étais un peu dans mon élément ne vivant que dans ce genre de maison. Mes parents et ma famille proches comme les parents de mes cousins et mes grands parents par exemple. Après, je vis parfois dans des suites d’hôtel loin d’être pour des gens avec des revenus modestes. De plus, ayant un meilleur ami possédant une maison du même style, on peut dire que j’ai un bon entourage dans le monde du luxe. Bref, j’étais enfin arrivé et la fête battait déjà son plein. La musique était à fond à l’intérieur et l’ambiance était plus que bonne. Blaise avait de nombreux amis fêtards et autant d’amis féminins que masculins, pour mon plus grand plaisir… Malgré tout, dans ce genre de soirée il y a déjà des gens fortement alcoolisés. Depuis quelques années maintenant, à force d’aller à des fêtes, j’ai appris à déchiffrer les éléments qui fondent une bonne soirée et celle-ci s’annonçait bien !

Je la vis, entourée par un groupe d’amis. Je m’approchai d’elle pour la saluer, l’adorable Blaise, la propriétaire des lieux. Je la pris dans mes bras et lui fis la bise. Ah… Blaise. Nous nous étions connus chez un ami commun, justement lors d’une soirée. Nous nous sommes tout de suite bien entendus mais entre nous, je n’étais pas du tout attiré par elle à ce niveau là. Elle est très charmante pour ça aucun problème, mais elle ne me convient pas. Elle n’est pas vraiment mon genre et il n’y a pas l’étincelle avec elle que je ressens avec les autres. Par ailleurs, elle non plus n’est pas attirée par moi donc tant mieux que je ne ressens que de l’amitié à son égard sinon bonjour le malaise… Enfin bon, je m’entendais bien avec elle et c’était réciproque. Je ne demandais rien de plus que de la bonne entente ! Et celle-ci nous a permis de rester en contact. Depuis notre relation me tient à cœur car elle ne me jugeait pas au premier regard et elle savait comment me remonter le moral si je n’allais pas bien. Alors, j’étais vraiment heureux de la revoir ce soir et d’être invité. Quand je la vis je la complimentai sur la décoration et les préparations qu’elle avait fait pour nous accueillir chez elle. Je lui offrir ensuite des compliments sur sa tenue et elle-même. Je lui annonçai que la soirée avait l’air d’être génial et la remerciai de m’avoir invité. Elle me répondit que ce n’était rien et que c’était naturel.

- Sinon, comment tu vas depuis la dernière fois ?

- Impeccable comme tu peux le voir !

Je lui offris un magnifique sourire.

- Ahah ! Effectivement ! Je suis contente que tu aies répondu présent à mon invitation.

- Bien évidemment ! Je n’allais pas refuser l’invitation de mon adorable Blaise !

Lui lançai-je en l’enlaçant. Elle m’agrippa les bras en riant.

- T’es con Oliver ahahah !

Je continuai de parler quelques instants dans le cercle d’amis de Blaise avant de l’avertir que j’allais faire un tour. Elle me balança que j’allais vers les alcools pour changer. Touché. Elle a du flair celle-là. Je lui proposai donc un verre mais elle refusa. Tant pis pour elle. Je partis donc en quête du Saint Graal. Pendant que je m’activais pour chercher de quoi me désaltérer, j’observai les différents invités dans la salle. Je mettais peu à peu mon « radar » en route. J’avais bien décidé de profiter de cette soirée niveau alcool et j’avais besoin de me dépenser. Je cherchais donc en jetant des coups d’œil qui serait susceptible de m’attirer. Soudain une musique sur laquelle un bon déhanché est recommandé retenti dans la salle. Je vis tout d’un coup de nombreuses filles se glisser sur la piste de danse pour justement se déhancher. C’est à ce moment que je la vis. Pleine de joie et de vie. Sa chevelure de feu, rousse, ondulant aux mouvements qu’elle produisait. Je la voyais, là, jouant avec ces merveilleux cheveux et cela m’attirait comme un aimant. Je passai un moment à l’observer de ma place, un verre à la main. Évidemment je le portais parfois à ma bouche pour boire le délicieux liquide se trouvant à l’intérieur. La rouquine avait l’air de fortement s’amuser vu le grand sourire qu’elle abordait. Sa façon de danser montrait également la joie qu’elle éprouvait en cette soirée et je ne m’en plaignais pas au contraire. Ce spectacle qui se déroulait sous mes yeux ne faisait qu’attiser encore plus ma curiosité sur qui était cette femme. Je crois bien avoir trouvé qui sera ma prochaine cible ce soir… C’est avec un malin sourire que je finis de boire mon verre pendant que la musique se terminait et ce qui se déroulait sous mes yeux également malheureusement. Justement, alors que la délicieuse danse de la belle venait de s’achever je la vis se faufiler jusqu'au balcon de la demeure de Blaise. J’imagine qu’elle voulait prendre l’air. La cible était isolée, parfait. Je pris un verre de punch pour elle et un autre pour moi. Et c’est parti pour deux verre en moins d’une heure. Hop ! Il valait mieux que je me calme si je voulais tenir jusqu'à la fin de la soirée…

J’arrivai alors sur le balcon où elle se trouvait. En passant la porte qui le séparait du salon, j'éclaircis ma voix avant de prendre la parole.

- Hé Juliette, t'attends ton Roméo?

Je lui fis un petit sourire charmeur. La chasse est ouverte et il valait mieux ne pas venir sur mon terrain. Je mords dur attention...

- Désolé ce n'est que moi... Oliver Smith.

Je me penchai légèrement, comme si je lui faisais une petite révérence. Et bien quoi? On est gentleman ou on ne l'est pas! Je me redressai alors l'instant qui suivit.

- Du coup je ne suis que le type lambda qui ramène de quoi te rafraîchir. Je me suis dit que tu devais avoir soif après avoir autant dansé. C'était d'ailleurs très agréable à regarder, un véritable plaisir pour les yeux...

Je lui fis un sourire narquois et lui tandis le verre de punch que je lui avais pris avant de la rejoindre.

- Ah moins que tu ne veuilles pas trinquer avec moi... Mademoiselle...?

Après lui avoir souris de nouveau je m'adossai à la barrière du magnifique balcon et commençai à l'analyser des pieds à la tête. Déjà, ses chaussures à talons qui la grandissent mais pas assez pour atteindre ma taille. J'aime être le plus grand quand je suis avec les filles. Pourquoi? Peut-être parce je suis celui qui enlace? Je ne pourrai pas vraiment répondre à cette question... Ensuite, ses longues et fines jambes qui font monter le regard jusqu'à ses hanches si bien dessinées. La robe cintrée qu'elle portait aujourd'hui moulait ses courbes à merveille. En partant des hanches, au dos, jusqu'à la poitrine. Sa tenue dévoilait juste suffisamment pour vouloir en savoir plus sur le corps de la jeune femme et les secrets qu'il cache. Ses mains délicates et bien manucurées que j'avais envie de tenir lors d'échanges endiablés. Je pris une gorgée de mon verre pour me faire un peu redescendre sur Terre. Je repris où je m'en étais arrêté après cela. Puis, son teint de porcelaine qui ne montre aucune cicatrice de la puberté, période des plus horribles pour tout le monde. Son maquillage, appliqué parfaitement, sans aucune rature et avec les tons se fondant harmonieusement pour dégager encore plus sa beauté. Le parfum qu'elle émanait également ne me laissait pas indifférent. Et évidemment, je ne peux oublier de parler de ses magnifiques cheveux roux qui ont attiré mon regard dès la première seconde que mes yeux se sont posés sur elle. Cette crinière sauvage qu'elle possède me fait m'imaginer une scène des plus torrides pendant laquelle ses cheveux s'emmêleront autour de mes doigts pendant que je jouerai avec. Lorsque j'eus fini de l'examiner je descendis de mon petit nuage et plongeai mes yeux dans ses magnifiques yeux verts pendant que j'attendais qu'elle me donne son adorable nom.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Amusons-nous un peu ! (pv. Oliver)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce soir, amusons nous - Solal & Edonis
» Kiyoshi Teppei - Amusons-nous ! [U.C]
» Cours de potions n°3 : Amusons-nous avec les animaux !
» Amusons nous ensemble en Noerphilie [1 personne]
» Amusons-nous Mushu [Musu]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysian Fields :: La machine à remonter le temps :: Le passé-
Sauter vers: